Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Fiche de renseignements : Conseils généraux sur les précautions à prendre lorsqu'on manipule des oiseaux sauvages


Information à l'intention du grand public et des chasseurs

Les oiseaux aquatiques sauvages du Canada et du monde entier sont naturellement porteurs de virus de l'influenza (la grippe). D'habitude, ces virus causent peu ou pas de tort aux oiseaux. De temps en temps, ces virus peuvent se propager à la volaille domestique et, dans certaines circonstances, à des êtres humains. En général, les cas d'infection humaine sont associés à un contact étroit avec de la volaille infectée vivante ou morte. Même si le risque d'infection humaine par les virus de la grippe aviaire demeure minime, on doit toujours être prudent lorsqu'on manipule des oiseaux sauvages.

Grand public

En règle générale, il faut éviter de manipuler des oiseaux sauvages, qu'ils soient vivants ou morts. Si vous voyez des oiseaux sauvages malades ou que vous trouvez des oiseaux sauvages morts, communiquez avec les autorités locales ou provinciales responsables de la faune.

Si le contact avec des oiseaux sauvages est inévitable, portez des gants ou utilisez deux sacs en plastic insérés l'un dans l'autre, et évitez tout contact avec le sang, les liquides organiques et les excréments des animaux. Lavez-vous ensuite les mains au savon et à l'eau tiède.

Lignes directrices sur la façon de manipuler de la viande de gibier

  • Faites bien cuire la viande – jusqu'à ce qu'elle atteigne une température interne d'environ 71 °C (160 °F).
  • Appliquez les pratiques de manipulation sécuritaire des aliments. La transmission de virus de la grippe aviaire aux êtres humains par la consommation d'œufs ou de volaille crus ou insuffisamment cuits est peu probable. Toutefois, on doit appliquer, en règle générale, ces pratiques de manipulation des aliments, comme se laver les mains et conserver les produits de volaille et les œufs à l'écart des autres aliments pour éviter la contamination de ces derniers.
  • Nettoyez très bien, à l'eau chaude savonneuse, les outils et les surfaces de travail souillés, puis désinfecter les surfaces avec un désinfectant ménager.
  • Lavez-vous toujours les mains pendant au moins 20 secondes avant de manipuler des aliments et après avoir manipulé de la viande crue, de la volaille, des fruits de mer ou des œufs.

Si vous voyez des oiseaux malades ou morts et que vous soupçonnez qu'il pourrait s'agir d'un cas de maladie, appelez le Centre canadien coopératif de la santé de la faune, au 1 866 544-4744.

Chasseurs

On estime que la chasse, la manipulation et la consommation de gibier à plume sain sont sans grand risque pour la grippe aviaire, notamment si les précautions suivantes sont observées :

  • Ne manipulez pas et ne consommez pas des oiseaux malades ni des oiseaux qui sont morts de cause inconnue.
  • Évitez le contact direct avec le sang, les excréments et les sécrétions des voies respiratoires de tout oiseau sauvage.
  • Ne mangez pas, ne buvez pas et ne fumez pas en nettoyant le gibier.
  • Portez des gants de vaisselle ou des gants en latex pour manipuler ou nettoyer le gibier. Dès que vous avez terminé, lavez-vous les mains et lavez vos gants et les vêtements au savon (ou au détergent) et à l'eau chaude. Nettoyez très bien les outils et les surfaces de travail souillés, puis désinfectez les surfaces avec un désinfectant ménager. Retirez et lavez immédiatement les vêtements qui ont pu être contaminés avec du sang, des excréments ou des sécrétions des voies respiratoires.
  • Si vous tombez malade pendant que vous manipulez des oiseaux ou peu de temps après, consultez votre médecin et informez-le du fait que vous avez été en contact direct avec des oiseaux sauvages.

Précautions à l'intention des bagueurs d'oiseaux, des aviculteurs et des centres de réadaptation des espèces sauvages

Les personnes qui manipulent des oiseaux vivants en captivité et qui en prennent soin doivent être conscients de la possibilité de transmission de la maladie d'un oiseau à l'autre et d'un oiseau à un être humain.

Aviculteurs et centres de réadaptation d'espèces sauvages

  • Si des oiseaux semblent malades, consultez un vétérinaire avant de les manipuler ou de les emmener dans votre établissement.
  • Tous les oiseaux, y compris ceux qui semblent en santé, doivent être mis en quarantaine avant d'entrer en contact avec les oiseaux résidants. Évitez de placer des espèces de régions différentes dans les mêmes aires et évitez les contacts inutiles entre les oiseaux.
  • Si des oiseaux de votre établissement montrent des signes de maladie (comme le larmoiement, l'enflure de la tête et des yeux, l'ébouriffage des plumes, etc.), communiquez immédiatement avec un vétérinaire.
  • Protégez-vous lorsque vous manipulez des oiseaux. Portez des gants épais lorsque vous manipulez des oiseaux qui pourraient vous percer la peau avec leur bec ou leur serres; autrement, portez des gants de vaisselle ou des gants jetables.
  • Lorsque vous nettoyez l'équipement, que vous prélevez des échantillons, ou que vous manipulez des excréments ou de la nourriture ou de l'eau souillées par des excréments, portez des gants imperméables. Après avoir terminé, jetez immédiatement les gants et lavez-vous les mains à l'eau tiède savonneuse.
  • Si vous prélevez des échantillons de sang, d'excréments ou de tissus, portez des gants et manipulez les échantillons et les objets pointus ou tranchants conformément aux protocoles de biosécurité en vigueur.
  • Évitez de manger, de boire et de fumer pendant que vous manipulez ou nettoyez des oiseaux et de l'équipement contaminés. Lavez-vous toujours les mains à l'eau tiède savonneuse lorsque vous avez terminé.
  • Servez-vous des désinfectants appropriés pour nettoyer l'équipement (p. ex., les outils d'échantillonnage, les dispositifs de contention, de retenue et de transport des oiseaux, les outils de baguage et les bagues) ou toute surface pouvant être contaminée.
  • Travaillez toujours dans un milieu bien ventilé. Si vous travaillez dehors, essayez de vous tenir du côté exposé au vent par rapport aux oiseaux, pour éviter d'inhaler de la poussière, des plumes et des gouttelettes. Si vous travaillez dans un environnement où des éclaboussures ou des aérosols sont produits (à l'aide de tuyaux à haute pression ou en travaillant dans des étangs) pensez à porter des appareils de protection des yeux et un masque facial pour prévenir le contact avec les yeux, le nez et la bouche.
  • Débarrassez-vous immédiatement, d'une façon appropriée, des gants et de tout matériel qui pourrait être contaminé (c.-à-d. dans des sacs de plastique fermés hermétiquement).
  • Si vous tombez malade pendant que vous manipulez des oiseaux ou peu de temps après, consultez votre médecin et informez-le du fait que vous avez été en contact direct avec des oiseaux sauvages.