Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

L'influenza

Grippe Saisonnière

3 janvier, 2014 MISE À JOUR : Grippe saisonnière 2013-2014

Depuis novembre 2013, l'Agence de la santé publique du Canada recevait un certain nombre de signalements de maladies causées par le virus de la grippe A(H1N1) chez les jeunes adultes et les adultes d'âge moyen. La souche du virus H1N1 a été identifiée pour la première fois en 2009, a causé la pandémie de grippe H1N1 et est toujours en circulation au Canada et dans d'autres pays, dont les États-Unis.

La souche du virus de la grippe H1N1 cause plus de maladies chez les individus plus jeunes que chez les adultes plus âgés. Jusqu'à présent, cette saison, la plupart des maladies liées à la grippe sont causées par le virus de la grippe H1N1. Bien que le nombre de cas de grippe signalé ne soit pas inhabituel, des maladies plus graves entraînant une hospitalisation sont observées chez les cas atteints du virus de la grippe H1N1. Les autorités de santé publique continuent de surveiller la situation.

Il n'est pas trop tard pour se faire vacciner contre la grippe. On encourage tous les Canadiens à se faire vacciner contre la grippe pour se protéger et protéger leur famille, étant donné que la vaccination est la meilleure protection disponible contre la grippe. Le vaccin antigrippal saisonnier 2013-2014 offre une protection contre un certain nombre de virus, dont la souche du virus de la grippe H1N1. Même si vous avez été vacciné contre le virus H1N1 ou avez été infecté par le virus H1N1 durant la pandémie en 2009, vous ne pouvez pas supposer que vous êtes toujours protégé contre la grippe H1N1. Vous devez quand même vous faire vacciner contre la grippe afin d’être protégé contre la grippe circulant cette saison.

Vous pouvez trouver davantage de renseignements sur la grippe saisonnière, y compris les cliniques contre la grippe proches de chez vous et les autres méthodes de prévention, sur le site combattezlagrippe.ca. Des renseignements pour les professionnels de la santé et le rappel en matière de santé publique sur la grippe saisonnière sont également disponibles.

L'influenza ou la grippe est une maladie respiratoire infectieuse courante qui se développe en premier lieu dans le nez et la gorge. C'est une maladie extrêmement contagieuse qui peut se propager rapidement d'une personne à l'autre. Le nombre d'hospitalisations liées à la grippe est toutefois estimé à près de 12,200 par annéeNote de bas de page 1, et on évalue qu'environ 3,500 décès sont attribuables à la grippe par annéeNote de bas de page 2.

Combattre la grippe est une priorité en matière de santé publique envers laquelle tous les Canadiens peuvent contribuer.

Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) incite tous les Canadiens de plus de six mois à se faire vacciner. Il est particulièrement important que les professionnels de la santé se fassent vacciner pour assurer leur propre protection et celle de leurs patients Visitez Combattezlagrippe.caLien externe - votre guichet d'accès unique à des renseignements sur la grippe.

Combattezlagrippe.ca

Virus H1N1

Au printemps 2009, une nouvelle souche de virus de la grippe, le virus H1N1, a été identifiée comme étant la source de cas de grippe en Amérique du Nord. Le virus H1N1 s'est ensuite répandu partout au monde et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) l'a déclaré virus de grippe pandémique. Étant donné qu'il s'agissait d'une nouvelle souche grippale contre laquelle les humains avaient peu ou pas d'immunité naturelle, elle a entraîné des infections graves et répandues.

Le 10 août, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que la pandémie de grippe H1N1 entrait en période postpandémique. Cette décision a été fondée sur des données épidémiologiques probantes provenant de partout au monde qui montraient que le virus de la grippe H1N1 circulait plus faiblement et se comportait comme un virus de grippe saisonnière.

Depuis la fin de la pandémie de grippe H1N1 de 2009, le virus de la grippe H1N1 continue à circuler au Canada et dans d'autres pays, y compris aux États-Unis.

L’influenza aviaire (grippe aviaire)

Grippe Aviaire

Les oiseaux et d'autres animaux, y compris les porcs, peuvent également contracter et transmettre la grippe. Les oiseaux sauvages en particulier sont des porteurs naturels des virus grippaux de type A. Cela fait des siècles qu'ils portent des virus de la grippe zoophile sans effets néfastes évidents. Les oiseaux aquatiques migrateurs (les canards et les oies) sont reconnus comme étant porteurs de virus provenant des souches ou sous‑types H5 et H7. Ces virus se situent habituellement dans la forme pathogénique faible; en d'autres termes, ils ne sont pas aussi mortels pour les oiseaux que ne le seraient des souches pathogéniques élevées.

Le virus de la grippe aviaire H5N1 continue de provoquer des infections sporadiques chez les humains dans un certain nombre de pays. Il y a eu certains cas de transmission d'humain à humain entre des personnes étant en contact étroit. Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) (disponisble en anglais seulement), il n'y a eu à ce jour aucune transmission soutenue d'humain à humain ou au sein d'une communauté. Le nombre total de cas d'infection humaine par le virus de la grippe aviaire A H5N1 confirmés par l'OMS depuis 2003 ainsi que le nombre d'éclosions de grippe aviaire chez les volailles sont présentés dans la page Web Régions actuellement affectées par l'influenza aviaire (H5N1).

L'influenza pandémique

Préparation en cas de pandémie

Les humains sont exposés à différentes souches de la grippe plusieurs fois au cours de leur vie. Même si le virus change, les épisodes de grippe précédentes auxquelles les personnes ont fait face peuvent leur offrir une certaine protection contre des souches semblables du virus. Cependant, trois ou quatre fois chaque siècle, pour des raisons encore inconnues, un changement radical survient dans le virus de la grippe A, ce qui donne lieu à l'apparition d'une nouvelle souche.

Surveillance de l'influenza

Surveillance de l'influenza

Pour en savoir davantage sur l'activité grippale au Canada, consultez le site Web Surveillance de l'influenza. Surveillance de l'influenza diffuse des rapports de surveillance, chaque semaine d'octobre à mai, et toutes les deux semaines, de juin à septembre.

Pathogènes respiratoires émergents

Des renseignements sur les pathogènes respiratoires émergents pour le public et les professionnels de la santé sont disponibles sur la page des Infections respiratoires émergentes.

Déclarations du Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI)

Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI)fournit régulièrement et en temps opportun à l'Agence de la santé publique du Canada des conseils médicaux, scientifiques et sanitaires en ce qui concerne les vaccins. Les déclarations annuelles sur le vaccin antigrippal des années antérieures et de cette année se trouvent sur le site Web du CCNI.


Note de bas de page 1
Schanzer DL, McGeer A, Morris K. Statistical estimates of respiratory admissions attributable to seasonal and pandemic influenza for Canada. Influenza Other Respir Viruses. 2013;7(5):799-808.
Note de bas de page 2
Schanzer D, Sevenhuysen C, Winchester B, et al. Estimating Influenza Deaths in Canada, 1992-2009; PLoS ONE; 2013 (in press).