Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

ARCHIVÉ - Parce que la vie continue...Aider les enfants et les adolescents à vivre la séparation et le divorce - Section 1

Avertissement Cette page a été archivée

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du CanadaLien externe, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à la page « Contactez-nous ».

Être parent durant la séparation et le divorce

Le divorce peut être une expérience à ce point douloureuse que de nombreux parents éprouvent de la difficulté à répondre aux besoins de leurs enfants alors même que ceux-ci réclament plus d'attention et de soutien sur le plan affectif. Si vous voulez aider vos enfants à affronter le divorce, vous devez apprendre à faire face à vos sentiments et à vous ajuster à cette nouvelle situation. Il sera question dans cette section de certaines difficultés que vous devrez surmonter au cours de la sépa-ration et du divorce, et sur la façon dont vous pouvez établir un réseau d'entraide qui vous aidera à traverser ce moment difficile. Comme de nombreux autres parents aux prises avec une situation similaire, vous pouvez aller de l'avant et aider vos enfants à en faire autant.

Savoir ce qui nous attend

Le divorce n'est pas un événement isolé, mais un long processus au cours duquel la cellule familiale est marquée par une série de bouleversements et de réorganisations qui peuvent s'étendre sur plusieurs années. On ne saurait surmonter du jour au lendemain les difficultés et les émotions provoquées par ces bouleversements. Il faut du temps pour que s'adap-tent tous les membres de la famille.

Une séparation ou un divorce est parfois un véritable raz-de-marée sur le plan affectif. Il se peut que vous ressentiez de la colère, de l'anxiété, de l'euphorie, de la culpabilité, de la peur ou de l'insécurité, que vous vous sentiez seul, déprimé, incompétent et ayez l'impression de perdre la maîtrise de votre vie. Vous ne vous sentez pas toujours en mesure de combler les besoins de vos enfants, ressentant l'urgence de répondre aux vôtres. Les parents ont parfois l'impression d'avoir manqué à leurs engagements envers leurs enfants et doutent de leur propre valeur. Ces émotions et ces difficultés font tout naturellement partie de la séparation et du divorce.

Relever de nouveaux défis

Le processus de la séparation et du divorce figure parmi les expérien-ces les plus difficiles sur les plans social, affectif et financier, et il est rare que les parents soient prêts à affronter toutes les difficultés et les complications qui en découlent :

  • Adaptation à une nouvelle maison, un nouveau voisinage, de nouvelles é coles qui peut engendrer un sentiment d'instabilité, la perte de relations et de réseaux d'entraide.
  • Changements d'ordre économique - deux maisons à entretenir coûtent plus cher qu'une seule. Pour certains, la séparation provoque une situation de crise sur le plan financier. (Voir à la page ressources des conseils sur le moyen d'obtenir de l'aide financière.)
  • Difficulté à vous concentrer au travail ou, au contraire, tendance à vous y plonger corps et âme, surtout si vous ne vivez plus avec vos enfants.
  • Si vous ne vivez plus avec vos enfants, vous pouvez vous sentir coupé de leur vie.
  • Le fardeau des exigences et des responsabilités parentales pourrait être beaucoup plus lourd qu'avant si vous avez la garde des enfants. Il peut vous sembler que les jours sont trop courts pour vous permettre à la fois de passer du temps avec vos enfants et d'en avoir pour vous-même.

Il ne fait pas l'ombre d'un doute que les pressions engendrées par le divorce ajoutent au stress que vivent les parents. C'est pourquoi il est si important de se ménager du temps pour s'occuper de soi. Efforcez-vous de planifier des activités qui vous permettent de vous retrouver, que ce soit un passe-temps, une activité physique ou un temps de relaxation. En vous éloignant de l'urgence de « faire » pour vous contenter simple-ment « d'être », ne serait-ce que quelques minutes, vous retrouverez votre équilibre. Vous verrez les choses d'une plus juste perspective et serez mieux armé pour affronter le stress qu'occasionnent le travail, les enfants et la séparation ou le divorce.

Voici quelques suggestions d'activités qui vous feront peut-être du bien :

  • faire une promenade
  • photographier des fleurs
  • prendre un long bain relaxant
  • chanter dans une chorale
  • ...

Obtenir de l'aide et établir un réseau d'entraide

Nous avons tous besoin d'un soutien « affectif » et « pratique ». La famille et les amis, les groupes d'entraide, les professionnels et d'autres services communautaires peuvent vous aider à vous adapter à votre nouvelle vie. Les conseils, les encouragements et la compréhension de votre entourage contribuent à réduire les tensions et à chasser les sentiments de solitude et de dépression qui accompagnent souvent la séparation et le divorce : il ne faut pas s'en priver.

Par ailleurs, en vous adressant à d'autres adultes, vous apprenez à vos enfants une leçon capitale dans la vie : on a tous besoin d'aide à un moment ou à un autre et accepter d'apprendre des autres - et de compter sur eux - est un aspect important de la vie et de l'apprentis-sage de la maturité.

Soutien des proches et de la famille

La plupart des parents bénéficient d'un appui de l'extérieur à un moment ou à un autre.

  • La famille et les amis - Les parents séparés ou divorcés, en particu-lier ceux qui vivent avec les enfants, sont souvent à ce point occupés à répondre aux besoins quotidiens des enfants qu'ils en arrivent à négliger leur famille et leurs amis. Ces personnes sont pourtant vos meilleurs alliés. Ils vous prêtent une oreille attentive, vous donnent l'occasion d'apprécier la compagnie d'autres adultes et peuvent vous donner un coup de main à l'occasion. La présence d'adultes sympa-thiques et de modèles de comportement peut également être bénéfi-que à vos enfants. Outre la compassion et la compréhension qu'ils vous témoignent, les rencontres avec la famille et les amis peuvent vous aider à vous adapter à un nouveau mode de vie.
  • Les professionnels de la santé - votre médecin de famille, le pédiatre ou le personnel d'un centre communautaire représentent une ressource importante si vos enfants ou vous-même éprouvez des difficultés. Ces personnes peuvent vous orienter vers d'autres profes-sionnels ou services accessibles près de chez vous.
  • Les groupes d'entraide - Un grand nombre de centres et d'orga-nismes communautaires mettent sur pied des groupes d'entraide dans le cadre desquels les gens qui traversent une séparation ou un divorce peuvent partager leurs sentiments et expériences avec d'autres se trouvant dans la même situation. Puisque souvent, les parents se retrouvent devant les mêmes problèmes, ces rencontres avec d'autres personnes qui vivent une expérience similaire peuvent s'avérer une grande source de réconfort et d'inspiration.
  • Les conseillers professionnels - Quand des sentiments de dépres-sion, de colère ou de solitude font entrave à l'accomplissement des tâches courantes exigées par votre travail, votre foyer ou le soin de vos enfants, il peut être bon d'avoir recours aux conseils profession-nels de travailleurs sociaux, thérapeutes, psychologues ou psychiatres.
    Si vous êtes à la recherche de solutions pour concilier vos diffé-rends et poursuivre la vie commune, il serait conseillé de consulter un thérapeute conjugal. Celui-ci peut vous aider à régler les conflits, remédier à d'anciennes querelles et améliorer votre relation conjugale.
  • Les médiateurs familiaux - Les médiateurs peuvent aider les parents à régler leurs conflits et à conclure une entente à l'amiable. Pour en savoir plus sur la médiation familiale, consultez les pages 30-32 et 78-80.
  • Les ressources communautaires - Il peut y avoir dans la communauté d'autres ressources susceptibles de combler les besoins physiques, affectifs et sociaux de votre famille.
  • Les centres de services aux familles offrent une gamme de services tels que services de counseling familial, programmes de formation, de prévention et d'intervention dans le domaine de la violence familiale, conseils en matière de crédit et services d'orientation.
  • D'autres organismes et services, tels que les organismes d'aide à la famille et à l'enfance, les programmes de ressources pour la famille, les groupes confessionnels et les services d'information et de référence de la région peuvent vous fournir un soutien ou vous aider à trouver l'aide dont vous avez besoin.
  • Les bibliothèques municipales - Elles mettent à votre disposition des livres, des revues et du matériel audiovisuel sur une foule de sujets susceptibles de vous intéresser et offrent un accès à l'Internet. Demandez au personnel de la bibliothèque de vous aider à trouver ce que vous cherchez.

Pour repérer les ressources susmen-tionnées et bien d'autres.

Services juridiques

Les décisions prises par les parents au cours de la séparation et du divorce sont capitales et ont des conséquences à long terme. Le droit de la famille est complexe. Il est donc essentiel de bénéficier des conseils juridiques de personnes compétentes afin d'être bien informé au sujet de vos droits et responsabilités. C'est votre situation individuelle et la manière dont vous l'envisagez qui déterminera le rôle que l'avocat sera appelé à jouer. Pour plus de renseignements sur la façon de trouver un avocat ou de l'aide juridique ou d'obtenir des brochures traitant du droit de la famille, des Lignes directrices fédérales sur les pensions alimen-taires pour enfants et d'autres questions de cet ordre, consultez les pages 80-81.

Pour une aide immédiate

Si vous avez l'impression de perdre la maîtrise de vous-même, de vous sentir extrêmement déprimé ou si vous êtes confronté à un problème de violence conjugale ou de sévices envers les enfants, sollicitez de l'aide sans tarder. Parmi les personnes ou services à rejoindre, il y a :

  • les services d'écoute téléphonique (voir la première page de l'annuaire téléphonique);
  • les services d'urgence des hôpitaux;
  • les refuges pour femmes victimes de violence (les numéros sont souvent répertoriés dans les premières pages de l'annuaire);
  • le 911 ou la police, les pompiers ou les services d'ambulance (voir la première page de l'annuaire).

S'aider soi-même, c'est aider ses enfants

Le fait de solliciter de l'aide afin de combler vos besoins au cours de la séparation et du divorce vous rendra plus apte à répondre à ceux de vos enfants. Il vous sera également utile d'être mieux renseigné sur la manière dont les enfants vivent la séparation et le divorce, selon l'âge et le stade de développement. La section suivante décrit certains sentiments que ressentent la grande majorité des enfants et des adolescents lors du divorce de leurs parents et la manière dont vous pouvez les aider à s'adapter aux changements qui se produisent ainsi qu'à poursuivre leur croissance et leur développement.

Précédent | Table des matières | Prochaine