Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Partagez cette page

Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV)

Mise à jour : 24 février 2016

Conseils de santé aux voyageurs

Depuis avril 2012, des cas de MERS-CoV ont été identifiés dans les pays suivants dans le Moyen-Orient : la Jordanie, l’Arabie saoudite, le Qatar, les Émirats arabes unis, l’Oman, le Koweït, le Yémen, le Liban et l’Iran.

Plusieurs autres pays ont également signalé des cas de personnes qui ont voyagé au Moyen-Orient : l’Algérie, l’Allemagne, l’Autriche, la Chine, la Corée du Sud, l’Égypte, les États-Unis, la France, la Grèce, Hong Kong, l’Italie, la Malaisie, les Pays Bas, les Philippines, le Royaume-Uni, la Thaïlande, la Turquie et la Tunisie. Dans certain cas, il y a eu transmission locale parmi des contacts étroits tels que signalée en Corée du Sud, la France, l’Italie, le Royaume-Uni et la Tunisie.

L’éclosion qui s’est déclarée en mai 2015 en Corée du Sud était la plus importante éclosion de MERS-CoV à l’extérieur du Moyen-Orient. Aucun nouveau cas n’a été signalé depuis le mois d'octobre 2015. Le 23 décembre 2015, la Corée du Sud a déclaré la fin de l’éclosion.

Pour obtenir les dernières mises à jour sur MERS-CoV, y compris le nombre total de cas et de décès, visitez le site web d’Alerte et action au niveau mondial de l'Organisation mondiale de la Santé.Lien externe

Dans l'état actuel des connaissances, le MERS-CoV se propage à l’homme par contact direct ou indirect avec des chameaux infectés ou des produits dérivés des chameaux (lait cru de chamelle). Des études sont en cours pour mieux comprendre le lien. Certaines des infections se sont produites dans des groupes d'individus en contact étroit (par exemples, les habitants dans le même ménage ou environnement de travail) et un nombre croissant d'infections survient dans des milieux de soins de santé chez des patients et des travailleurs de la santé dans des milieux de soins de santé, indiquant l'importance de suivre les pratiques de contrôle des infections rigoureuses. Bien que cela laisse à penser que le virus peut se transmettre d'un humain à l'autre, aucune transmission interhumaine soutenue n'a été détectée et le risque de santé publique posé par MERS-CoV aux Canadiens demeure toujours faible.

Les coronavirus causent le rhume banal, mais ils sont aussi responsables des maladies plus sévères, comme le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). En ce moment, il reste encore beaucoup à apprendre à propos de ce virus. Les personnes qui ont été infectées par le virus MERS-CoV ont eu un syndrome d’allure grippale, y compris des symptômes de la toux, de l'essoufflement et de la fièvre. Plusieurs des personnes infectées par le virus ont aussi eu des symptômes gastro-intestinaux tels que la diarrhée.

L’Organisation mondiale de la Santé collabore étroitement avec les ministères sanitaires des pays concernés et d’autres partenaires internationaux afin de soutenir l’enquête pour mieux comprendre le risque pour la santé publique posé par le nouveau coronavirus. Il continue à y avoir aucune restriction de voyage car le risque pour les voyageurs demeure faible.

Recommandations

Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.

  1. Soyez conscient que le risque peut être plus élevé pour les voyageurs atteints de problèmes de santé chroniques (p. ex. : diabète, maladies cardiovasculaire, rénale ou respiratoire).
  2. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
    • Évitez les aliments qui pourraient être contaminés par des sécrétions animales.
    • Évitez de manger de la viande de chameau crue ou qui n'est pas assez cuite (viande saignante). Ne mangez que des aliments bien cuits et encore chauds.
    • Évitez les produits laitiers non pasteurisés, tel que le lait cru de chamelle.
    • Évitez de boire l'urine de chameau (une pratique associée à des fins médicinales dans certaines régions).
  3. Évitez tout contact direct avec les animaux de ferme ou sauvages, tels que les chameaux et chauves-souris.
    • Si vous avez des problèmes de santé chroniques, votre risque peut être plus élevé.
    • Si vous devez vous rendre sur une ferme ou un marché, il est important d’avoir des bonnes pratiques d'hygiène et de vous laver les mains avant et après tout contact avec les animaux.
  4. Protégez-vous et les autres contre la propagation de germes et de symptômes d’allure grippale.
    • Essayez d'éviter les contacts étroits avec les personnes qui semblent malades.
      • Il peut y avoir un risque accru pour les voyageurs qui obtiennent des soins médicaux dans des milieux de soins de santé où des cas de MERS-CoV surviennent.
      • Les voyageurs devraient être à l’écoute des recommandations des autorités locales dans des pays où des cas de MERS-CoV surviennent en milieu de soins de santé. 
    • Si vous êtes malade et présentez des symptômes d'allure grippale, reportez votre voyage ou restez chez vous.
      • Les voyageurs devraient reconnaître les signes et symptômesLien externe de maladie d’allure grippale, et reporter leur voyager ou rester chez eux s’ils ne se sentent pas bien.
      • Si vous êtes en contact étroit avec un patient atteint de MERS-CoV, vous ne devez pas voyager pendant le temps que vous êtes surveillés pour le développement de symptômes.
      • Les voyageurs doivent savoir que dans certains pays ils pourraient être soumis à des mesures de quarantaine s’ils présentent des symptômes d'allure grippale.
    • Lavez-vous les mains souvent :Lien externe
      • Évitez de toucher vos yeux, nez et bouche avec vos mains afin de réduire la propagation de germes. Par exemple, lorsque vous posez la main sur une poignée de porte sur laquelle il y a des germes et que vous vous touchez ensuite la bouche, vous risquez de devenir malade.
      • Lavez-vous les mains à l’eau tiède courante et au savon pendant au moins 20 secondes, autant que possible.
      • Utilisez un désinfectant à base d’alcool si vous n’avez pas accès à de l’eau et à du savon. Soyez prévenant et gardez-en avec vous lorsque vous voyagez.
    • Observez les règles d’hygiène lorsque vous toussez ou éternuez :
      • Couvrez-vous la bouche et le nez avec votre bras plutôt qu’avec la main afin de réduire la propagation des germes. Si vous utilisez un mouchoir, jetez-le dès que possible et lavez-vous les mains par la suite.
  5. Assurez-vous que vos vaccinations sont à jour.
    • Il n’existe pas de vaccin contre MERS-CoV. Pourtant, il est important que les vaccins systématiques recommandés ainsi que les vaccinations recommandées pour votre voyage soient à jour avant votre voyage.
  6. Surveillez votre état de santé.
    • Si vous présentez des symptômes d'allure grippale, y compris de la fièvre, la toux et / ou de l’essoufflement, dans les 14 jours après votre retour au Canada d’un pays dans le Moyen-Orient (en anglais seulement), notamment si vous êtes atteints de problèmes de santé chroniques, consultez un fournisseur de soins de santé.
    • Avant d’obtenir des soins médicaux, nous vous recommandons de communiquer avec votre fournisseur de soins de santé ou un service d’urgence afin de l’informer de vos symptômes et de quels pays vous avez visités. De plus, les informer, si vous avez été dans un établissement de soins de santé lors de votre séjour à l'étranger. Ainsi, le fournisseur de soins de santé pourra faire des arrangements pour vous voir sans que d'autres personnes soient exposées.