Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Mise à jour en santé publique : Entérovirus-D68

Mise à jour : le 8 octobre 2014

Ce que vous devez savoir

Les entérovirus, comme l'EV-D68, s'apparentent au virus du rhume simple et peuvent se transmettre d'une personne à l'autre par la toux et les éternuements, par contact étroit avec des personnes infectées ou en touchant à une surface contaminée.

Nettoyer adéquatement vos mains, tousser dans votre manche et rester à la maison lorsque vous êtes malade sont les mesures les plus efficaces à prendre pour vous protéger et protéger vos enfants contre tous les virus du rhume et les entérovirus comme l'EV-D68.

Il existe plus de 100 types d'entérovirus. La plupart circulent et sont à leur sommet pendant l'été et l'automne. Il n'est donc pas rare de voir une augmentation du nombre de maladies respiratoires à cette période de l'année, surtout pendant la période de la rentrée des classes.

Le risque pour les Canadiens d'être gravement malades est faible. La plupart des gens qui attrapent l'EV-D68 présentent de légers symptômes semblables à un rhume simple, comme la toux et des éternuements, et se rétablissent rapidement.

Personnes les plus à risque

Les enfants comme les adultes peuvent contracter l'EV-D68. Comme pour tous les entérovirus, les nourrissons, les enfants et les adolescents sont les plus susceptibles d'être malades, la plupart avec de légers symptômes s'apparentant au rhume.

Symptômes graves

Les symptômes graves associés à l'EV-D68 peuvent être plus fréquents chez les enfants ayant des antécédents d'asthme et les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Ces symptômes comprennent de la difficulté à respirer et une respiration sifflante.

Toute personne souffrant de maladie respiratoire doit communiquer avec un professionnel de la santé si elle a de la difficulté à respirer, ou si ses symptômes s'aggravent.

EV-D68 et paralysie

Quelques cas d'enfants atteints d'une certaine paralysie qui avaient aussi contracté l'EV-D68 ont été signalés. Le lien entre la paralysie et l'EV-D68 n'est pas confirmé et, comme c'est le cas avec tous les rapports de paralysie chez les enfants de moins de 15 ans au Canada, les médecins traitants et les autorités pertinentes de santé publique analyseront ces cas.

La paralysie chez les enfants est rare. Au Canada, près de 25 à 60 cas sont déclarés chaque année. La majorité des cas de paralysie chez les enfants au Canada sont associés au syndrome de Guillain-Barré.

Ce que vous pouvez faire

Il n'existe aucun vaccin contre l'EV-D68. Voici les mesures les plus efficaces à prendre pour vous protéger et protéger vos enfants contre ce virus et les autres virus qui causent le rhume et des maladies pseudogrippales :

  • Utilisez régulièrement un désinfectant pour les mains ou lavez-vous soigneusement les mains avec du savon et de l'eau.
  • Lavez-vous les mains :
    • avant de manger et après avoir mangé
    • après être allé dans un endroit public
    • après être allé aux toilettes
    • après avoir changé des couches
    • après avoir toussé ou éternué
    • après avoir touché à des surfaces communes
  • Toussez et éternuez dans votre bras plutôt que dans vos mains
  • évitez de porter les mains au visage
  • Gardez les surfaces communes propres et désinfectées
  • Restez à la maison si vous êtes malade
  • Mangez des aliments sains et faites de l'activité physique pour conserver un système immunitaire vigoureux.

Ce que fait l'Agence de la santé publique du Canada

L'Agence est au courant des cas d'EV-D68 au Canada, surveille la situation et entretient des liens avec les provinces et les territoires de même qu'avec les représentants de la santé publique des états-Unis.

Une alerte de santé publique a été envoyée aux professionnels de la santé à l'échelle du pays pour les sensibiliser et leur demander de garder l'œil ouvert afin de détecter les infections possibles à l'entérovirus causant une maladie respiratoire.

L'Agence collabore avec la Société canadienne de pédiatrie pour tenir les pédiatres au courant de la situation.

Le Laboratoire national de microbiologie de l'Agence offre des conseils et aide les laboratoires provinciaux de santé publique à analyser des échantillons du sous-type d'EV-D68.

Message de l'administrateur en chef de la santé publique du Canada - Entérovirus-D68