Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Blessures associés aux ... MORSURES ET ATTAQUES DE CHIEN

Base de données du SCHIRPT, données pour 1996, tous âges


RÉSUMÉ (1 237 dossiers)

Les blessures associées aux morsures et aux attaques de chien ont été pour la plupart relevées auprès de jeunes de 5 à 9 ans (28,5 %). Parmi toutes les victimes, 57,9 % étaient de sexe masculin. C'est durant l'été que se sont produites les blessures (37,7 %), pour la plupart entre 16 h et 20 h (32,7 %). Bon nombre de blessures sont survenues au domicile de la victime (34,2 %) ou au domicile d'une autre personne (30,3 %). Dans la majorité des cas, le sujet n'était pas en contact direct avec le chien (28,9 %). Les blessures ne demandant qu'une consultation ou un traitement mineur représentaient 57,9 % des cas; une proportion de 36,8 % des patients nécessitaient un suivi médical après leur visite à l'urgence et 4,5 % devaient être hospitalisés. En général, les blessures les plus fréquentes étaient des morsures (73,1 %), le visage (40,5 %) était la partie du corps la plus souvent atteinte.


CRITÈRES DE RECHERCHE

En avril 1998, une recherche a été réalisée dans la base de données du SCHIRPT afin de relever tous les cas de 1996 (118 717 dossiers). Aucune limite d'âge n'a été fixée. Les dossiers retenus i) affichaient un code de facteur relié aux chiens (code 1301), aux morsures ou piqûres d'animaux (code 17) et à la nature de la blessure dans le cas d'une morsure (code 22) ou ii) contenaient les chaînes de texte «CHIEN» ou «DOG». Les dossiers sélectionnés étaient triés, puis exclus lorsque la blessure ne s'attribuait pas directement aux morsures ou attaques de chien. En tout, 1 237 dossiers ont été retenus.


FRÉQUENCE DES BLESSURES

En 1996, les morsures et les attaques de chien représentaient 1,0 % de l'ensemble des blessures répertoriées dans la base de données du SCHIRPT.


RÉPARTITION DES BLESSÉS SELON L'ÂGE ET LE SEXE
L'ÂGE NOMBRE BLESSURES
%
% DE SEXE
MASCULIN *
NOMBRE/
100 000 **
<=1 an 80 6,5 50,0 625
2-4 ans 273 22,1 54,3 1 362
5-9 ans 353 28,5 55,2 1 474
10-14 ans 292 23,6 63,4 1 052
15-19 ans 65 5,3 44,6 548
20+ ans 174 14,1 60,9 780
Total 1 237 100,0 57,9 1 042

* Parmi tous les sujets enregistrés dans la base de données du SCHIRPT en 1996, 60,1 % étaient de sexe masculin.
** Le nombre de blessures associées aux morsures et attaques de chien par tranche de 100 000 recensées selon le groupe d'âge indiqué. En raison du fait que le SCHIRPT recueille des données provenant des dix hôpitaux pédiatriques et seulement de six hôpitaux généraux, un nombre plus élevé de jeunes enfants figure dans la base de données. L'utilisation d'un nombre par tranche de 100 000 à l'intérieur d'un même groupe d'âge (au lieu d'un pourcentage global par groupe d'âge) permet de corriger en fonction des différentes méthodes de répartition des groupes d'âge.


HEURE DE L'INCIDENT
HEURE NOMBRE BLESSURES %
8 h 00 à 12 h 00 127 10,3
12 h 00 à 16 h 00 250 20,2
16 h 00 à 20 h 00 405 32,7
20 h 00 à 24 h 00 223 18,0
24 h 00 à 8 h 00 25 2,0
Heure inconnue 207 16,7
Total 1 237 100,0

JOUR OÙ LA BLESSURE EST SURVENUE
JOUR NOMBRE BLESSURES
%
Dimanche 230 18,6
Lundi 161 13,0
Mardi 138 11,2
Mercredi 147 11,9
Jeudi 154 12,4
Vendredi 153 12,4
Samedi 254 20,5
Total 1 237 100,0

SAISON OÙ LA BLESSURE EST SURVENUE
SAISON NOMBRE BLESSURES
%
Printemps (mars à mai) 332 26,8
Été (juin à août) 467 37,7
Automne (septembre à novembre) 265 21,5
Hiver (décembre à février) 173 14,0
Total 1 237 100,0

LIEU DE L'INCIDENT
LIEU NOMBRE BLESSURES
%
Domicile de la victime 423 34,2
À l'intérieur
À l'extérieur (p. ex., voie d'accès pour autos, jardin, cour arrière)
Non précisé davantage
242
126
55
 
Autre domicile 375 30,3
À l'extérieur (p. ex., voie d'accès pour autos, jardin, cour arrière)
À l'intérieur
Non précisé davantage
166
141
68
 
Route 113 9,1
Parc public 38 3,1
Zones privées et commerciales 21 1,7
Cour d'école 15 1,2
Installations sportives et aires de loisirs 14 1,1
Autre lieu 22 1,8
Inconnu ou non spécifié 216 17,5
Total 1 237 100,0

RELATION ENTRE LA VICTIME ET LE CHIEN
RELATION NOMBRE BLESSURES
%
Chien d'un ami, d'une connaissance, d'un voisin ou d'un parent 434 35,1
Chien appartenant à la victime ou à sa famille 372 30,1
Chien errant ou inconnu 151 12,2
Non précisé (renseignements insuffisants) 280 22,6
Total 1 237 100,0

DESCRIPTION DE L'INCIDENT
Nota : La liste ci-dessous énumère les cas et les facteurs qui sont fréquemment associés aux blessures impliquant les morsures et attaques de chien. Chaque patient est rangé dans une seule catégorie et les pourcentages sont basés sur 1 237 blessés. L'attribution de la catégorie est déterminée par la quantité de détails fournis dans la description de la blessure.
DESCRIPTION DE L'INCIDENT NOMBRE BLESSURES
%
Aucun contact avec le chien 358 28,9
Aucun contact au moment de la morsure ou de l'attaque
Le sujet se promenait à bicyclette, faisait du patin à roues
alignées, courait ou faisait de la planche à roulettes
Activité du sujet, non précisée davantage
Le sujet effectuait une livraison, visite d'un réparateur
Le sujet se promenait, est passé sur le territoire du chien
158
 
99
41
32
28
 
Contact usuel avec le chien (n'inclut pas le fait de jouer avec lui) 239 19,3
Le sujet essayait de caresser ou de prendre le chien
Le sujet nourrissait le chien
Le sujet promenait le chien ou se promenait avec le chien lorsqu'il a été attaqué par un autre chien
160
70
9
 
Le sujet jouait avec le chien 217 17,5
Le sujet jouait avec le chien, aucune autre précision apportée
Le sujet s'amusait avec le chien à l'aide d'une balle, d'un bâton, etc.
Le sujet jouait durement avec le chien (p. ex., luttait avec le chien)
176
24
17
 
Le sujet a blessé, provoqué ou dérangé le chien 97 7,8
Le sujet s'est fait mordre par le chien après l'avoir agacé ou provoqué
Le chien a été pris par surprise ou dérangé lorsqu'il dormait
Le sujet s'est fait mordre par le chien après l'avoir blessé ou frappé
40
34
23
 
Le sujet tentait de discipliner le chien 70 5,7
Le sujet tentait de maîtriser, de punir ou de ramener le chien
Le sujet tentait de séparer des chiens qui se battaient
Le sujet essayait d'enlever un objet de l'emprise du chien (objet qui n'appartenait pas au chien)
34
19
17
 
Autres circonstances 42 3,4
Le chien protégeait son maître ou sa maîtresse
Le chien était malade ou blessé
Le chien a reçu l'ordre d'attaquer
Autre
8
8
6
20
 
Circonstances non précisées ou renseignements donnés insuffisants 214 17,3
Total 1 237 100,0

NATURE ET SIÈGE DE LA BLESSURE
Jusqu'à trois blessures peuvent être indiquées par dossier. Au total, 188 patients (15,2 %) ont subi plus d'une blessure. 137 patients ont subi deux blessures (11,1 %), et 51 ont subi trois blessures (4,1 %). Aucune blessure a été identifiée dans 5 patients.
NATURE ET SIÈGE DE LA BLESSUR NOMBRE BLESSURES
%
Morsure 1 075 73,1
tête, visage, cou
main, doigt
avant-bras, poignet
jambe inférieure, pied, orteil
hanche, cuisse, genou
tronc
épaule, bras supérieur
430
219
126
104
97
55
44
 
Coupure, lacération 265 18,0
visage
membre supérieur
membre inférieur
tête, cou
tronc
150
63
28
15
9
 
Éraflure, contusion, inflammation 118 8,0
membre supérieur
visage
membre inférieur
tronc
41
35
35
7
 
Traumatisme oculaire 6 0,4
Fracture 3 0,2
doigt, pouce
main
2
1
 
Blessure à un nerf, à un muscle - visage 2 0,1
Amputation partielle ou complète - partie du visage 1 0,1
Lésion par écrasement - organes génitaux externes 1 0,1
Total 1 471 100,0

TRAITEMENT AU SERVICE DES URGENCES
TRAITEMENT NOMBRE BLESSURES
%
Le patient est parti sans voir le médecin 9 0,7
Le patient n'a reçu que des conseils ou un traitement ne nécessitant pas de suivi 716 57,9
Traitement avec suivi 456 36,8
Hospitalisation 56 4,5*
Blessure fatale 0** 0,0
Total 1 237 100,0

* Parmi toutes les blessures signalées au SCHIRPT en 1996, 5,8 % se sont soldées par une hospitalisation.
** Les décès dénombrés par le SCHIRPT ne comprennent que les cas des patients qui étaient déjà décédés à leur arrivée au service d'urgences ou qui y sont décédés. Ils ne comprennent pas les cas de décès avant le transport à l'hôpital ni les décès après l'admission à l'hôpital. Parmi toutes les blessures signalées au SCHIRPT en 1996, seulement 0,03 % ont été fatales.


PROFIL DES PATIENTS HOSPITALISÉS

Des 56 patients hospitalisés, 35 étaient des sujets masculins et 21 des sujets féminins; 19 patients (33,9 %) étaient âgés entre 5 et 9 ans, 17 (30,4 %) entre 2 et 4 ans, 8 (14,3 %) entre 10 et 14 ans, 6 (10,7 %) d'un an et moins, 4 (7,1 %) de 20 ans et plus et 2 entre 15 et 19 ans.

Les circonstances entourant les morsures ou les attaques de chien chez les personnes hospitalisées se résument comme suit : 13 personnes jouaient avec leur chien. Douze personnes ne se trouvaient pas en contact direct avec un chien : parmi celles-ci, 9 s'amusaient seules, 2 ont traversé une cour où se trouvait un chien et 1 personne livrait des journaux. Neuf personnes s'étaient approchées du chien comme elles le font habituellement : 6 personnes essayaient de caresser le chien, 2 personnes donnaient à manger au chien et 1 autre personne était assise près de son chien lorsqu'elle a été attaquée par un autre chien. Cinq personnes ont été blessées en voulant maîtriser ou discipliner leur chien. Deux personnes se promenaient à pied ou en patins à roues alignées lorsqu'elles ont été pourchassées et mordues par un chien. Une personne a été mordue par un chien lorsqu'elle l'a accroché et tiré de son sommeil. Une personne a été mordue par un chien blessé. Une personne a été attaquée par un chien que son cousin (ou sa cousine) portait dans ses bras. Une personne s'est fait mordre par une chienne en tentant de s'approcher de ses petits. Enfin, une personne laissait un chat monter les escaliers lorsqu'elle s'est fait mordre par son chien. Chez 10 sujets, les circonstances entourant l'incident n'ont pas été précisées.

Quarante-deux personnes se sont fait mordre (30 au visage ou à la tête, 7 à la main, 2 au doigt ou au pouce, 1 à l'abdomen, 1 à la cuisse et 1 autre à la jambe inférieure). Dix personnes ont subi des coupures et des lacérations (8 ont été blessées au visage, 1 à l'épaule et 1 à l'abdomen). Deux personnes ont été blessées à l'oeil, 1 personne a subi des contusions et 1 autre a été blessée à un muscle du visage.


CONDITIONS DE REPRODUCTION ET DE DIFFUSION DES DONNÉES

Le présent rapport et les données qu'il renferme peuvent être reproduits et diffusés librement pourvu que la source soit mentionnée. À cette fin, nous recommandons d'utiliser l'énoncé suivant :

Les données sur les traumatismes proviennent de la base de données du Système canadien hospitalier d'information et de recherche en prévention des traumatismes (SCHIRPT) de Santé Canada.

Lorsque les données tirées du présent rapport sont citées dans un autre document ou publication, il conviendrait de signaler, au besoin, que l'information provient de 16 hôpitaux (10 hôpitaux pédiatriques et 6 hôpitaux généraux) au Canada.

Pour en savoir davantage sur le SCHIRPT, veuillez communiquer avec la Division des blessures chez les enfants, au Agence de la santé publique du Canada, par téléphone au (613) 941-9918 ou par télécopieur au (613) 941-9927.