Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Compétences essentielles en santé publique au Canada

Les lecteurs qui désirent consulter le rapport en format PDF peuvent le télécharger ou le visualiser :

Compétences essentielles en santé publique au Canada, version 1.0 (Document PDF - 1,41 Mo - 31 pages)

Pour obtenir une copie du manuel ou de la fiche de référence qui se plie de la taille de carte de visite, contactez-nous par courriel à pratiqueensantepublique@phac-aspc.gc.ca ou au 1-877-430-9995.


Les énoncés des compétences essentielles décrivent les connaissances, les habiletés et les attitudes nécessaires à la pratique de la santé publique.

Ces énoncés définissent les éléments des programmes d’enseignement et de perfectionnement professionnel en santé publique, ils favorisent un service de santé publique factuel, collaboratif, éthique et normalisé, ils facilitent le recrutement, le perfectionnement et la conservation du personnel de santé publique et ils servent d’assise pour la formulation de normes, d’une terminologie et de méthodes communes. Ces énoncés constituent le fondement d’une pratique efficace en santé publique et de l’application d’une approche globale de la santé publique.

Les compétences essentielles aident les organismes en santé publique du Canada à désigner les bonnes personnes aux bons postes et au bon moment.

Préparé en consultation avec plus de 3000 praticiens de tout le pays, le rapport Compétences essentielles en santé publique au Canada, version 1.0 répertorie 36 énoncés des compétences dans sept catégories.

  1. Sciences de la santé publique
  2. Évaluation et analyse
  3. Planification, mise en œuvre et évaluation de politiques et de programmes
  4. Partenariats, collaboration et promotion
  5. Diversité et inclusion
  6. Communication
  7. Leadership

Ces compétences essentielles, de même que le glossaire qui va de pair, transcendent les frontières des disciplines spécialisées et servent de référence à l’ensemble des professionnels de la santé publique

1.0 Sciences de la santé publique

Cette catégorie concerne les connaissances et les habiletés dans le domaine des sciences de la santé publique : sciences sociales et du comportement, biostatistique, épidémiologie, santé environnementale, démographie, santé au travail et prévention des maladies chroniques, des maladies infectieuses, des troubles psychosociaux et des blessures. Dans cette catégorie, la compétence se traduit par la capacité d’appliquer dans sa pratique les connaissances et les habiletés identifiées.

Un praticien en santé publique est capable…

1.1 De démontrer une compréhension des concepts suivant : état de santé des populations, inégalités sur le plan de la santé, déterminants de la santé et de la maladie, stratégies de promotion de la santé, prévention des maladies et des blessures et protection de la santé ainsi que les facteurs qui influent sur la prestation et l'utilisation des services de santé.

  • Travailleur de première ligne : Discuter de la nécessité d’un programme de nutrition prénatale dans une collectivité autochtone ainsi que de facteurs connexes tels que le revenu, l’instruction, la culture et les aliments traditionnels.

1.2 De faire la preuve qu’il possède des connaissances sur l’histoire, la structure et l’interaction de la santé publique et des services de santé à l’échelle locale, provinciale et territoriale, nationale et internationale.

  • Travailleur de première ligne : Évoquer des événements de santé publique tels que la mise en œuvre des programmes de vaccination universelle pour expliquer aux parents l’importance de cette mesure dans le maintien de la santé publique.

1.3 D’appliquer les sciences de la santé publique dans la pratique.

  • Travailleur de première ligne : Appliquer le principe du triangle épidémiologique (hôte, environnement et agent) au problème du virus du Nil occidental.
  • Consultant/spécialiste : Intégrer un logiciel de système d’information géographique (SIG) pour établir la cartographie du virus du Nil occidental et suivre les tendances saisonnières.

1.4 D’utiliser des éléments probants et la recherche pour éclairer les politiques et les programmes de santé.

  • Travailleur de première ligne : Expliquer comment les résultats d’une étude récente peuvent être utilisés dans la pratique.
  • Consultant/spécialiste : Résumer les principales observations d’un rapport de recherche des contacts pour étayer la modification d’une politique de lutte contre les maladies transmissibles.

1.5 De montrer qu’il est capable de poursuivre des occasions d’apprentissage à vie dans le domaine de la santé publique.

  • Travailleur de première ligne : S'inscrire à un module de Compétences en ligne dans le cadre du programme Amélioration des compétences en santé publique.

2.0 Évaluation et analyse

Cette catégorie décrit les compétences essentielles requises pour la collecte, l'évaluation, l'analyse et la mise en application de l'information (y compris les données, les faits, les concepts et les théories). Ces compétences sont requises dans la prise de décision fondée sur des données fiables, la préparation de budgets et de rapports, la réalisation d’enquêtes et la formulation de recommandations concernant l’élaboration de politiques et de programmes.

Un praticien en santé publique est capable…

2.1 De reconnaître qu’il existe une préoccupation ou un problème en matière de santé.

  • Travailleur de première ligne : Décrire une situation dans un milieu scolaire où le manque d’aliments sains au menu de cafétéria est un problème.

2.2 De déterminer les sources d’information pertinentes et appropriées, y compris les éléments d’actif et les ressources de la collectivité.

  • Travailleur de première ligne : Déterminer les principales sources d’information, par exemple les leaders étudiants et les fournisseurs de services.

2.3 De recueillir, d’entreposer, de récupérer et d’utiliser de l’information exacte et appropriée sur les problèmes de santé publique.

  • Travailleur de première ligne : Utiliser des outils de collecte de données (p. ex. le Système d'information en santé publique intégré) pour documenter la pratique.
  • Consultant/spécialiste : Établir un outil de collecte de données sur les troubles du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF) et obtenir des données provinciales ou territoriales pertinentes sur la prévalence des TSAF.

2.4 D’analyser l’information pour déterminer les répercussions appropriées, les utilisations, les lacunes et les limites.

  • Travailleur de première ligne : Déterminer les limites des données d’un sondage téléphonique mené auprès d’une collectivité hétérogène.

2.5 De déterminer la signification de l’information, compte tenu des contextes éthiques, politiques, scientifiques, socioculturels et économiques actuels.

  • Travailleur de première ligne : Étudier les variations au niveau des effets tabagiques et des facteurs prédisposant au tabagisme en les reliant à des variables comme le sexe, le milieu socioéconomique et la culture.

2.6 De recommander des mesures précises fondées sur une analyse de l’information.

  • Consultant/spécialiste : Formuler des recommandations concernant l’adoption de politiques de santé visant à réglementer les salons de bronzage en raison de l’incidence croissante du cancer de la peau.

3.0 Planification, mise en œuvre et évaluation de politiques et de programmes

Cette catégorie décrit les compétences essentielles requises pour le choix d'options stratégiques ainsi que pour la planification, la mise en œuvre et l'évaluation des politiques et des programmes de santé publique. Elle comprend également la gestion des incidents tels que les éclosions de maladie et les situations d’urgences et de catastrophes.

Un praticien en santé publique est capable…

3.1 De décrire les options choisies des politiques et des programmes pour remédier à un problème de santé publique en particulier.

  • Travailleur de première ligne : Déterminer quels programmes et activités d’intervention en milieu scolaire pourraient être mis en œuvre pour freiner le taux croissant d’infections transmises sexuellement chez les jeunes.

3.2 Décrire les implications de chaque choix, notamment ceux s'appliquant aux déterminants de la santé et recommander ou choisir une piste d'action.

  • Travailleur de première ligne : Explorer les conséquences sociales et économiques d’un programme d’éducation sur l’acide folique destiné aux adolescentes et décider d’aller de l’avant ou non.

3.3 Élaborer un plan de mise en œuvre suivant les faits probants pertinents, les lois, les procédures de gestion des urgences, la réglementation et les politiques.

  • Consultant/spécialiste : Établir un ordre de priorité pour l’élaboration d’un modèle logique d’inspection de restaurants, avec arguments à l’appui, et élaborer un plan de mise en œuvre pour chaque priorité.

3.4 De mettre en œuvre une politique ou un programme et de prendre des mesures appropriées pour remédier à un problème de santé publique particulier.

  • Consultant/spécialiste : Suivre le plan d’intervention d’urgence de l’organisation dans l’éventualité d’une éclosion de maladie ou d’une urgence.

3.5 De faire la preuve qu’il est capable de mettre en œuvre des lignes directrices de pratique efficaces.

  • Travailleur de première ligne : Appliquer comme il se doit les mesures universelles de lutte contre les infections.

3.6 D’évaluer une mesure, une politique ou un programme.

  • Travailleur de première ligne : Élaborer et mettre en œuvre, en collaboration avec les intervenants du milieu, un plan d’évaluation pour un programme de promotion d’un milieu de travail sans fumée.

3.7 Démontrer les habiletés requises pour établir et respecter les priorités et pour optimiser les résultats en fonction des ressources disponibles.

  • Travailleur de première ligne : En se fondant sur les ressources existantes, établir les interventions prioritaires favorisant une consommation plus sécuritaire de crack, dans le cadre d’un programme local de réduction des méfaits.

3.8 De faire la preuve qu’il est capable de s’acquitter de rôles fonctionnels en réaction à des urgences en santé publique.

  • Travailleur de première ligne : Bien connaître le manuel de gestion des situations d’urgence de l’organisation.
  • Gestionnaire/superviseur : Organiser une séance de debriefing après un incident touchant la santé publique pour déterminer quelles sont les leçons tirées et évaluer le besoin d’une intervention de récupération pour les membres de l’équipe concernés.

4.0 Partenariats, collaboration et promotion

Cette catégorie porte sur les compétences requises permettant d’influencer et de mobiliser les partenaires dans l’atteinte d’un but commun soit l’amélioration de la santé et le bien-être de la population. Grâce au partage des ressources et des responsabilités, les partenariats et la collaboration contribuent à optimiser le rendement. L’action politique − soit le fait d’argumenter, d’écrire ou d’agir en faveur d’une cause, d’une politique ou d’un groupe de personnes − vise souvent la réduction des inégalités de santé et d’accès aux services de santé.

Un praticien en santé publique est capable…

4.1 De trouver des partenaires et de collaborer avec eux pour s’occuper des problèmes de santé publique.

  • Travailleur de première ligne : Expliquer à un groupe de parents les rôles du gouvernement provincial, des services de loisirs locaux, des commissions scolaires, des conseils de santé et des clubs d’enfants et d’adolescents dans la lutte contre l’obésité infantile.

4.2 D’utiliser les compétences comme la promotion du travail d’équipe, la négociation, la gestion des conflits et l’animation de groupe pour établir des partenariats.

  • Travailleur de première ligne : Aider l’école à mettre sur pied une équipe de promotion de la santé.
  • Consultant/spécialiste : Soutenir l’identité des modalités d’une entente de partenariat entre les commissions scolaires et les instances de la santé publique.

4.3 De servir de médiateur entre les intervenants ayant des intérêts divergents dans la poursuite de la santé et du bien-être et de faciliter l'allocation des ressources.

  • Travailleur de première ligne : Interroger des membres clés de la collectivité pour connaître les diverses opinions sur la mise en œuvre d’un règlement antitabac local.
  • Consultant/spécialiste : Faire la synthèse des commentaires formulés par des personnes et des organisations dans le but de préparer un rapport sur la capacité et la volonté d’une collectivité d’offrir un centre d’échange de seringues.

4.4 De promouvoir des politiques et des services de santé publique qui favorisent et protègent la santé et le bien-être des personnes et des collectivités.

  • Consultant/spécialiste : En utilisant l’information de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes et les commentaires des parties concernées, préparer, à l’intention du conseil de santé, une présentation en faveur d’une politique provinciale sur la nutrition en milieu scolaire.

5.0 Diversité et inclusion

Cette catégorie porte sur les compétences socioculturelles requises pour interagir efficacement avec une diversité d’individus, de groupes et de collectivités. Elle regroupe les attitudes et les pratiques qui induisent des comportements, des pratiques, des programmes et des politiques d’inclusion.

Un praticien en santé publique est capable…

5.1 De reconnaître la façon dont les déterminants de la santé (biologiques, sociaux, culturels, économiques et physiques) jouent sur la santé et le bien-être de divers groupes.

  • Consultant/spécialiste : En collaboration avec des intervenants clés, élaborer une proposition de financement en vue d’un projet de cuisine communautaire dans un quartier défavorisé, dont la population appartient à des cultures diverses.

5.2 De tenir compte de la diversité de la population dans la planification, la mise en œuvre, l'adaptation et l'évaluation de programmes et de politiques publiques.

  • Travailleur de première ligne : Assurer l’accessibilité des vaccins aux personnes de tous les groupes culturels et de toutes les populations (p. ex. centres de vaccination sans rendez-vous pour les personnes handicapées).

5.3 D’appliquer des approches interculturelles en collaboration avec des membres de groupes issus de milieux culturels, de niveaux de scolarité et de niveaux socioéconomiques différents, et d'individus peu importe l'âge, le sexe, l'orientation sexuelle et l'état de santé ou d'incapacité.

  • Travailleur de première ligne : Travailler avec les membres d’une collectivité afghane à la mise sur pied d’un programme de dépistage de la tuberculose dans leur quartier.
  • Gestionnaires/superviseur : Négocier avec une équipe de soins primaires la mise sur pied d’unités de dépistage du cancer dotées de personnel féminin pour desservir les femmes musulmanes.

6.0 Communication

La communication suppose un échange d’idées, d’opinions et de renseignements. Cette catégorie se rapporte à plusieurs dimensions de la communication, notamment : les échanges internes et externes; la communication écrite; verbale et non verbale; l'écoute; les connaissances en informatique; la production d'information adaptée aux différentes clientèles; l'utilisation des techniques de communication et de marketing social.

Un praticien en santé publique est capable…

6.5 De bien communiquer avec les personnes, les familles, les groupes, les collectivités et les collègues.

  • Travailleur de première ligne : Réviser les présentations orales pour s’assurer qu’elles satisfont aux besoins des différents destinataires.

6.1 D’interpréter l’information pour des auditoires professionnels, non professionnels et communautaires.

  • Travailleur de première ligne : Préparer des feuillets d’information sur les calendriers d’immunisation pour les personnes peu alphabétisées.
  • Consultant/spécialiste : Discuter avec des travailleurs de première ligne de données sur l’état de santé et les caractéristiques démographiques de la population.

6.2 Mobiliser les personnes et les collectivités en ayant recours aux médias appropriés, aux ressources communautaires et aux techniques de marketing social pertinentes.

  • Travailleur de première ligne : Utiliser des stratégies multiples pour transmettre efficacement les messages de santé à leurs destinataires (p. ex. journaux communautaires, télévision locale, radio, babillards, activités en personne).
  • Gestionnaire/superviseur : Utiliser les réseaux communautaires pour échanger de l’information sur les problèmes qui affectent la santé des citoyens.

6.3 D’utiliser la technologie actuelle pour bien communiquer.

  • Consultant/spécialiste : Transmettre de l'information sur la santé au travail à partir d'un serveur de liste de promotion de la santé aux membres du personnel d'un comité de santé au travail.

6.4 D’utiliser la technologie actuelle pour bien communiquer.

  • Consultant/spécialiste : Transmettre de l'information sur la santé au travail à partir d'un serveur de liste de promotion de la santé aux membres du personnel d'un comité de santé au travail.

7.0 Leadership

Cette catégorie réunit les habiletés de leadership qui favorisent le développement des compétences, augmentent le rendement et améliorent l’efficacité du milieu de travail. Ces habiletés permettent également aux organisations et aux collectivités d’établir, de communiquer et d’actualiser une vision, une mission et des valeurs communes.

Un praticien en santé publique est capable…

7.1 De décrire la mission et les priorités de l’organisation de santé publique dans laquelle il travaille et de les appliquer dans la pratique.

  • Travailleur de première ligne : Montrer comment un modèle logique de programme intègre la mission de l’organisation pour en faire des buts et des objectifs propres au programme.
  • Gestionnaire/superviseur : Inclure les priorités de l’organisation dans le plan de travail d’une équipe interdisciplinaire.

7.2 De contribuer à l’élaboration des valeurs de base et d’une vision commune dans la planification et la mise en œuvre des programmes et des politiques de santé publique dans la collectivité.

  • Travailleur de première ligne : Impliquer les parents, les enseignants et les élèves à l’établissement d’une vision et d’objectifs de santé pour leur école.

7.3 De faire appel à l’éthique en santé publique pour se gérer lui-même et gérer les autres, les renseignements et les ressources.

  • Consultant/spécialiste : Élaborer un protocole de recherche qui protège la vie privée des pensionnaires d’une maison de refuge pour femmes.
  • Gestionnaire/superviseur : Organiser pour l’équipe interdisciplinaire un déjeuner-conférence avec un éthicien local pour discuter de l’innocuité des vaccins.

7.4 Contribuer aux activités d’apprentissage de l’équipe et de l’organisation afin de promouvoir les buts de la santé publique.

  • Travailleur de première ligne : Participer à un comité de personnel ayant pour fonction de faciliter l'incorporation des lignes directrices relatives aux pratiques exemplaires dans les politiques et dans la pratique.
  • Consultant/spécialiste : Participer à un programme de mentorat auprès d’autres employés.

7.5 De contribuer au maintien des normes de rendement organisationnel.

  • Travailleur de première ligne : Participer à la collecte des données devant figurer dans le rapport de rendement annuel de l’organisation.
  • Gestionnaire/superviseur : Élaborer un plan en vue de la formation d’une équipe d’agrément chargée d’examiner et d’appliquer les normes en matière de santé publique du Conseil canadien d’agrément des services de santé.

7.6 De faire la preuve qu’il est en mesure de renforcer les capacités communautaires par la mise en commun des connaissances, des outils, des compétences et des expériences.

  • Travailleur de première ligne : Faciliter la discussion avec un groupe communautaire qui est à mettre au point un programme de vie active, de manière à déterminer les facteurs qui pourraient influer sur la prestation du programme, par exemple les ressources, l’espace et l’expérience antérieure de la collectivité.
  • Gestionnaire/superviseur : Parrainer une séance de formation continue destinée à une équipe multidisciplinaire et portant sur les moyens de travailler efficacement avec des groupes communautaires de manière à parvenir aux objectifs de santé publique, et participer à cette séance.