Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada
Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web! Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Partagez cette page

L’infection invasive à Haemophilus influenzae

L'infection invasive à H. influenzae est une infection bactérienne qui provoque une maladie grave chez les jeunes avant enfants. La bactérie se propage par contact direct, par contact oral ou par contact avec des objets contaminés. Avant l'introduction du vaccin en 1985, H. influenzae de sérotype b (Hib) était la cause la plus courante de méningite bactérienne chez les jeunes enfants au Canada. Entre 1988 et 2004, le nombre de cas signalés de Hib chez les enfants de moins de cinq ans a chuté de près de 97 %. Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) recommande l'immunisation contre Hib.

À propos de l’infection invasive à Haemophilus influenzae

Agent de la maladie

L'infection invasive à H. influenzae est due à la bactérie Haemophilus influenzae. Il existe quelques formes encapsulées de la bactérie, qui provoquent une infection invasive (p. ex. types a, b, c, d, e et f), ainsi que d'autres formes non encapsulées (p. ex. souches non typables).

Symptômes

H. influenzae peut provoquer diverses infections de légères à graves. Les infections les plus courantes sont celles qui touchent le nez et la gorge; elles peuvent toutefois entraîner l'apparition d'une pneumonie et d'une bronchite ainsi que d'une infection des oreilles, des yeux et des sinus. L'infection invasive à H. influenzae est une forme grave d'infection qui se produit lorsque la bactérie pénètre dans des parties de l'organisme d'où les bactéries sont généralement absentes, telles que la circulation sanguine. Elle peut alors provoquer de graves maladies, notamment la méningite, la bactériémie, l’épiglottite et des infections articulaires et osseuses. En général, les symptômes de la méningite se manifestent 2 à 4 jours après l'infection et comprennent une fièvre d'apparition brutale, des changements de comportement, des maux de tête intenses et une raideur de la nuque et du dos. Chez les nourrissons, on peut observer un bombement de la partie molle du crâne (la fontanelle). Les effets à long terme des infections responsables de la méningite comprennent notamment la surdité, la paralysie, des crises épileptiques, des lésions cérébrales et le décès.

Période de contagion

Les personnes infectées peuvent transmettre l'infection tant que la bactérie est présente dans leur organisme. Traitée par une antibiothérapie efficace, l'infection n'est plus contagieuse au bout de 24 à 48 heures.

Mode de transmission

L'infection pénètre l'organisme par le nez ou la bouche. Elle peut se propager par contact direct (p. ex. toux et éternuements), par contact oral (p. ex. baiser et partage de boissons) et par le contact d'objets contaminés (p.ex. partage de jouets).

Distribution à l'échelle mondiale

Les infections à H. influenzae de type b sont répandues dans le monde entier.

Prévention et contrôle

Les infections à H. influenzae de type b peuvent être évitées par la vaccination. Le Comité consultatif national de l'immunisation recommande que tous les enfants soient vaccinés par l'administration d'une injection à 2, à 4 et à 6 mois, suivie d'une dose de rappel à 18 mois. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le vaccin et son utilisation chez les adolescents, les adultes et les populations spéciales, veuillez consulter la toute dernière édition du Guide canadien d'immunisation.

Epidémiologie de l’infection invasive à Haemophilus influenzae

Comme le montre la figure 1, depuis l'introduction des vaccins contre Hib au Canada en 1988, l'incidence globale des cas signalés de l'infection à Hib a diminué de 94 %, passant d'une moyenne de 1,51 cas pour 100 000 habitants entre 1981 et 1985 (moyenne de 385 cas par an) à 0,09 cas pour 100 000 habitants de 2006 à 2010 (moyenne de 31 cas par an). Entre 2006 et 2010, l'incidence moyenne des cas de Hib était la plus élevée chez les nourrissons de moins d'un an (2,07 cas pour 100 000). Venaient ensuite les enfants âgés de 1 à 4 ans (0,22 cas pour 100 000), puis les adultes de 60 ans et plus (0,14 cas pour 100 000).

L'infection invasive due aux souches de H. influenzae de type autre que b est une maladie à déclaration obligatoire à l'échelle nationale depuis 2007. Les données préliminaires donnent à penser que le nombre de cas d'infection invasive dus à ces souches est comparable à celui observé pour Hib au début des années 1990. En 2010 et 2011, Hib représentait en moyenne 12 % seulement des cas de H. influenzae signalés sur l'ensemble du pays. Entre 2010 et 2011, l'incidence moyenne de l'infection invasive due à des souches de H. influenzae d'un type autre que b était de 0,60 cas pour 100 000 habitants (moyenne de 200 cas), l'incidence la plus forte ayant été observée chez les enfants de moins d'un an (3,14), puis chez les adultes de 60 ans et plus (1,76) et enfin chez les enfants de 1 à 4 ans (1,50).

Figure 1. Cas signalés* d'infection invasive à Haemophilus influenzae de type b, incidence (pour 100 000 habitants) de la maladie et année d'introduction des vaccins.

Figure 1. Cas signalés* d'infection invasive à Haemophilus  influenzae de type b, incidence (pour 100 000 habitants) de la maladie  et année d'introduction des vaccins.

*Les données de cas proviennent du Système canadien de surveillance des maladies à déclaration obligatoire. Les données démographiques découlent des prévisions annuelles du 1er juillet de Statistique Canada. Les données de 2009 à 2011 sont des données préliminaires. Seule la méningite à Hib était à déclaration obligatoire entre 1979 et 1985, après quoi toutes les maladies invasives dues à Hib devaient être déclarées.
‡PRP-D est un vaccin conjugué contre Hib qui contient un polysaccharide capsulaire purifié de Haemophilus influenzae de type b, le polyribosylribitolphosphate, lié par covalence à la protéine diphtérique.

Figure 1 - Texte équivalent

Surveillance de l’infection invasive à Haemophilus influenzae au Canada

Au Canada, les données de surveillance sur l'infection invasive à H. influenzae sont recueillies sous l'égide de trois systèmes mis en œuvre à l'échelle fédérale : le Système canadien de surveillance des maladies à déclaration obligatoire (SCSMDO), le Système international de surveillance circumpolaire (SISC) et le Programme canadien de surveillance active de l'immunisation (IMPACT). Entre 1979 et 1985, les données concernant tous les cas confirmés de méningite à H. influenzae de type b étaient à déclaration obligatoire à l'échelle nationale. À partir de 1986, toutes les formes invasives de l'infection à H. influenzae de type b étaient à déclaration obligatoire dans tout le pays. En 2010, le Système canadien de surveillance des maladies à déclaration obligatoire a commencé également à recueillir des données à l'échelle nationale sur les cas confirmés d'infection invasive due à des souches de H. influenzae de type autre que b. Des données de surveillance accrue provenant des régions du Nord participant au programme sont activement recueillies sous l'égide du Système international de surveillance circumpolaire depuis 2000. Enfin, des données de surveillance accrue sur les cas confirmés d'infection invasive à H. influenzae de type b ont été activement recueillies auprès d'hôpitaux de soins tertiaires pédiatriques participant sous l'égide du Programme canadien de surveillance active de l'immunisation entre 2000 et 2007. Depuis 2007, tous les cas d'infection invasive à H. influenzae, tous types confondus, sont activement recensés sous l'égide du Programme canadien de surveillance active de l'immunisation.

Donnees sur l’infection invasive à Haemophilus influenzae

Les tableaux 1 et 2 contiennent des données récentes sur le nombre de cas signalés d'infection invasive à H. influenzae de sérotype b et sur l'incidence de la maladie au Canada entre 2005 et 2011. Les données de 2009 à 2011 sont des données préliminaires. Des données préliminaires recueillies à l'échelle nationale sont actuellement disponibles sur l'infection due à des souches de H. influenzae d'un type autre que b pour 2010 et 2011 uniquement (tableaux 3 et 4). Pour obtenir d'autres données de surveillance, veillez consulter la page Web des Maladies à déclaration obligatoire en direct ainsi que la section Publications ci-dessous.

Tableau 1. Cas signalés d'infection à Haemophilus influenzae de sérotype b au Canada, par année et par groupe d'âge, de 2005 à 2009.
Année Tous les âges Moins de 1 an 1 à 4 ans 5 à 9 ans 10 à 14 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 59 ans 60 ans ou plus Âge non précisé

*Les données proviennent du Système canadien de surveillance des maladies à déclaration obligatoire.
†Fondées sur des données préliminaires.

2005* 30 6 2 2 1 1 0 1 4 8 5 0
2006* 32 10 3 1 0 0 1 1 7 2 7 0
2007* 27 6 2 0 0 1 1 0 4 5 8 0
2008* 2 1 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0
2009 29 10 2 1 2 0 0 0 2 4 7 1
2010 20 1 2 1 0 0 0 0 1 3 12 0
2011 38 6 3 0 0 1 1 1 2 12 12 0
Tableau 2. Incidence pour 100 000 habitants des cas signalés d'infection à Haemophilus influenzae de sérotype b au Canada, par année et par groupe d'âge, de 2005 à 2009.
Année Tous les âges Moins de 1 an 1 à 4 ans 5 à 9 ans 10 à 14 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 59 ans 60 ans ou plus

*Les données proviennent du Système canadien de surveillance des maladies à déclaration obligatoire.
†Fondées sur des données préliminaires.

2005* 0,09 1,77 0,15 0,11 0,05 0,05 0,00 0,05 0,09 0,08 0,09
2006* 0,10 2,86 0,22 0,05 0,00 0,00 0,04 0,05 0,16 0,02 0,12
2007* 0,08 1,67 0,14 0,00 0,00 0,04 0,04 0,00 0,09 0,05 0,13
2008* 0,14 2,95 0,49 0,11 0,00 0,00 0,13 0,09 0,04 0,09 0,14
2009 0,09 2,63 0,14 0,06 0,10 0,00 0,00 0,00 0,04 0,04 0,11
2010 0,06 0,26 0,13 0,06 0,00 0,00 0,00 0,00 0,02 0,03 0,18
2011 0,11 1,56 0,20 0,00 0,00 0,05 0,04 0,04 0,04 0,12 0,17
Tableau 3. Cas signalés d'infection invasive à Haemophilus influenzae de sérotype autre que b au Canada, par année et par groupe d'âge, de 2005 à 2009.
Année Tous les âges Moins de 1 an 1 à 4 ans 5 à 9 ans 10 à 14 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 59 ans 60 ans ou plus Âge non précisé

†Fondées sur des données préliminaires. Les données nationales ne comprennent pas les données concernant l'Ontario et la Nouvelle-Écosse, qui ne sont pas encore disponibles.

2010 177 12 24 5 2 1 2 5 9 34 83 0
2011 223 21 12 6 3 1 3 7 17 41 112 0
Tableau 4. Incidence pour 100 000 habitants des cas signalés d'infection invasive à Haemophilus influenzae de sérotype autre que b au Canada, par année et par groupe d'âge, de 2005 à 2009.
Année Tous les âges Moins de 1 an 1 à 4 ans 5 à 9 ans 10 à 14 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 59 ans 60 ans ou plus

†Fondées sur des données préliminaires. Les données nationales ne comprennent pas les données concernant l'Ontario et la Nouvelle-Écosse, qui ne sont pas encore disponibles.

2010 0,60 3,14 1,50 0,25 0,10 0,05 0,10 0,23 0,17 0,47 1,76
2011 0,75 5,54 0,76 0,30 0,15 0,05 0,15 0,33 0,33 0,55 2,34

Ressources sur l’infection invasive à Haemophilus influenzae

Définitions de cas

Publications

Lignes directrices et recommandations