Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada
Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web! Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Partagez cette page

Lignes directrices nationales sur l'entreposage et la manipulation des vaccins pour les vaccinateurs

Section 9 Arrivages de vaccins

Table des matières

9.1 Mode opératoire normalisé

Il est important d'établir un processus systématique pour la manipulation des arrivages et pour le transport des vaccins. Il est recommandé à chaque établissement d'élaborer son propre mode opératoire normalisé, qui couvrira chaque aspect des arrivages de vaccins : la réception, l'entreposage, l'emballage et le transport. À des fins de consultation, de formation et d'évaluation, il est utile d'avoir un document écrit; le mode opératoire fait partie des Protocoles d'entreposage et de manipulation des vaccins. (Voir la section 2 — Protocoles d'entreposage et de manipulation des vaccins, ainsi que la Liste de vérification des protocoles courants pour l'entreposage et la manipulation des vaccins à la section Ressources.)

9.2 Réception et déballage des arrivages de vaccins

Réception des arrivages de vaccins

Tous les employés qui acceptent des arrivages de vaccins doivent être au courant de l'importance de préserver la chaîne du froid et de la nécessité d'aviser immédiatement le coordonnateur désigné pour les vaccins, afin que l'arrivage soit manipulé et entreposé correctement.

Vérification et documentation de l'état d'un arrivage

Tout arrivage de vaccins doit être examiné et réfrigéré immédiatement.

  • Ouvrez et examinez le contenant d'expédition et son contenu, prenez note de tout signe de dommage matériel et cherchez les dispositifs de surveillance de la température.
  • Lisez le dispositif de surveillance de la température et/ou arrêtez l'enregistrement pour déterminer s'il s'est déclenché.
  • Déterminez si le délai d'expédition a été de moins de 48 heures. Si l'intervalle entre le départ de chez l'expéditeur et l'arrivée à destination dépasse 48 heures, la probabilité d'une rupture de la chaîne du froid est plus grande.
  • Comparez le contenu avec le bordereau d'emballage pour vous assurer qu'ils correspondent. Avant de retourner ou d'entreposer le contenant d'expédition, videz-le entièrement pour vous assurer que tous les vaccins ont été enlevés et entreposés adéquatement. Si le contenu ne concorde pas avec le bordereau, avisez immédiatement le coordonnateur désigné pour les vaccins.
  • Vérifiez les dates d'expiration des vaccins pour vous assurer que vous n'avez pas reçu de vaccin ou de diluant déjà expiré ou dont la date d'expiration approche.
  • Vérifiez si les vaccins et les diluants ont été endommagés par la chaleur ou le froid :
    • Examinez les appareils de surveillance de la chaîne du froid ou les enregistreurs de données pour voir si les vaccins ou les diluants ont été exposés à des températures hors de la plage recommandée pendant le transport.
    • Assurez-vous que les vaccins inactivés sont froids, mais non gelés. Les briquettes réfrigérées doivent être encore froides. Il se peut que les briquettes congelés aient fondu, mais l'emballage doit être encore froid. Les vaccins ne doivent pas être en contact direct avec les briquettes. Il doit y avoir une barrière isolante entre les deux (papier d'emballage brun froissé, film à bulles ou autre).
    • Vérifiez si les diluants sont froids ou à la température de la pièce. Les diluants ne doivent pas être en contact direct avec les briquettes. Il doit y avoir une barrière isolante entre les deux.
    • Assurez-vous que les vaccins congelés le sont toujours.
  • Si vous avez des doutes au sujet de l'arrivage, indiquez « NE PAS UTILISER » sur les vaccins et les diluants et entreposez-les dans des conditions adéquates, à l'écart des autres vaccins, jusqu'à ce que leur intégrité soit établie.

Tout arrivage de vaccins doit être examiné et réfrigéré immédiatement.

9.3 Transport des vaccins vers des cliniques périphériques

Recommandations générales

La meilleure façon de garantir l'efficacité des vaccins est de réduire au minimum le nombre de fois où ils sont manipulés et transportés. S'il s'avère nécessaire de transporter des vaccins, il est essentiel de protéger leur puissance en préservant la chaîne du froid en tout temps.

Quand vous transportez des vaccins dans un véhicule personnel, ne les placez pas dans le coffre, car la température à l'intérieur du coffre n'est pas contrôlée. Évitez l'ensoleillement direct ou les courants d'air provenant du système de chauffage et de climatisation du véhicule. Les vaccins ne doivent pas être laissés sans surveillance dans le véhicule. Donnez l'instruction aux employés de les livrer directement au personnel concerné dès que possible.

Veillez à connaître les lignes directrices de votre administration sur le transport de flacons multidoses ouverts. Avant d'expédier ce genre de flacons à un hôpital ou un centre de santé, assurez-vous toujours de connaître les règlements de l'établissement. De nombreux établissements n'acceptent pas les flacons multidoses ouverts, car ils posent un risque de contamination.

La meilleure façon de garantir l'efficacité des vaccins est de réduire au minimum le nombre de fois où ils sont manipulés et transportés. S'il s'avère nécessaire de transporter des vaccins, il est essentiel de protéger leur puissance en préservant la chaîne du froid en tout temps.

Transport des diluants

Les diluants qui peuvent être entreposés à la température de la pièce peuvent être transportés soit à la température de la pièce, soit dans le même contenant isotherme refroidi que les vaccins correspondants. S'ils sont transportés dans des contenants isothermes refroidis avec les vaccins, les diluants ne doivent pas être en contact direct avec les briquettes réfrigérées ou congelées, et ils doivent être réfrigérés au moins 24 heures à l'avance pour éviter qu'ils ne fassent monter la température du contenant et celle des vaccins réfrigérés.

S'ils sont transportés dans des contenants isothermes avec les vaccins, les diluants ne doivent pas être en contact direct avec les briquettes réfrigérées ou congelées, et ils doivent être réfrigérés au moins 24 heures à l'avance pour éviter qu'ils ne fassent monter la température du contenant et, par le fait même, celle des vaccins réfrigérés.

Emballage des vaccins à transporter vers des cliniques périphériques

L'emballage de vaccins à des fins de transport est tout un art : il faut tenir compte de nombreux facteurs, dont la température ambiante, la distance à parcourir, le temps nécessaire au transport, le moyen de transport et le nombre de vaccins à emballer.

La qualification est l'opération qui consiste à tester le matériel et à conclure, avec un niveau de certitude élevé, qu'un processus répondra aux critères d'acceptation prédéfinis par la région ou l'administration publiqueNote de bas de page 1. Il est important d'accepter en essai de qualification la méthode d'emballage des vaccins afin de préserver la chaîne du froid pendant le transport. Le contenant et les matériaux d'emballage testés doivent pouvoir résister aux facteurs mentionnés (température, distance, etc.).

Il faut élaborer une approche cohérente pour l'emballage des vaccins et la tester. Voici quelques principes de base :

  • Pour transporter des vaccins, utilisez un contenant isotherme dont la température interne peut être surveillée.
  • Placez suffisamment de briquettes réfrigérées ou congelées pour préserver la chaîne du froid.
  • N'utilisez pas de glaçons en vrac ni en sacs.
  • Le nombre et la disposition des briquettes à l'intérieur du contenant dépendront de la taille du contenant, de la température ambiante et du volume occupé par les vaccins.

Transportez les vaccins dans des contenants isothermes acceptés en essai de qualification (selon les exigences de transport spécifiques de la région ou de l'administration publique) pour garantir qu'ils conserveront les vaccins à la bonne température pendant la durée nécessaire. Les contenants d'expédition dans lesquels le fabricant envoie les vaccins peuvent être utilisés s'ils répondent aux critères. Vous pouvez aussi utiliser des contenants isothermes en plastique rigide ou des glacières en styromousse de fabrication récente dont les parois mesurent au moins 5 cm d'épaisseur. Les vieux contenants en styromousse endommagés et les glacières en styromousse à parois minces, qui servent parfois à transporter des boissons, ne sont pas acceptables, car ils ne peuvent maintenir des températures uniformes adéquates.

Les exigences d'emballage en été et en hiver varient selon l'administration. Consultez votre bureau de santé publique local ou le responsable de votre programme d'immunisation* pour en savoir plus. Par exemple, en été, on peut exiger le placement d'un matériau isolant au fond du contenant, des briquettes congelées (préconditionnées selon les recommandations du fabricant), des blocs réfrigérants préconditionnés à +5 °C, une barrière isolante, un dispositif de surveillance de la température et, par-dessus, les vaccins, puis une barrière isolante, d'autres blocs réfrigérants préconditionnés à +5 °C, des briquettes congelées (préconditionnées selon les recommandations du fabricant), un matériau isolant et des briquettes congelées sur le dessus, avec un couvercle isotherme. En hiver, on peut exiger les mêmes matériaux qu'en été, sauf pour les briquettes du dessus, qui ne seront pas congelées, mais réfrigérées et préconditionnées à +5 °C. Dans des conditions de froid extrême, on n'utilise parfois aucune briquette congelée.

Deux types de briquettes peuvent servir à l'emballage de vaccins : les briquettes conditionnées pour les réfrigérateurs (réfrigérées entre +2 °C et +8 °C) et les briquettes congelées. L'utilisation de briquettes pour transporter des vaccins dépend de la température ambiante, du nombre et de la catégorie de vaccins, de la distance à parcourir et de la taille du contenant.

L'emballage de vaccins à des fins de transport est tout un art : il faut tenir compte de nombreux facteurs, dont la température ambiante, la distance à parcourir, le temps nécessaire au transport, le moyen de transport et le nombre de vaccins à emballer.

Il est très important d'approuver une approche cohérente pour l'emballage des vaccins et de la tester afin de garder les vaccins à la bonne température pendant le transport.

Briquettes congelées

Une briquette congelée est un contenant de plastique rectangulaire plat conçu pour être rempli d'eau aux 7/8, congelé, puis utilisé pour conserver des vaccins à la température recommandée. Les briquettes congelées sont parfois dotées d'un couvercle amovible pour le remplissage ou sont préremplies et scellées. Les briquettes remplies d'eau du robinet et congelées sont les plus sûres lorsqu'il s'agit de maintenir la température d'entreposage recommandée pour les vaccins, soit entre +2 °C et +8 °C, à l'intérieur d'une glacièreNote de bas de page 2.

Blocs ou sacs réfrigérants commerciaux

Il existe de nombreux produits contenant un mélange réfrigérant qui abaisse le point de fusion et garantit que le réfrigérant reste plus froid que 0 °C pendant plus longtemps qu'une briquette congelée remplie d'eauNote de bas de page 2.

Mise en garde : Certains produits réfrigérants ont un point de congélation inférieur à 0 °C et peuvent donc présenter un risque de gel pour les vaccins, sauf s'ils sont conditionnés comme il se doit avant d'être utilisés dans une glacièreNote de bas de page 2.

Avant d'acheter des produits réfrigérants, demandez au fabricant :

  • Des preuves de la durée pendant laquelle le produit reste froid.
  • Des directives précises sur la façon de congeler et de conditionner le produit avant utilisation et sur son mode d'emploi pour emballer des vaccins.

Nota : Les matériaux d'isolation et de bourrage ne doivent pas être entreposés dans le même réfrigérateur que les vaccins (si possible), car les articles à la température de la pièce placés au réfrigérateur peuvent faire fluctuer la température de fonctionnement de l'appareil et prendre trop de place dans le compartiment.

Principes de base relatifs à l'emballage des vaccins

  1. Pour éviter que le contenu ne se déplace pendant le transport, les vaccins doivent être emballés en couches successives à l'aide des matériaux suivants : briquettes réfrigérées ou congelées, barrière isolante (film à bulles, papier d'emballage brun froissé, particules de polystyrène expansé), vaccins, thermomètre, puis matériaux de bourrage (qui peuvent être les mêmes que ceux utilisés comme barrières isolantes). Le nombre et la disposition des briquettes à l'intérieur du contenant dépendent de la taille du contenant, de la température extérieure et des politiques en vigueur concernant l'entreposage et la manutention des matériaux.
  2. Pour éviter le gel accidentel des vaccins, veillez à placer une barrière isolante (film à bulles, papier d'emballage brun froissé ou particules de polystyrène expansé) entre eux et les briquettes réfrigérées ou congelées.
  3. Placez les vaccins (dans leur emballage d'origine) par dessus la barrière isolante. Ne retirez pas les fioles de leurs boîtes. Pour empêcher le contenu de bouger dans le contenant isotherme, assurez-vous de remplir tout espace libre entre les boîtes de vaccins avec du papier froissé ou un autre matériau de bourrage.
  4. Placez un thermomètre mini-maxi, un enregistreur de données ou un appareil de surveillance de la chaîne du froid près des vaccins. Le dispositif de surveillance de la température doit être placé au milieu des vaccins et ne doit pas être en contact avec les briquettes réfrigérées ou congelées.
  5. Sur un bordereau d'emballage à placer dans le contenant, inscrivez le type de vaccins, la marque, le numéro de lot, la date d'expiration, la quantité, l'heure et le nom de l'établissement d'origine.
  6. À l'extérieur du contenant, apposez des étiquettes qui indiquent clairement que le colis contient des vaccins fragiles et chers qui craignent les variations de température. Les étiquettes doivent comprendre des directives spéciales demandant la réfrigération immédiate du contenu dès l'arrivée du colis.

9.4 Maintien des températures pendant les cliniques de vaccination externes

Pendant une clinique de vaccination externe, la température des vaccins doit se maintenir entre +2 °C et +8 °C, et les vaccins doivent être entreposés dans un contenant isotherme. Placez suffisamment de briquettes réfrigérées ou congelées pour préserver la chaîne du froid. Le nombre et la disposition des briquettes à l'intérieur du contenant dépendent de la taille du contenant, de la température ambiante, du volume occupé par les vaccins et des différentes exigences des administrations. La combinaison du contenant isotherme et du matériel d'emballage doit être acceptée en essai de qualification pour garantir sa résistance aux facteurs susmentionnés et le maintien de la température des vaccins entre +2 °C et +8 °C pendant la tenue de la clinique.

Gardez le contenant fermé aussi souvent que possible. Laissez un thermomètre à l'intérieur et vérifiez et consignez les températures périodiquement pour vous assurer qu'il n'y a pas eu de rupture de la chaîne du froid.

Consignez les températures avant de quitter l'établissement d'origine, puis périodiquement pendant la tenue de la clinique et à votre retour, selon les recommandations formulées par l'administration.

9.5 Références

Note de bas de page 1
Bishara, R.H. Qualification versus validation and good cold chain management practices. Pharmaceutical Manufacturing and Packing Sourcer 2005: 102, 104, 106.
Note de bas de page 2
Kempe, A. Bulk storage and transport of vaccines including outreach clinics. Dans : A. Langley et S. Grant, éd., Proceedings of the National Vaccine Storage Workshop. 1re éd., Brisbane, Queensland Health, 2004: 67-86. 21