Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Bulletin de santé publique : Information à la population canadienne concernant le virus Séoul

1er mars 2017

Pourquoi devez-vous connaître le virus Séoul?

Le gouvernement du Canada surveille de près une éclosion de virus Séoul associée à des rats domestiques en cours aux États-Unis, et collabore avec ses partenaires provinciaux pour enquêter sur un lien avec des rats domestiques au Canada.

Trois (3) Ontariens qui sont entrés en contact avec des rats domestiques ont eu un résultat positif à des tests de dépistage du virus Séoul. Le virus a également été décelé chez quelques rats en Ontario.

Qui est le plus à risque?

Le virus Séoul ne se transmet pas d'une personne à l'autre. Le risque d'infection au virus Séoul au Canada est jugé faible. Par contre, toute personne qui entre en contact avec des rats porteurs du virus Séoul s'expose à un risque. Même une personne en santé peut contracter l'infection et devenir gravement malade.

L'infection au virus Séoul peut se produire après un contact avec l'urine, les excréments ou la salive de rats infectés. Lorsque l'urine et les excréments frais ou le matériel de nidification de rongeur sont remués (par exemple, au moment de nettoyer des cages ou encore de passer l'aspirateur ou le balai), de minuscules particules contenant le virus se propagent dans l'air. Vous pouvez devenir infecté en respirant ces matières contaminées ou lorsque de l'urine, des excréments, de la salive ou d'autres matières contenant le virus entrent directement en contact avec une coupure ou la peau éraflée ou avec les yeux, le nez ou la bouche. De plus, les personnes qui travaillent avec des rongeurs vivants ou qui s'en occupent peuvent contracter le virus Séoul si elles sont mordues par des animaux infectés.

Le risque pour la santé des Canadiens est jugé faible. Toutefois, les gens qui sont appelés à entrer en contact avec des rats devraient se renseigner sur toutes les maladies auxquelles ils sont exposés et prendre les précautions nécessaires.

Symptômes

L'infection au virus Séoul peut causer les symptômes suivants :

  • fièvre
  • frissons
  • maux de tête
  • douleurs au dos et à l'estomac
  • nausées
  • vision trouble
  • éruption cutanée
  • inflammation ou rougeurs aux yeux
  • bouffées de chaleur au visage

Les symptômes du virus Séoul apparaissent habituellement une à deux semaines après le contact avec les matières infectées. Dans de rares cas, les symptômes peuvent prendre jusqu'à huit semaines avant d'apparaître.

L'infection au virus Séoul chez les humains est généralement bénigne et moins grave que d'autres types d'infection à hantavirus. Certaines personnes ne développent aucun symptôme ou ont des symptômes très légers. Cependant, la personne peut développer, dans de rares cas, une forme grave d'infection appelée fièvre hémorragique avec syndrome rénal (FHSR), qui peut entraîner de l'hypotension artérielle, un choc aigu et une insuffisance rénale aiguë. En cas de maladie grave, le rétablissement complet peut prendre quelques semaines, voire quelques mois. On estime que de 1 à 2 % des personnes qui développent une FHSR peuvent en mourir.

Toute personne qui est entrée en contact avec des rats ou leurs excréments, leur urine, leur salive, des matériaux de nidification ou d'autres matériaux contaminés et qui présente les symptômes de l'infection doit communiquer immédiatement avec un professionnel de la santé.

Que devriez-vous faire pour protéger votre santé?

Les rats infectés par le virus Séoul ne présentent aucun signe.

Les propriétaires de rats domestiques, lorsqu'ils s'en occupent, devraient suivre les lignes directrices pour la manipulation saine des animaux de compagnie. Les gens qui ont peur que leur rat domestique soit infecté par le virus peuvent consulter leur vétérinaire, qui pourra leur donner des conseils ou leur offrir un test de dépistage de l'infection au virus Séoul qui sera effectué par un laboratoire commercial. Les éleveurs canadiens de rats domestiques qui ont obtenu des rats auprès d'installations américaines infectées se feront offrir un dépistage pour déterminer si eux ou les rats ont été exposés au virus Séoul. L'Agence de la santé publique du Canada se chargera d'effectuer les tests de dépistage.

Comme les rats infectés peuvent répandre le virus toute leur vie, ils présentent un risque continu pour les humains et pour les autres rats non infectés qui les côtoient. Il n'y a aucun moyen de traiter l'infection. Pour les installations où l'infection des rats a été confirmée et qui entendent vendre des rats, l'option la plus simple pour éviter de propager le virus et d'exposer les autres à un risque consiste à procéder à l'abattage intégral et à une désinfection et un nettoyage minutieux. La mise en quarantaine ou l'isolement des rats, en plus de tests approfondis, peut aussi être une option pour les installations d'élevage ou les propriétaires, mais cette démarche prendra plus de temps à mettre en œuvre et pourrait être coûteuse.

Les rongeurs sauvages peuvent être une source de nombreuses maladies, dont le virus Séoul et d'autres infections de type hantavirus. Il est donc conseillé d'éviter tout contact avec eux et avec leurs excréments. Il faut contrôler la présence de rongeurs près des collectivités humaines et les empêcher d'entrer dans les résidences. Évitez toute exposition à l'urine, aux excréments, à la salive ou à des matériaux de nidification de rongeurs. Il est important de savoir comment nettoyer le lieu de vie des rongeurs.

Que fait le gouvernement du Canada?

Le Canada surveille de près l'enquête en cours au sujet d'une éclosion d'infection au virus Séoul aux États-Unis, qui a touché plusieurs personnes dans divers États. Tous les cas sont liés à une exposition à des rats domestiques dans des installations d'élevage.

Une enquête de traçage en amont aux États-Unis a révélé un lien avec des installations d'élevage de rats en Ontario.

L'Agence de la santé publique du Canada travaille avec ses partenaires provinciaux, avec les services de santé publique locaux, ainsi qu'avec les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis, pour faire enquête sur ce lien et pour offrir des tests de dépistage du virus Séoul aux personnes potentiellement infectées.

À l'heure actuelle, l'ASPC effectue des tests de dépistage chez des rats d'éleveurs canadiens qui ont des liens avec des éleveurs aux États-Unis. Les tests viseront autant les rats qui proviennent des installations d'élevage visés par l'enquête que ceux qu'elle recevra plus tard dans le cadre de cette enquête.

Le gouvernement du Canada tiendra les Canadiens au courant si de nouveaux renseignements sont portés à son attention ou si le risque pour la santé publique associé à ce virus augmente.

Pour en savoir plus

Personne-ressource pour les médias

Agence de la santé publique du Canada

Relations avec les médias
613-957-2983

Renseignements au public

Numéro sans frais : 1-866-225-0709
Courriel : info@hc-sc.gc.ca