Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Virus du sérogroupe Californie - Fiches techniques santé/sécurité (FTSS)

FICHE TECHNIQUE SANTÉ-SÉCURITÉ - MATIÈRES INFECTIEUSES

SECTION 1 - AGENT INFECTIEUX

NOM : Virus du sérogroupe Californie

SYNONYME OU RENVOI : Arbovirus, encéphalite transmise par les moustiques comprenant La Crosse, encéphalite de Californie, Jamestown Canyon, Snowshoe hare, [Guaroa, Inkoo, Tahyna], Trivittatus.

CARACTÉRISTIQUES : Bunyavirus, ARNmc, enveloppé, 90-100 nm de diamètre, capside hélicoïdale.

SECTION II - DANGER POUR LA SANTÉ

PATHOGÉNICITÉ : Le début est brusque et caractérisé par une céphalée bifrontale grave, de la fièvre, des vomissements, de la léthargie et des convulsions; de manière moins fréquente, seule une méningite aseptique apparaît; la mort et les séquelles neurologiques sont rares; la convalescence peut être longue.

ÉPIDÉMIOLOGIE : Les virus ont d'abord été isolés en Californie, mais la maladie provoquée par le virus La Crosse survient principalement dans la partie centre-ouest de l'Amérique du Nord alors qu'ailleurs, on observe des cas isolés; les cas surviennent pendant l'été et au début de l'automne, surtout chez les garçons de 4 à 14 ans, et sont généralement limités aux endroits et aux années où la température est élevée et les moustiques sont nombreux; le virus Jamestown Canyon est rare et la maladie touche habituellement les adultes; le virus Snowshoe hare a été isolé dans tout le Canada et en Alaska.

GAMME D'HÔTES : L'humain, petits animaux (écureuils et lapins).

DOSE INFECTIEUSE : Inconnue.

MODE DE TRANSMISSION : Par piqûre de moustiques infectieux; les virus sont transmis aux petits animaux par les moustiques des bois - l'infection humaine est un événement fortuit.

PÉRIODE D'INCUBATION : Habituellement de 5 à 15 jours.

TRANSMISSIBILITÉ : Ne se transmet pas directement d'une personne à une autre; les moustiques demeurent infectieux pendant toute leur vie.

SECTION III - DISSÉMINATION

RÉSERVOIR : Le virus survit durant l'hiver dans les oeufs de moustiques; il survit dans les moustiques par transmission trans-ovarienne et vénérienne.

ZOONOSE : Oui - par les animaux infectés par les moustiques.

VECTEURS : Moustiques des bois - Aedes triseriatus (La Crosse), Spring aedes (Snowshoe hare) de sérogroupe Californie.

SECTION IV - VIABILITÉ

SENSIBILITÉ AUX MÉDICAMENTS : Sans objet.

SENSIBILITÉ AUX DÉSINFECTANTS : Sensible aux désinfectants - hypochlorite de sodium à 1 %, glutaraldéhyde à 2 %, éthanol à 70 %, formaldéhyde.

INACTIVATION PAR DES MOYENS PHYSIQUES : Sensible à la chaleur (perte de l'infectivité à une température de 50-60 °C pendant au moins 30 minutes).

SURVIE À L'EXTÉRIEUR DE L'HÔTE : Ne survit pas pendant de longues périodes à l'extérieur de l'hôte; survit pendant de longues périodes dans les oeufs des moustiques.

SECTION V - ASPECTS MÉDICAUX

SURVEILLANCE : Surveiller les symptômes de la fièvre virale transmise par les arthropodes; confirmation par des tests sérologiques.

PREMIERS SOINS ET TRAITEMENT : Aucun traitement particulier.

IMMUNISATION : Aucune.

PROPHYLAXIE : Aucune.

SECTION VI - DANGERS POUR LE PERSONNEL DE LABORATOIRE

INFECTIONS LIÉES OU ACQUISES AU LABORATOIRE : Aucun cas d'infection n'a été signalé.

SOURCES ET ÉCHANTILLONS : Sang, liquide céphalo-rachidien, tissus du système nerveux central et autres tissus, arthropodes infectés.

DANGERS PRIMAIRES : Inoculation parentérale accidentelle; contact avec des lésions cutanées ou avec les muqueuses, morsures d'arthropodes ou de rongeurs infectés dans les laboratoires; les aérosols infectieux peuvent être une source potentielle d'infection.

DANGERS PARTICULIERS : Aucun.

SECTION VII - PRÉCAUTIONS RECOMMANDÉES

EXIGENCES DE CONFINEMENT : Méthodes, matériel et installations de confinement du niveau de biosécurité 2 pour les travaux portant sur du matériel clinique potentiellement infecté, des arthropodes, des rongeurs, des cultures tissulaires et des oeufs embryonnés.

VÊTEMENTS PROTECTEURS : Blouse de laboratoire; gants, si le contact direct avec des matières infectieuses est inévitable.

AUTRES PRÉCAUTIONS : Aucune.

SECTION VIII - RENSEIGNEMENTS RELATIFS À LA MANIPULATION

DÉVERSEMENTS : Laisser retomber les aérosols; endosser des vêtements protecteurs, couvrir soigneusement la substance déversée avec des serviettes de papier et appliquer de l'hypochlorite de sodium à 1 %, de la périphérie vers le centre; laisser agir pendant une période suffisante (30 minutes) avant de procéder au nettoyage.

ÉLIMINATION : Décontaminer la substance avant de l'éliminer; désinfection chimique, stérilisation par la vapeur, incinération.

ENTREPOSAGE : Dans des contenants scellés étiquetés de manière appropriée.

SECTION IX - RENSEIGNEMENTS DIVERS

Date : Décembre 1999

Préparée par : Bureau de la sécurité des laboratoires, ASPC

Bien que les renseignements, opinions et recommandations contenus dans la présente Fiche technique santé-sécurité proviennent de sources que nous jugeons fiables, nous ne nous rendons pas responsables de leur justesse, de leur caractère exhaustif ou de leur fiabilité, ni des pertes ou blessures encourues par suite de l'utilisation des renseignements. Comme on découvre fréquemment de nouveaux dangers, il est possible que ces renseignements ne soient pas à jour.

Copyright ©
Santé Canada, 2001