Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Avis de santé publique – L'éclosion d'infections à Cyclospora semble terminée

Avis concernant la santé publique

6 octobre 2016 - Dernière mise à jour

Il s'agit de la dernière mise à jour relative à la présente enquête. L'éclosion semble être terminée, et l'enquête est close.

Pourquoi tenir compte du présent avis?

L'Agence de la santé publique du Canada a collaboré avec ses partenaires provinciaux en santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments et Santé Canada pour faire enquête sur des cas d'infection à Cyclospora acquis au pays dans quatre provinces. L'enquête s'est penchée sur des légumes et des fruits frais importés, mais la source de l'éclosion n'a pas été déterminée. Puisqu'aucun cas n'a été associé à cette éclosion depuis août 2016, l'éclosion semble être terminée et l'enquête est close.

Cyclospora est un parasite unicellulaire microscopique qui se propage par les selles des gens. Si le parasite entre en contact avec des aliments ou de l'eau, il peut infecter les personnes qui les consomment. L'infection à Cyclospora entraîne une maladie intestinale appelée cyclosporose.

La présence de Cyclospora dans les aliments n'est pas commune au Canada, et ce parasite ne se trouve pas dans l'eau au pays. Le parasite est plus commun dans certains pays et secteurs tropicaux et subtropicaux comme le Pérou, Cuba, l'Inde, le Népal, le Mexique, le Guatemala, l'Asie du Sud-Est et la République dominicaine. Au Canada, les infections à Cyclospora non associées aux voyages sont plus fréquentes au printemps et à l'été. Chez les voyageurs, elles peuvent survenir à n'importe quelle période de l'année.

Résumé de l'enquête

Au Canada, 87 cas ont été signalés au total dans quatre provinces, soit en Colombie Britannique (2), en Alberta (2), en Ontario (75), et au Québec (8). Les personnes touchées sont devenues malades entre le mois de mai et la mi août 2016. Parmi les personnes touchées, plus de la moitié sont des femmes (52 %) et la moyenne d'âge est de 50 ans. Une personne a dû être hospitalisée. La source de l'éclosion n'a pas été déterminée. À ce jour, aucune éclosion touchant plusieurs provinces et territoires n'a été associée à des fruits ou à des légumes frais cultivés au Canada.

Les éclosions précédentes d'infections à Cyclospora d'origine alimentaire au Canada et aux États-Unis ont été associées à divers types de fruits et légumes frais importés (préparations de salade préemballées, basilic, coriandre, framboises, mûres sauvages, mesclun, pois mange-tout et pois sucrés).

Qui est le plus à risque?

Les personnes qui vivent ou qui voyagent dans des régions tropicales ou subtropicales peuvent avoir un risque d'infection accru, car le parasite est présent dans certaines de ces régions.

La plupart des malades se rétablissent complètement, même s'il leur faut parfois plusieurs semaines.

Ce que vous devriez faire pour protéger votre santé

Il peut être difficile de prévenir la cyclosporose, parce que le nettoyage des fruits et des légumes n'élimine pas toujours le parasite Cyclospora qui cause la maladie. Vous pouvez réduire votre risque d'infection :

  • en faisant cuire les fruits et les légumes importés de pays où Cyclospora est présent;
  • en consommant des fruits et des légumes frais cultivés dans des pays où Cyclospora n'est pas commun, dont le Canada, les États-Unis et les pays européens.

Lorsque vous voyagez dans un pays où Cyclospora est présent, vous pouvez réduire votre risque d'infection :

  • en évitant les aliments nettoyés avec de l'eau potable locale;
  • en buvant de l'eau provenant d'une source sûre;
  • en consommant des aliments cuits ou des fruits que vous pelez vous même.

Symptômes

Les personnes qui ont contracté la cyclosporose (infection à Cyclospora) peuvent avoir une vaste gamme de symptômes. Certaines personnes ne sont pas du tout malades, alors que d'autres penseront avoir une mauvaise grippe intestinale. Peu de personnes sont gravement malades.

La majorité des personnes développent certains ou la totalité des symptômes ci après dans la semaine suivant une infection à Cyclospora :

  • diarrhée aqueuse;
  • ballonnement abdominal et flatulences;
  • fatigue;
  • crampes d'estomac;
  • perte d'appétit;
  • perte de poids;
  • légère fièvre;
  • nausées.

Les symptômes se manifestent de 7 à 14 jours après la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Sans traitement, les symptômes peuvent durer quelques jours, voire quelques mois. La plupart des gens ont des symptômes pendant 6 ou 7 semaines. Les symptômes peuvent parfois disparaître, puis revenir.

Si vous êtes malade, buvez beaucoup d'eau ou de liquides afin de prévenir la déshydratation due à la diarrhée. Consultez un professionnel de la santé si vous présentez des signes de maladie et qu'il y a de bonnes raisons de croire que vous avez contracté une cyclosporose.

Ce que fait le gouvernement du Canada

Le gouvernement du Canada a à cœur la salubrité des aliments. L'Agence de la santé publique du Canada, en collaboration avec ses partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux, continuera dans le cadre de ses activités de surveillance de routine d'être à la recherche de tout nouveau cas de cyclosporose pouvant faire partie de l'éclosion et de faire enquête sur ces cas.

Renseignements supplémentaires

Renseignements aux médias

Agence de la santé publique du Canada
Relations avec les médias
613-957-2983

Renseignements au public
Ligne sans frais : 1-866-225-0709
Courriel : Info@hc-sc.gc.ca

Avis concernant la santé publique

Le 1er septembre 2016 - Mise à jour

Le présent avis a été mis à jour pour refléter l'ajout de 15 autres cas de cyclosporose liés à la présente éclosion. L'enquête en cours porte donc maintenant sur 81 cas au total.

Pourquoi tenir compte du présent avis?

L'Agence de la santé publique du Canada collabore avec ses partenaires provinciaux en matière de santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments et Santé Canada pour faire enquête sur des cas d'infection à Cyclospora non importés dans quatre provinces. La source de l'éclosion n'a pas encore été déterminée, mais l'enquête en cours se penche actuellement sur des légumes et des fruits frais importés. Le présent avis sera mis à jour à mesure que de nouveaux renseignements seront connus.

Cyclospora est un parasite unicellulaire microscopique qui se propage par les selles des gens. Si le parasite entre en contact avec des aliments ou de l'eau, il peut infecter les personnes qui les consomment. L'infection à Cyclospora entraîne une maladie intestinale appelée cyclosporose.

La présence de Cyclospora dans les aliments n'est pas commune au Canada, et ce parasite ne se trouve pas dans l'eau au pays. Le parasite est plus commun dans certains pays et secteurs tropicaux et subtropicaux comme le Pérou, Cuba, l'Inde, le Népal, le Mexique, le Guatemala, l'Asie du Sud -Est et la République dominicaine. Au Canada, les infections à Cyclospora non associées aux voyages sont plus fréquentes au printemps et à l'été. Chez les voyageurs, elles peuvent survenir à n'importe quelle période de l'année.

Résumé de l'enquête

Au Canada, 81 cas ont été signalés dans quatre provinces, soit en Colombie-Britannique (1), en Alberta (2), en Ontario (71), et au Québec (7). Les personnes touchées sont devenues malades entre mai et la mi-août 2016. Parmi les personnes touchées, environ la moitié sont des femmes (53 %) et la moyenne d'âge est de 49 ans. Une personne a dû être hospitalisée. L'enquête se poursuit afin de déterminer la source de cette éclosion. À ce jour, aucune éclosion touchant plusieurs provinces et territoires n'a été associée à des produits cultivés au Canada.

Les éclosions précédentes d'infections à Cyclospora d'origine alimentaire au Canada et aux États-Unis ont été associées à divers types de fruits et légumes frais importés (préparations de salade préemballées, basilic, coriandre, framboises, mûres sauvages, mesclun, pois mange-tout et pois sucrés).

Qui est le plus à risque?

Les personnes qui vivent ou qui voyagent dans des régions tropicales ou subtropicales peuvent avoir un risque d'infection accru, car le parasite est présent dans certaines de ces régions.

La plupart des malades se rétablissent complètement, même s'il leur faut parfois plusieurs semaines.

Ce que vous devriez faire pour protéger votre santé

Il peut être difficile de prévenir la cyclosporose, parce que le nettoyage des fruits et des légumes n'élimine pas toujours le parasite Cyclospora qui cause la maladie. Vous pouvez réduire votre risque d'infection :

  • en faisant cuire les fruits et les légumes importés de pays où Cyclospora est présent;
  • en consommant des fruits et des légumes frais cultivés dans des pays où Cyclospora n'est pas commun, dont le Canada, les États-Unis et les pays européens.

Lorsque vous voyagez dans un pays où Cyclospora est présent, vous pouvez réduire votre risque d'infection :

  • en évitant les aliments nettoyés avec de l'eau potable locale;
  • en buvant de l'eau provenant d'une source sûre;
  • en consommant des aliments cuits ou des fruits que vous pelez vous-même.

Symptômes

Les personnes qui ont contracté la cyclosporose (infection à Cyclospora) peuvent avoir une vaste gamme de symptômes. Certaines personnes ne sont pas du tout malades, alors que d'autres penseront avoir une mauvaise grippe intestinale. Peu de personnes sont gravement malades.

La majorité des personnes développent certains ou la totalité des symptômes ci-après dans la semaine suivant une infection à Cyclospora :

  • diarrhée aqueuse;
  • ballonnement abdominal et flatulences;
  • fatigue;
  • crampes d'estomac;
  • perte d'appétit;
  • perte de poids;
  • légère fièvre;
  • nausées.

Les symptômes se manifestent de 7 à 14 jours après la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Sans traitement, les symptômes peuvent durer quelques jours, voire quelques mois. La plupart des gens ont des symptômes pendant 6 ou 7 semaines. Les symptômes peuvent parfois disparaître, puis revenir.

Si vous êtes malade, buvez beaucoup d'eau ou de liquides afin de prévenir la déshydratation due à la diarrhée. Consultez un professionnel de la santé si vous présentez des signes de maladie et qu'il y a de bonnes raisons de croire que vous avez contracté une cyclosporose.

Ce que fait le gouvernement du Canada

Le gouvernement du Canada a à cœur la salubrité des aliments. L'Agence de la santé publique du Canada dirige le volet sur la santé humaine de l'enquête liée à cette éclosion et communique régulièrement avec ses partenaires fédéraux et provinciaux afin de surveiller l'éclosion et de prendre des mesures concertées pour la combattre.

Santé Canada effectue des évaluations des risques pour la santé afin de déterminer si la présence de certaines substances ou de certains microorganismes dans les aliments constitue un risque pour la santé des consommateurs.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) mène des enquêtes sur la salubrité des aliments afin de trouver la source alimentaire possible de l'éclosion.

Le gouvernement du Canada tiendra les Canadiens informés de tout fait nouveau relatif à cette enquête.

Renseignements supplémentaires

Renseignements aux médias

Agence de la santé publique du Canada

Relations avec les médias
613-957-2983

Renseignements au public

Ligne sans frais : 1-866-225-0709
Courriel : Info@hc-sc.gc.ca

Avis concernant la santé publique

Le 25 août 2016 - Mise à jour

Le présent avis a été mis à jour pour refléter l'ajout de 5 autres cas de cyclosporose liés à la présente éclosion. L'enquête en cours porte donc maintenant sur 66 cas au total.

Pourquoi tenir compte du présent avis?

L’Agence de la santé publique du Canada collabore avec ses partenaires provinciaux en matière de santé publique, l’Agence canadienne d’inspection des aliments et Santé Canada pour faire enquête sur des cas d’infection à Cyclospora non importés dans quatre provinces. La source de l’éclosion n’a pas encore été déterminée, mais l’enquête en cours se penche actuellement sur des légumes et des fruits frais importés. Le présent avis sera mis à jour à mesure que de nouveaux renseignements seront connus.

Cyclospora est un parasite unicellulaire microscopique qui se propage par les selles des gens. Si le parasite entre en contact avec des aliments ou de l'eau, il peut infecter les personnes qui les consomment. L'infection à Cyclospora entraîne une maladie intestinale appelée cyclosporose.

La présence de Cyclospora dans les aliments n'est pas commune au Canada, et ce parasite ne se trouve pas dans l'eau au pays. Le parasite est plus commun dans certains pays et secteurs tropicaux et subtropicaux comme le Pérou, Cuba, l'Inde, le Népal, le Mexique, le Guatemala, l'Asie du Sud -Est et la République dominicaine. Au Canada, les infections à Cyclospora non associées aux voyages sont plus fréquentes au printemps et à l'été. Chez les voyageurs, elles peuvent survenir à n'importe quelle période de l'année.

Résumé de l'enquête

Au Canada, 81 cas ont été signalés dans quatre provinces, soit en Colombie-Britannique (1), en Alberta (2), en Ontario (71), et au Québec (7). Les personnes touchées sont devenues malades entre mai et la mi-août 2016. Parmi les personnes touchées, environ la moitié sont des femmes (53 %) et la moyenne d’âge est de 49 ans. Une personne a dû être hospitalisée. L’enquête se poursuit afin de déterminer la source de cette éclosion. À ce jour, aucune éclosion touchant plusieurs provinces et territoires n’a été associée à des produits cultivés au Canada.

Les éclosions précédentes d'infections à Cyclospora d'origine alimentaire au Canada et aux États-Unis ont été associées à divers types de fruits et légumes frais importés (préparations de salade préemballées, basilic, coriandre, framboises, mûres sauvages, mesclun, pois mange-tout et pois sucrés).

Qui est le plus à risque?

Les personnes qui vivent ou qui voyagent dans des régions tropicales ou subtropicales peuvent avoir un risque d'infection accru, car le parasite est présent dans certaines de ces régions.

La plupart des malades se rétablissent complètement, même s'il leur faut parfois plusieurs semaines.

Ce que vous devriez faire pour protéger votre santé

Il peut être difficile de prévenir la cyclosporose, parce que le nettoyage des fruits et des légumes n'élimine pas toujours le parasite Cyclospora qui cause la maladie. Vous pouvez réduire votre risque d'infection :

  • en faisant cuire les fruits et les légumes importés de pays où Cyclospora est présent;
  • en consommant des fruits et des légumes frais cultivés dans des pays où Cyclospora n'est pas commun, dont le Canada, les États-Unis et les pays européens.

Lorsque vous voyagez dans un pays où Cyclospora est présent, vous pouvez réduire votre risque d'infection :

  • en évitant les aliments nettoyés avec de l'eau potable locale;
  • en buvant de l'eau provenant d'une source sûre;
  • en consommant des aliments cuits ou des fruits que vous pelez vous-même.

Symptômes

Les personnes qui ont contracté la cyclosporose (infection à Cyclospora) peuvent avoir une vaste gamme de symptômes. Certaines personnes ne sont pas du tout malades, alors que d'autres penseront avoir une mauvaise grippe intestinale. Peu de personnes sont gravement malades.

La majorité des personnes développent certains ou la totalité des symptômes ci-après dans la semaine suivant une infection à Cyclospora :

  • diarrhée aqueuse;
  • ballonnement abdominal et flatulences;
  • fatigue;
  • crampes d'estomac;
  • perte d'appétit;
  • perte de poids;
  • légère fièvre;
  • nausées.

Les symptômes se manifestent de 7 à 14 jours après la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Sans traitement, les symptômes peuvent durer quelques jours, voire quelques mois. La plupart des gens ont des symptômes pendant 6 ou 7 semaines. Les symptômes peuvent parfois disparaître, puis revenir.

Si vous êtes malade, buvez beaucoup d'eau ou de liquides afin de prévenir la déshydratation due à la diarrhée. Consultez un professionnel de la santé si vous présentez des signes de maladie et qu'il y a de bonnes raisons de croire que vous avez contracté une cyclosporose.

Ce que fait le gouvernement du Canada

Le gouvernement du Canada a à cœur la salubrité des aliments. L'Agence de la santé publique du Canada dirige le volet sur la santé humaine de l'enquête liée à cette éclosion et communique régulièrement avec ses partenaires fédéraux et provinciaux afin de surveiller l'éclosion et de prendre des mesures concertées pour la combattre.

Santé Canada effectue des évaluations des risques pour la santé afin de déterminer si la présence de certaines substances ou de certains microorganismes dans les aliments constitue un risque pour la santé des consommateurs.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) mène des enquêtes sur la salubrité des aliments afin de trouver la source alimentaire possible de l'éclosion.

Le gouvernement du Canada tiendra les Canadiens informés de tout fait nouveau relatif à cette enquête.

Renseignements supplémentaires

Renseignements aux médias

Agence de la santé publique du Canada

Relations avec les médias
613-957-2983

Renseignements au public

Ligne sans frais : 1-866-225-0709
Courriel : Info@hc-sc.gc.ca

Avis concernant la santé publique

Le 18 août 2016 - Mise à jour

Le présent avis a été mis à jour pour refléter l'ajout de 10 autres cas de cyclosporose liés à la présente éclosion. L'enquête en cours porte donc maintenant sur 61 cas au total.

Pourquoi tenir compte du présent avis?

L'Agence de la santé publique du Canada collabore avec ses partenaires provinciaux en matière de santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments et Santé Canada pour faire enquête sur des cas d'infection à Cyclospora non importés dans quatre provinces. La source de l'éclosion n'a pas encore été déterminée, mais l'enquête en cours se penche actuellement sur des légumes et des fruits frais importés. Le présent avis sera mis à jour à mesure que de nouveaux renseignements seront connus.

Cyclospora est un parasite unicellulaire microscopique qui se propage par les selles des gens. Si le parasite entre en contact avec des aliments ou de l'eau, il peut infecter les personnes qui les consomment. L'infection à Cyclospora entraîne une maladie intestinale appelée cyclosporose.

La présence de Cyclospora dans les aliments n'est pas commune au Canada, et ce parasite ne se trouve pas dans l'eau au pays. Le parasite est plus commun dans certains pays et secteurs tropicaux et subtropicaux comme le Pérou, Cuba, l'Inde, le Népal, le Mexique, le Guatemala, l'Asie du Sud -Est et la République dominicaine. Au Canada, les infections à Cyclospora non associées aux voyages sont plus fréquentes au printemps et à l'été. Chez les voyageurs, elles peuvent survenir à n'importe quelle période de l'année.

Résumé de l'enquête

Au Canada, 61 cas ont été signalés dans quatre provinces, soit en Colombie-Britannique (1), en Alberta (2), en Ontario (52), et au Québec (6). Les personnes touchées sont devenues malades entre mai et juillet 2016. Parmi les personnes touchées, la moitié environ sont des femmes (51 %) et la moyenne d'âge est de 50 ans. Une personne a dû être hospitalisée. L'enquête se poursuit afin de déterminer la source de cette éclosion. À ce jour, aucune éclosion touchant plusieurs provinces et territoires n'a été associée à des produits cultivés au Canada.

Les éclosions précédentes d'infections à Cyclospora d'origine alimentaire au Canada et aux États-Unis ont été associées à divers types de fruits et légumes frais importés (préparations de salade préemballées, basilic, coriandre, framboises, mûres sauvages, mesclun, pois mange-tout et pois sucrés).

Qui est le plus à risque?

Les personnes qui vivent ou qui voyagent dans des régions tropicales ou subtropicales peuvent avoir un risque d'infection accru, car le parasite est présent dans certaines de ces régions.

La plupart des malades se rétablissent complètement, même s'il leur faut parfois plusieurs semaines.

Ce que vous devriez faire pour protéger votre santé

Il peut être difficile de prévenir la cyclosporose, parce que le nettoyage des fruits et des légumes n'élimine pas toujours le parasite Cyclospora qui cause la maladie. Vous pouvez réduire votre risque d'infection :

  • en faisant cuire les fruits et les légumes importés de pays où Cyclospora est présent;
  • en consommant des fruits et des légumes frais cultivés dans des pays où Cyclospora n'est pas commun, dont le Canada, les États-Unis et les pays européens.

Lorsque vous voyagez dans un pays où Cyclospora est présent, vous pouvez réduire votre risque d'infection :

  • en évitant les aliments nettoyés avec de l'eau potable locale;
  • en buvant de l'eau provenant d'une source sûre;
  • en consommant des aliments cuits ou des fruits que vous pelez vous-même.

Symptômes

Les personnes qui ont contracté la cyclosporose (infection à Cyclospora) peuvent avoir une vaste gamme de symptômes. Certaines personnes ne sont pas du tout malades, alors que d'autres penseront avoir une mauvaise grippe intestinale. Peu de personnes sont gravement malades.

La majorité des personnes développent certains ou la totalité des symptômes ci-après dans la semaine suivant une infection à Cyclospora :

  • diarrhée aqueuse;
  • ballonnement abdominal et flatulences;
  • fatigue;
  • crampes d'estomac;
  • perte d'appétit;
  • perte de poids;
  • légère fièvre;
  • nausées.

Les symptômes se manifestent de 7 à 14 jours après la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Sans traitement, les symptômes peuvent durer quelques jours, voire quelques mois. La plupart des gens ont des symptômes pendant 6 ou 7 semaines. Les symptômes peuvent parfois disparaître, puis revenir.

Si vous êtes malade, buvez beaucoup d'eau ou de liquides afin de prévenir la déshydratation due à la diarrhée. Consultez un professionnel de la santé si vous présentez des signes de maladie et qu'il y a de bonnes raisons de croire que vous avez contracté une cyclosporose.

Ce que fait le gouvernement du Canada

Le gouvernement du Canada a à cœur la salubrité des aliments. L'Agence de la santé publique du Canada dirige le volet sur la santé humaine de l'enquête liée à cette éclosion et communique régulièrement avec ses partenaires fédéraux et provinciaux afin de surveiller l'éclosion et de prendre des mesures concertées pour la combattre.

Santé Canada effectue des évaluations des risques pour la santé afin de déterminer si la présence de certaines substances ou de certains microorganismes dans les aliments constitue un risque pour la santé des consommateurs.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) mène des enquêtes sur la salubrité des aliments afin de trouver la source alimentaire possible de l'éclosion.

Le gouvernement du Canada tiendra les Canadiens informés de tout fait nouveau relatif à cette enquête.

Renseignements supplémentaires

Renseignements aux médias

Agence de la santé publique du Canada

Relations avec les médias
613-957-2983

Renseignements au public

Ligne sans frais : 1-866-225-0709
Courriel : Info@hc-sc.gc.ca

Avis concernant la santé publique

Le 11 août 2016 - Premier avis

Pourquoi tenir compte du présent avis?

L'Agence de la santé publique du Canada collabore avec ses partenaires provinciaux en matière de santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments et Santé Canada pour faire enquête sur des cas d'infection à Cyclospora non importés dans quatre provinces. La source de l'éclosion n'a pas encore été déterminée, mais l'enquête en cours se penche actuellement sur des légumes et des fruits frais importés. Le présent avis sera mis à jour à mesure que de nouveaux renseignements seront connus.

Cyclospora est un parasite unicellulaire microscopique qui se propage par les selles des gens. Si le parasite entre en contact avec des aliments ou de l'eau, il peut infecter les personnes qui les consomment. L'infection à Cyclospora entraîne une maladie intestinale appelée cyclosporose.

La présence de Cyclospora dans les aliments n'est pas commune au Canada, et ce parasite ne se trouve pas dans l'eau au pays. Le parasite est plus commun dans certains pays et secteurs tropicaux et subtropicaux comme le Pérou, Cuba, l'Inde, le Népal, le Mexique, le Guatemala, l'Asie du Sud -Est et la République dominicaine. Au Canada, les infections à Cyclospora non associées aux voyages sont plus fréquentes au printemps et à l'été. Chez les voyageurs, elles peuvent survenir à n'importe quelle période de l'année.

Résumé de l'enquête

Au Canada, 51 cas ont été signalés en Colombie -Britannique (1), en Alberta (2), en Ontario (44), et au Québec (4). Les personnes sont devenues malades entre mai et juillet 2016. La majorité des personnes malades sont des hommes (51 %) âgés de 49 ans en moyenne. Une personne a dû être hospitalisée. L'enquête se poursuit afin de déterminer la source de cette éclosion. À ce jour, aucune éclosion touchant plusieurs provinces et territoires n'a été associée à des produits cultivés au Canada.

Les éclosions précédentes d'infections à Cyclospora d'origine alimentaire au Canada et aux États-Unis ont été associées à divers types de fruits et légumes frais importés (préparations de salade préemballées, basilic, coriandre, framboises, mûres sauvages, mesclun, pois mange-tout et pois sucrés).

Qui est le plus à risque?

Les personnes qui vivent ou qui voyagent dans des régions tropicales ou subtropicales peuvent avoir un risque d'infection accru, car le parasite est présent dans certaines de ces régions.

La plupart des malades se rétablissent complètement, même s'il leur faut parfois plusieurs semaines.

Ce que vous devriez faire pour protéger votre santé

Il peut être difficile de prévenir la cyclosporose, parce que le nettoyage des fruits et des légumes n'élimine pas toujours le parasite Cyclospora qui cause la maladie. Vous pouvez réduire votre risque d'infection :

  • en faisant cuire les fruits et les légumes importés de pays où Cyclospora est présent;
  • en consommant des fruits et des légumes frais cultivés dans des pays où Cyclospora n'est pas commun, dont le Canada, les États-Unis et les pays européens.

Lorsque vous voyagez dans un pays où Cyclospora est présent, vous pouvez réduire votre risque d'infection :

  • en évitant les aliments nettoyés avec de l'eau potable locale;
  • en buvant de l'eau provenant d'une source sûre;
  • en consommant des aliments cuits ou des fruits que vous pelez vous-même.

Symptômes

Les personnes qui ont contracté la cyclosporose (infection à Cyclospora) peuvent avoir une vaste gamme de symptômes. Certaines personnes ne sont pas du tout malades, alors que d'autres penseront avoir une mauvaise grippe intestinale. Peu de personnes sont gravement malades.

La majorité des personnes développent certains ou la totalité des symptômes ci-après dans la semaine suivant une infection à Cyclospora :

  • diarrhée aqueuse;
  • ballonnement abdominal et flatulences;
  • fatigue;
  • crampes d'estomac;
  • perte d'appétit;
  • perte de poids;
  • légère fièvre;
  • nausées.

Les symptômes se manifestent de 7 à 14 jours après la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Sans traitement, les symptômes peuvent durer quelques jours, voire quelques mois. La plupart des gens ont des symptômes pendant 6 ou 7 semaines. Les symptômes peuvent parfois disparaître, puis revenir.

Si vous êtes malade, buvez beaucoup d'eau ou de liquides afin de prévenir la déshydratation due à la diarrhée. Consultez un professionnel de la santé si vous présentez des signes de maladie et qu'il y a de bonnes raisons de croire que vous avez contracté une cyclosporose.

Ce que fait le gouvernement du Canada

Le gouvernement du Canada a à cœur la salubrité des aliments. L'Agence de la santé publique du Canada dirige le volet sur la santé humaine de l'enquête liée à cette éclosion et communique régulièrement avec ses partenaires fédéraux et provinciaux afin de surveiller l'éclosion et de prendre des mesures concertées pour la combattre.

Santé Canada effectue des évaluations des risques pour la santé afin de déterminer si la présence de certaines substances ou de certains microorganismes dans les aliments constitue un risque pour la santé des consommateurs.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) mène des enquêtes sur la salubrité des aliments afin de trouver la source alimentaire possible de l'éclosion.

Le gouvernement du Canada tiendra les Canadiens informés de tout fait nouveau relatif à cette enquête.

Renseignements supplémentaires

Renseignements aux médias

Agence de la santé publique du Canada

Relations avec les médias
613-957-2983

Renseignements au public

Ligne sans frais : 1-866-225-0709
Courriel : Info@hc-sc.gc.ca