Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Amener la santé à la table de planification - Un profil des pratiques prometteuses du Canada et de l’étranger

Rédigé pour le Groupe des modes de vie sains du Réseau pancanadien de santé publique

Table des matières

Remerciements

Un profil des pratiques prometteuses au Canada et à l’étranger a été rédigé par Erik Lees et Heidi Redman de LEES + Associates ainsi qu’Alex Berland d’A. Berland Inc. pour le Groupe des modes de vie sains (GMVS) du Réseau pancanadien de santé publiqueLien externe.

Ce rapport est rendu possible en partie grâce à une contribution de l’Agence de la santé publique du Canada.

Groupe de travail sur la collaboration stratégique

Le Groupe de travail sur la collaboration stratégique (GTCS) du GMVS a aidé à créer la vaste vision du rapport et il a fourni des idées et des commentaires au cours du projet. Le GTCS est composé des membres suivants:

  • Kathy Cassels
    Directrice exécutive, DASH BC (la Directorate of Agencies for School Health de la Colombie‑Britannique)
  • Carol Ann Cotter
    Consultante en promotion de la santé, Health Promotion and Wellness Division, ministère de la Santé et des Services communautaires, Terre-Neuve-et-Labrador
  • Heidi Craswell
    Analyste des politiques, Division de la santé des collectivités, Agence de la santé publique du Canada
  • Keri Hoffman
    Gestionnaire, Initiatives nationales, Association canadienne des parcs et loisirs
  • Susan Irwin
    Analyste principale des politiques et de la recherche, Fédération canadienne des municipalités
  • Amanda MacNaughton
    Associée de recherche, Politique concernant l’alimentation et la nutrition, Produits alimentaires et de consommation du Canada
  • Lisa Mawani
    Analyste des politiques, Division de la santé des collectivités, Agence de la santé publique du Canada
  • Sophie Sommerer
    Analyste principale des politiques, Direction des politiques stratégiques et de l’innovation, Agence de la santé publique du Canada
  • Sharon Zeiler
    Présidente du GTCS
    Gestionnaire principale, Initiatives et stratégies en nutrition, Association canadienne du diabète

Principales personnes-ressources

Les auteurs souhaitent remercier les principaux collaborateurs suivants qui ont généreusement partagé leurs observations durant des entrevues téléphoniques et qui ont examiné des versions antérieures des études de cas:

  • Eva Almhjell
    Conseillère principale, Conseil du comté de Vestfold, Norvège
  • Kate Baird
    Par ici, ça bouge—Programme de vie active, Division des loisirs, Ville de Fredericton, Nouveau-Brunswick
  • Louise Bélanger
    Éducatrice en santé communautaire, Sunrise Health Region, Saskatchewan
  • Harold Boone
    Coordonnateur des sentiers et des projets, Division des parcs et espaces verts, Ville de Fredericton, Nouveau-Brunswick
  • Marie S. Carlson
    Consultante en santé de la population, Population Health and Research, Alberta Health Services
  • Tannis Cheadle
    Gestionnaire provinciale, Population & Public Health Initiatives, Provincial Health Services Authority, Colombie-Britannique
  • Paulette Cumby
    Coordonnatrice, Lower Trinity South Regional Development Association, Terre-Neuve-et-Labrador
  • Elsie De Roose
    Nutritionniste territoriale, ministère de la Santé et des Services sociaux, Territoires du Nord-Ouest
  • Michael Haynes
    Directeur, TransActive Solutions, Ottawa, Ontario
  • Sue Hendricken
    Gestionnaire, Ministère des parcs et des loisirs, Île-du-Prince-Édouard
  • Doug Hnatiuk
    Coordonnateur des projets et du développement communautaire, Ville de Whitehorse, Yukon
  • Sheila Hryniak
    Bénévole Communautaire, Yorkton in Motion, Saskatchewan
  • John Ingram
    Directeur, EcoPlan International, Vancouver, Colombie-Britannique
  • Sherrill Johnson
    Consultante en santé de la population, Population Health and Research, Alberta Health Services
  • Amanda Joynt
    Présidente, conseil d’administration de l’Inuvik Garden Society, Territoires du Nord-Ouest
  • Shebreh Kalantari
    Directrice de l’organisation communautaire, United Way du Comté de Santa Cruz, É.‑U.
  • George McKibbon
    Directeur, Élaboration des politiques, Institut des planificateurs professionnels de l’Ontario
  • Frank Quinn
    Coordonnateur de programme, Ville de Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard
  • Gunnar Ridderström
    Planificateur, Administration des voies publiques, Norvège
  • Cindy Roache
    Gestionnaire, ministère de la Santé et des Services sociaux, Nunavut
  • Sangita Sharma
    Chercheuse principale, Healthy Foods North, Nunavut et Territoires du Nord-Ouest
  • Janet Shindle
    Conseillère, Ville de Portage la Prairie, Manitoba
  • Bhavna Sivanand
    Spécialiste de projet, Peel Health - Prévention des maladies chroniques et des blessures, Ontario
  • Annick St-Denis
    Directrice au transport actif, Vélo Québec
  • Denyce Warren
    Gestionnaire de bureau, Lower Trinity South Regional Development Association, Terre-Neuve-et-Labrador
  • Marjorie Willison
    Gestionnaire de projet, Association pour le développement des communautés de Chebucto, Nouvelle-Écosse

Sommaire exécutif

Il y a amplement de preuves qu’une diminution des niveaux d’activité physique et qu’un accès limité à des aliments sains contribuent à l’incidence accrue de maladie chronique au Canada. Un principal facteur déterminant pour promouvoir l’activité physique et prévenir l’obésité est l’environnement bâti - c’est‑à‑dire, les immeubles, les parcs, les écoles, les réseaux routiers et d’autres infrastructures que nous rencontrons dans notre vie quotidienne.Note de bas de page 1 Les décisions en matière d’urbanisme peuvent faire avancer ou entraver les buts en matière de santé. Toutefois, comme avec toute question complexe, les progrès nécessiteront une intervention intersectorielle, ce qui signifie que les planificateurs et les représentants de la santé doivent travailler ensemble pour renforcer les caractéristiques favorisant la santé de la planification de l’utilisation des terres et de l’urbanisme.

Le présent rapport dresse le profil des études de cas de 13 collectivités canadiennes où des démarches collaboratives visant à améliorer les résultats pour la santé ont été un facteur important dans les décisions de planification liées à l’environnement bâti. Ce point de mire à été choisi afin que les réussites (et les leçons tirées) d’une panoplie de projets différents puissent être partagées avec d’autres collectivités. Avec une étude de cas de chaque province et territoire, il offre une perspective pancanadienne. Deux exemples internationaux soulignent le travail semblable accompli à l’étranger.

Les études de cas dont le profil est dressé dans ce rapport sont les suivantes:

  • Colombie-Britannique : Provincial Health Services Authority
  • Alberta : Alberta Health Services
  • Saskatchewan : Yorkton Active Transportation Collaboration
  • Manitoba : Projet pilote Des « villes-amies » des aînés : un projet mondial de l’OMS
  • Ontario : Bureau de santé de la région de Peel
  • Québec : Mon école à pied, à vélo!
  • Nouveau-Brunswick : Comité sur le transport actif de Fredericton
  • Nouvelle-Écosse : Logements sains, projet de communauté en santé
  • Île-du-Prince-Édouard : Charlottetown Active Transportation Initiative
  • Terre-Neuve-et-Labrador : St. Francis School Greenhouse
  • Yukon : Millennium Trail
  • Territoires du Nord-Ouest: Inuvik Community Greenhouse
  • Nunavut / Territoires du Nord-Ouest : Healthy Foods North
  • International : Children’s Tracks Program, Norvège
  • International : Go for Health! Collaborative, (É.-U.)

Les principales sources interviewées pour ce rapport ont transmis des « leçons tirées » utiles de leur expérience. Leurs observations peuvent être groupées sous trois en‑têtes généraux : cultiver des partenariats efficaces; instaurer l’engagement au sujet de l’importance du travail; et maintenir l’accent sur les résultats finaux au cours de la mise en œuvre. Voici les principales leçons tirées:

Cultiver des partenariats efficaces

  • Inclure tous les principaux intervenants dès le début pour s’assurer que les bons partenaires sont à la table. Il est important de trouver des partenaires qui amélioreront le programme avec leurs connaissances et leurs diverses perspectives.
  • Mettre l’accent sur le but des partenariats en encourageant tous les intervenants autour de la table à discuter de leurs difficultés et des façons de travailler ensemble pour y remédier.
  • Maintenir la transparence des buts et des objectifs de vos partenariats.
  • Trouver des défenseurs rapidement (particuliers ou groupes).
  • Avoir recours aux liens établis dans chaque projet pour faire avancer votre programme de promotion de la santé, par exemple, par des invitations à d’autres activités de planification.

Instaurer l’engagement au sujet de l’importance du travail

  • Établir rapidement que le projet appartient à la collectivité. Un projet axé sur la collectivité et appartenant à celle ci est plus susceptible d’être durable à long terme.
  • Élaborer des rapports circonstanciels bien documentés et une analyse de cas pour établir la crédibilité du projet, en augmentant la participation au niveau municipal.
  • Examiner les sources de financement tôt dans le projet. La plupart des projets dont le profil est dressé dans ce rapport ont été bien accueillis. Pour un grand nombre, le défi le plus important était le financement.
  • Les professionnels de la santé devraient participer rapidement au processus des intervenants – n’attendez pas à la fin pour faire une contribution.
  • Établir un lien entre les bienfaits pour la santé humaine et les autres bienfaits des environnements bâtis sains tels que les émissions plus faibles des véhicules, les coûts des infrastructures du trafic réduits et le tourisme accru.

Maintenir l’accent sur les résultats finaux au cours de la mise en œuvre

  • Débuter par des projets à petite échelle et s’en inspirer. Les projets pilotes peuvent inspirer confiance, amener une visibilité et provoquer de l’excitation à propos d’une vision à plus grande échelle.
  • Utiliser des buts et des échéances réalistes pour inspirer la confiance des partenaires. Les partenaires sont plus susceptibles de demeurer engagés s’ils se sentent non seulement écoutés, mais s’ils peuvent également voir des buts corporels atteints par de petites étapes le long du parcours.
  • S’attendre à des solutions différentes pour les milieux ruraux puisqu’ils ont des priorités et des besoins différents.
  • Être stratégique lorsque l’on a recours aux médias pour aider à renseigner – s’assurer qu’ils comprennent la situation dans son ensemble et la façon dont chaque étape du projet contribue à des buts élargis.

Le présent rapport présente de nombreux projets réussis comme fondement aux efforts futurs. Ces histoires saisissent la diversité de nombreux environnements bâtis de notre pays, les partenariats établis et les pratiques prometteuses. D’autres détails de la section des leçons tirées suggèrent la façon dont ces initiatives peuvent être répétées dans d’autres collectivités. Le thème commun de ces projets innovateurs est une collaboration stratégique qui comprend des résultats pour la santé dans le cadre du but de la planification. Beaucoup de travail est déjà en cours à l’échelle du pays et à l’étranger dans ce domaine. Veuillez consulter l’Annexe pour une liste des principaux rapports, documents de référence et d’autres documents d’études de cas afin de faire avancer le travail dans ce domaine.


Note de bas de page 1
Santé Canada (2002). Division de l’enfance et de l’adolescence. Environnements naturels et établis. Ottawa : Santé Canada.