Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Méthodologie

[Page précédente] [Table des matières] [Page suivante]

Cet ensemble d'études de cas représente des projets de chacune des dix provinces et de chacun des trois territoires du Canada, ainsi que deux exemples internationaux. Des collectivités ont été choisies au moyen de deux mécanismes : premièrement, par une demande de nominations au Groupe des modes de vie sains et au Groupe d'experts chargé de la promotion de la santé des populations du Réseau de santé publique; deuxièmement, par la recherche et le réseautage par les auteurs. Les critères de sélection des études de cas suivants ont été établis pour faciliter le respect des exigences globales du projet.

Critères de sélection des études de cas

  1. Un exemple de chaque province et territoire, si c'est possible, et deux exemples internationaux;
  2. Différentes tailles de collectivités/municipalités;
  3. Exemples urbains et ruraux;
  4. Différents changements dans l'environnement bâti (urbanisme et immeubles), l'infrastructure de transport (voies cyclables, rues), ou la politique, la planification et la programmation;
  5. Collaboration des différents partenaires, y compris des organisations non gouvernementales (ONG), du gouvernement, du secteur, des groupes communautaires, des entreprises, de l'éducation, etc.;
  6. Exemples de différentes étapes du développement et de l'engagement, avec une priorité plus élevée accordée aux projets bien développés;
  7. Expériences réussies, bien qu'il ne soit pas nécessaire de seulement dresser le profil de la réussite;
  8. Exemples qui reflètent une perspective de la santé – idéalement avec des résultats pour la santé inclus dans le processus décisionnel (le poids santé, l'activité physique, l'alimentation saine et la salubrité des aliments constituent le point de mire principal, sans exclure les autres);
  9. Exemples qui atteignent de nombreux objectifs liés aux résultats pour la santé;
  10. Exemples qui répondent aux besoins de populations vulnérables ou marginalisées, car ce sont souvent les personnes qui vivent dans les environnements les plus malsains.

Un total de quarante-deux projets ont d'abord été proposés et triés dans un tableau qui précise le milieu environnant, le type de projet, les partenaires engagés, l'étape du développement, le groupe cible, le niveau de mise en œuvre et les résultats pour la santé. Un bref sommaire décrivait l'endroit, le sujet et les coordonnées. Le Groupe de travail sur la collaboration stratégique a examiné et évalué chacun des projets, et il en a choisi un pour chaque province et territoire de même que deux exemples internationaux.

Les études de cas ont été sélectionnées dans le but de représenter la grande diversité des milieux environnants, les circonstances régionales et les partenaires se trouvant à l'échelle du Canada. Les collectivités des études de cas dont le profil est dressé dans ce document varient du village de Harbour Grace, à Terre-Neuve-et-Labrador, comptant trois mille résidents, à la région de Peel, en Ontario, avec une population de plus d'un million d'habitants. Dans le même ordre d'idées, la portée de la mise en œuvre des projets varie du niveau local au niveau provincial, en passant par le niveau interterritorial. La riche diversité des études de cas révèle un tableau impressionnant d'innovations.

Matrice d'évaluation des études de cas

Figure 1 - Équivalent textuel

Matrice d'évaluation des études de cas

Après l'examen final et la sélection des études de cas, les principales personnes-ressources ont été trouvées et invitées à participer à une entrevue téléphonique. Les études de cas sont basées sur les entrevues téléphoniques de ces principales personnes-ressources à l'aide d'un ensemble structuré de questions. Les principales personnes-ressources, toutes activement engagées dans leur projet, provenaient des secteurs de la santé publique, de la promotion de la santé, de la planification régionale ou urbaine, des loisirs, des organisations non gouvernementales (ONG), de l'administration locale et de l'éducation, entre autres.

Les études de cas ont ensuite été résumées et analysées pour les processus de planification et de mise en œuvre, les partenariats, les méthodologies et les résultats des évaluations, les leçons tirées et les conseils aux autres collectivités. L'analyse portait sur la façon dont une perspective de la santé avait été élaborée et dont les organisations participantes avaient influé sur le processus de planification. Il est important de noter que cette étude ne représente pas une analyse exhaustive de tous les efforts des environnements bâtis sains au Canada.

Nous sommes reconnaissants envers les participants au projet que nous avons interviewés pour le présent rapport. Leur volonté à partager des renseignements détaillés à propos de leur travail et des défis auxquels ils ont fait face a renforcé cet examen.

[Page précédente] [Table des matières] [Page suivante]