Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

ARCHIVÉ - Réponse du Canada à la Commission de l'OMS sur les déterminants sociaux de la santé

Avertissement Cette page a été archivée

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du CanadaLien externe, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à la page « Contactez-nous ».

Mesures prises par les pays

La Commission collabore étroitement avec des pays où les dirigeants politiques, les responsables de la santé, les groupes de la société civile et d'autres intervenants sont déterminés à agir rapidement pour examiner les déterminants sociaux de la santé. L'objectif global du travail dans les pays consiste à faciliter et à renforcer l'action intergouvernementale afin d'enrayer systématiquement les facteurs sociaux qui contribuent aux inégalités sur le plan de la santé. Les pays qui collaborent officiellement à l'initiative à titre de partenaires mondiaux sont les suivants : le Canada, l'Angleterre, la Suède, le Kenya, le Chili, le Brésil, l'Iran, le Vietnam, le Sri Lanka, le Kirghizistan, le Pakistan et le Mozambique.

À titre d'élément clé de la stratégie de mise en œuvre de la Commission, les initiatives des pays prendront appui sur la connaissance de la façon possible de s'attaquer aux déterminants sociaux de la santé en pratique, en misant sur l'expérience des divers pays, en vue de créer des conditions propices à un bon état de santé pour les générations de demain. Les initiatives des pays visent un objectif commun, soit celui d'intégrer la santé aux politiques gouvernementales et aux programmes sociaux, à titre de priorité globale.

La portée du travail des pays est variable.

  • renforcer l'intérêt à l'égard des déterminants sociaux de la santé et élaborer une vision et une compréhension communes des priorités parmi les intervenants;
  • adapter, accroître et simplifier les programmes limités existants qui ont eu une incidence favorable confirmée;
  • mettre en œuvre des réformes globales visant à intégrer la santé, à titre de composante prioritaire, aux politiques publiques et aux initiatives intersectorielles.

Les initiatives auront une portée universelle dans le but d'aborder le gradient de la santé dans les divers contextes socioéconomiques.

Les commissaires, le secrétariat, les réseaux de savoirs de la Commission et les experts des pays interviendront à des étapes clés du processus. Ces mécanismes, combinés aux autres éléments de la Commission, contribueront à établir un réseau d'intervenants et de pays qui seront en mesure d'appuyer l'action à long terme à l'égard des déterminants sociaux de la santé à l'échelle mondiale.

Consultez fréquemment le site pour être au courant de la situation!