Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Partagez cette page

Lignes directrices nationales sur l'entreposage et la manipulation des vaccins pour les vaccinateurs

Section 4 Pratiques d'entreposage des vaccins

Table des matières

4.1 Bonnes conditions d'entreposage des vaccins et des diluants

Les bonnes procédures d'entreposage et de manipulation des vaccins englobent notamment ce qui suit :

  • Au moins deux lectures quotidiennes de la température minimale et maximale du réfrigérateur et du congélateur ainsi que de la température ambiante.
  • Au moins deux écritures quotidiennes dans le registre des températures.
  • Intervention si les températures d'entreposage se situent hors de la plage recommandée.
  • Entretien de l'équipement servant à l'entreposage et à la manipulation et tenue des registres.
  • Rotation des stocks de vaccins de manière à ce que les vaccins dont la date d'expiration est la plus proche soient utilisés en premier.
  • Suivi des dates d'expiration des vaccins pour s'assurer de ne pas administrer de vaccins périmés aux clients.
  • Commande de vaccins pour assurer un stock d'au plus un mois (ou une quantité suffisante pour répondre à la demande selon la saison ou en cas d'éclosion).
  • Supervision de la réception, de l'entreposage et du transport des vaccins.

Tous les vaccins doivent être entreposés avec leur bouchon et dans leur boîte d'origine jusqu'à ce qu'ils soient utilisés. L'exposition à la lumière peut causer une perte de puissance des vaccins et d'autres produits biologiques. Par conséquent, ces produits devraient être protégés de la lumière en tout temps.

Vaccins vivants

Certains vaccins vivants doivent être entreposés en permanence à l'état congelé à -15 °C ou moins jusqu'à ce qu'ils soient administrés. Au Canada, la plupart des vaccins vivants sont homologués comme étant stables lorsqu'ils sont entreposés au réfrigérateur. Cependant, si les vaccins sont envoyés à l'état congelé par le fournisseur, ils peuvent être entreposés au congélateur. Ne recongelez pas les vaccins. Consultez toujours la monographie de produit pour obtenir les renseignements les plus récents sur l'entreposage.

Vaccins inactivés

Les vaccins inactivés sont sensibles à la chaleur excessive et au gel. Ils doivent donc être entreposés au réfrigérateur entre +2 °C et +8 °C, à une température moyenne souhaitée de +5 °C (la valeur médiane qui permet une marge de ±3 °C). L'exposition à des températures hors de cette plage peut causer une diminution de la puissance des vaccins et un risque accru de maladies évitables par la vaccination.

Vaccins lyophilisés et diluants

Les diluants emballés séparément de leurs vaccins lyophilisés peuvent être entreposés à la température de la pièce ou au réfrigérateur. Pour économiser de l'espace, ces diluants peuvent aussi être entreposés dans la porte du réfrigérateur. Pour le processus de reconstitution, utilisez seulement le diluant qui accompagne le vaccin, conformément aux indications du fabricant.

Un diluant qui a gelé ne doit pas être utilisé, en raison du risque de bris de la fiole qui peut causer une contamination. On prendra les mesures nécessaires pour isoler et éliminer les flacons en suivant les recommandations du bureau de santé publique local ou du responsable du programme d'immunisationNote en bas de page *.

4.2 Organisation de votre réfrigérateur et de votre congélateur

Au moment d'organiser votre réfrigérateur et votre congélateur, vous devez tenir compte de l'aspect pratique pour le personnel, des caractéristiques techniques de l'appareil et des exigences relatives aux vaccins. La figure 5 indique comment remplir le réfrigérateur.

Idéalement, les vaccins congelés doivent être entreposés dans leur propre congélateur. Toutefois, si vous avez un réfrigérateur domestique doté d'un congélateur distinct, les vaccins congelés peuvent y être entreposés au milieu du congélateur, à l'écart des parois, des serpentins et du bas du compartiment. Les vaccins ne doivent pas non plus être entreposés dans la porte du congélateur. La température à cet endroit n'est pas stable, car l'ouverture des portes soumet les produits s'y trouvant à de fréquentes variations de température.

Les vaccins congelés peuvent être entreposés soit dans un congélateur à dégivrage manuel, soit dans un congélateur sans givre, à une température de -15 °C ou moins. Les produits vaccinaux ne doivent pas être empilés ni placés très près les uns des autres, pour ne pas empêcher l'air de circuler à l'intérieur du congélateur.

Dans le réfrigérateur, les vaccins doivent être entreposés au milieu du compartiment, loin des serpentins, des parois, du bas et des évents d'aération d'où arrive l'air froid. La température dans le bas du réfrigérateur n'est pas stable, et elle est différente de celle du milieu du compartiment. C'est pourquoi les vaccins ne doivent jamais être entreposés dans les bacs à légumes. Ils ne doivent pas non plus être placés dans la porte du réfrigérateur. La température à cet endroit n'est pas stable, car l'ouverture des portes soumet les produits s'y trouvant à de fréquentes variations de température. Pour éviter le gel, les vaccins réfrigérés doivent toujours être placés loin de l'air provenant du congélateur.

Au moment d'organiser votre réfrigérateur et votre congélateur, vous devez tenir compte de l'aspect pratique pour le personnel, des caractéristiques techniques du réfrigérateur et des exigences relatives aux vaccins. Dans le réfrigérateur, les vaccins doivent être entreposés au milieu du compartiment, loin des serpentins, des parois, du bas et des évents d'aération d'où arrive l'air froid. Dans le congélateur, les vaccins doivent être placés au milieu du compartiment, à l'écart des parois, des serpentins et des zones périphériques.

Figure 5 : Organisation du réfrigérateur

Organisation du réfrigérateur

Équivalent textuel pour la figure 5 Organisation du réfrigérateur

Importance de connaître son réfrigérateur

La technologie utilisée pour chaque réfrigérateur peut varier. En matière de gestion des vaccins, il n'est donc pas possible de formuler des énoncés qui s'appliquent à tous les réfrigérateurs. Il est important que vous appreniez à connaître le vôtre. Voici un résumé de suggestions provenant du ministère de la Santé et du Vieillissement du gouvernement australienNote en bas de page 1 et de l'auteur GrassbyNote en bas de page 2 à ce sujet.

La plupart des réfrigérateurs ont des gradients de température, ce qui signifie qu'il y a une différence graduelle de température entre les différentes zones de l'appareil (p. ex. entre le haut et le bas, d'un côté à l'autre et de l'avant à l'arrière). Il est important de connaître les gradients de température de chaque réfrigérateur. Ne prenez pas pour acquis que le haut du réfrigérateur est la partie la plus froide et que le bas est la partie la plus chaude. Les gradients dépendent de la façon dont le réfrigérateur est refroidi et de l'emplacement de la plaque de refroidissement.

Pour connaître les gradients à l'intérieur de votre réfrigérateur, placez un dispositif d'enregistrement, comme un enregistreur de données, à chaque endroit pendant au moins 24 heures, de préférence avec au moins deux autres dispositifs placés ailleurs dans l'unité. Selon le genre et le nombre de dispositifs d'enregistrement disponibles, l'opération peut prendre un certain temps; il est préférable de procéder quand il n'y a aucun vaccin dans le réfrigérateur, mais que celui-ci contient une quelconque « masse froide » qui simule un lot de vaccins (comme des bouteilles d'eau réfrigérées). Si vous connaissez les gradients de température de votre réfrigérateur, vous serez mieux en mesure d'y ranger les vaccins aux endroits les plus appropriés.

Les températures de chaque zone du réfrigérateur peuvent également varier dans le temps. Dans les réfrigérateurs sans givre, le cycle de dégivrage peut avoir une incidence sur la température. Certains facteurs environnementaux, comme la température ambiante et l'emplacement du réfrigérateur par rapport aux fenêtres, aux sources de chaleur ou à la climatisation, peuvent aussi influer sur la température. De plus, il est important de savoir ce qui se produit en cas de changements des conditions météorologiques ou d'une diminution ou augmentation de l'utilisation quotidienne habituelle de l'appareil.

Il est important de connaître votre réfrigérateur. Si vous connaissez ses gradients de température, vous serez mieux en mesure de ranger les vaccins aux endroits les plus appropriés. Par ailleurs, il est important de connaître les facteurs qui entraînent des fluctuations de température dans le réfrigérateur.

Rangement des vaccins

Regroupez les vaccins par produit, en pensant à placer les produits dont la date d'échéance est proche à l'avant du groupe pour qu'ils soient utilisés plus rapidement et à laisser de l'espace entre les vaccins et la paroi du compartiment ainsi qu'entre chaque grande boîte, groupe ou plateau de vaccins, ce qui assurera une circulation d'air froid alentour. Ainsi, chaque vaccin atteindra une température constante dans l'ensemble de sa masse, et l'unité d'entreposage maintiendra une température uniforme à l'intérieur du compartiment. Le fait de placer les vaccins trop près les uns des autres a une incidence sur la température. De même, la présence d'un trop grand nombre de vaccins dans une unité (comme au pic de la saison grippale) influe sur la température. Les vaccins entreposés dans l'unité de réfrigération ne doivent pas occuper plus de 50 % du volume interne de l'appareilNote en bas de page 2.

Le fait de placer les vaccins trop près les uns des autres ou de mettre trop de vaccins dans une unité d'entreposage influera sur la température.

Emballage des vaccins

Pour éviter toute confusion et les erreurs de médicaments, entreposez à des endroits différents les produits vaccinaux dont l'emballage se ressemble. Si par exemple vous avez une version pour enfants et pour adultes du même vaccin, le fait d'entreposer les deux versions à des endroits différents diminue le risque que quelqu'un choisisse par erreur le mauvais vaccin.

Placez aussi à des endroits différents les vaccins dont les noms se ressemblent. Il est facile de confondre les vaccins DT et dT ou les vaccins anti-Hib et anti-hépatite B, par exemple.

Il est également préférable de conserver séparément les antigènes de marques différentes pour éviter l'administration d'une dose incorrecte si la posologie ou la série diffère d'une marque à l'autre du même antigène.

4.3 Organisation du stock de vaccins

L'emplacement de chaque vaccin à l'intérieur de l'unité d'entreposage doit être clairement étiqueté. L'entreposage de chaque vaccin dans une section précisément étiquetée du réfrigérateur ou du congélateur aide à diminuer le risque que quelqu'un prenne le mauvais vaccin par erreur.

En plus d'étiqueter l'emplacement des vaccins, inscrivez la date de première perforation sur chaque flacon multidose ouvert, et la date et l'heure de reconstitution sur les vaccins reconstitués. Il est important de dater ces flacons pour deux raisons :

  1. Certains vaccins expirent dans un certain délai suivant la perforation ou la reconstitution. Il se peut que ce délai ne corresponde pas à la date d'expiration imprimée sur le flacon par le fabricant. Suivez les recommandations du fabricant ou les lignes directrices de votre administration relativement à l'utilisation des flacons multidoses et des vaccins reconstitués.
  2. La datation des flacons perforés ou reconstitués facilite la gestion des stocks de vaccins, car elle indique les flacons à utiliser en premier. Quand il est possible de le faire, utilisez toutes les doses d'un flacon multidose avant d'ouvrir un autre flacon. Et pour ne pas gaspiller de vaccins, utilisez tout le vaccin reconstitué d'une même fiole avant de reconstituer un autre flacon.

Entreposez les flacons multidoses perforés dans un contenant étiqueté pour pouvoir les repérer facilement. N'oubliez pas d'entreposer ces flacons dans leur boîte d'origine pour ne pas les exposer à la lumière.

Les diluants doivent être clairement étiquetés, qu'ils soient conservés à la température de la pièce ou au réfrigérateur. Étiquetez les boîtes des vaccins et des diluants correspondants provenant du même fabricant pour que les produits soient utilisés ensemble. Vous éviterez ainsi toute confusion et vous vous assurerez d'utiliser seulement le diluant conçu par le fabricant pour chaque type de vaccin lyophilisé. C'est particulièrement important si vous entreposez deux vaccins lyophilisés ou plus utilisant des diluants différents.

Les diluants doivent être clairement étiquetés, qu'ils soient conservés à la température de la pièce ou au réfrigérateur.

4.4 Contenants d'entreposage

Boîtes de vaccins

Entreposez les vaccins et les diluants dans leur emballage d'origine. Si les flacons de vaccin ne sont pas entreposés dans leur boîte, il est plus difficile de gérer les stocks, des erreurs d'administration sont plus susceptibles de se produire, et les vaccins seront exposés à la lumière.

Plateaux et contenants

Les boîtes de vaccins peuvent être regroupées dans des plateaux ou des contenants. Chaque plateau ou contenant doit contenir un seul type de vaccin. Les autres médicaments et produits biologiques, s'ils doivent être conservés dans l'unité d'entreposage des vaccins, ne doivent pas être placés dans les mêmes plateaux ou contenants que les vaccins pour éviter les erreurs de médicaments. Étiquetez clairement les plateaux et contenants.

Les plateaux et les contenants ne doivent pas être empilés ou serrés au point de gêner la circulation de l'air dans le compartiment. De plus, ils doivent être ventilés pour permettre à l'air de circuler entre les boîtes de vaccins. N'utilisez jamais de contenants hermétiques.

4.5 Entreposage des produits non vaccinaux

N'entreposez jamais d'aliments ni de boissons dans les unités d'entreposage des vaccins. Dans la mesure du possible, ne conservez pas de médicaments ni d'autres produits biologiques avec les vaccins. Quand des produits non vaccinaux sont entreposés au même endroit, la porte de l'unité est ouverte plus souvent, ce qui rend les températures instables et augmente le risque d'exposition excessive à la lumière. Cela favorise aussi les déversements accidentels et la contamination à l'intérieur du compartiment. Enfin, cette pratique nuit à la circulation de l'air et fait fluctuer la température dans l'unité.

N'entreposez jamais d'aliments ni de boissons dans les unités d'entreposage des vaccins.

Pour protéger vos vaccins, aidez-vous de la Liste de vérification pour l'entreposage et la manipulation des vaccins à la section Ressources.

4.6 Références

  • 1 Australie. Department of Health and Ageing. National Vaccine Storage Guidelines: Strive for 5, 3e éd., Australie, 2005, 3-23.
  • 2 Grassby, P.F. Safe storage of vaccines: problems and solutions. Pharm J 1993; 251:323-327.
  • * Y compris les services de santé locaux, régionaux, provinciaux, territoriaux ou fédéraux ou d'autres programmes d'immunisation des administrations publiques.