Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Vaccination

La rubéole : ce qu’il faut savoir

La rubéole

Qu’est-ce que la rubéole?

Causée par un virus, la rubéole est habituellement une maladie moins grave pour les enfants que la rougeole. Cependant, cette maladie est très grave pour les bébés qui ne sont pas encore nés. Une femme enceinte non protégée contre la rubéole qui entre en contact avec cette maladie pourrait faire une fausse couche. Après avoir été exposé à la rubéole, le bébé naissant pourrait être atteint de surdité, de cécité ou avoir le cœur ou le cerveau endommagé. Avant de devenir enceinte, demandez à votre médecin s’il vous faut un vaccin contre la rubéole.  

Quels en sont les symptômes?

Parfois, les enfants infectés par la rubéole ne montrent aucun symptôme. Cependant, les enfants qui sont atteints de la rubéole souffrent habituellement d’une fièvre à faible intensité et présentent de légers symptômes semblables au rhume. Une éruption cutanée rouge ou rosée peut apparaître, d’abord au visage, pour se propager ensuite sur le reste du corps. Les enfants peuvent aussi présenter des glandes enflées ou ressentir de la douleur dans les articulations. La rubéole dure habituellement de 3 à 7 jours.

Comment mon enfant peut-il attraper la rubéole?

Comme la rougeole et les oreillons, la rubéole se propage principalement par contact étroit avec des personnes qui ont la maladie. Si des enfants non vaccinés se trouvent près d’une personne atteinte de la rubéole qui tousse et éternue, il y a une forte probabilité que ces enfants attrapent aussi la rubéole.

Pourquoi la rubéole est-elle une maladie grave?

La rubéole est une maladie très grave pour les femmes enceintes et leurs bébés à naître. Si une femme enceinte attrape la rubéole, cette maladie peut causer des dommages permanents au bébé et parfois être mortelle.

Avant de devenir enceinte, consultez votre médecin.

  • Un simple test sanguin peut déterminer si vous avez eu la rubéole ou si vous avez été vaccinée lorsque vous étiez enfant.
  • Si le test sanguin montre que vous avez eu la rubéole ou le vaccin contre la rubéole, cela signifie que vous êtes protégée contre la maladie tout au long de votre grossesse.
  • Si le test sanguin montre que vous n’êtes pas protégée contre la rubéole, consultez votre médecin pour connaître les risques pendant la grossesse.
  • Vous pouvez vous faire vacciner avant de devenir enceinte, mais pas pendant votre grossesse.

Pourquoi devrais-je faire vacciner mon enfant contre la rubéole?

Même si la rubéole est aujourd’hui très rare au Canada, elle pourrait faire un retour si l’immunisation cessait. Il a été démontré dans d’autres pays que certaines maladies, comme la rubéole, réapparaissent rapidement quand moins de personnes sont immunisées. Une personne d’un autre pays où la rubéole n’a pas été éliminée pourrait apporter la maladie au Canada et infecter les enfants et les femmes enceintes qui ne sont pas immunisés.

Le vaccin contre la rubéole

Quel type de vaccin administre-t-on pour prévenir la rubéole?

Le vaccin contre la rubéole est administré par injection. Il est très sécuritaire. Comme tous les vaccins dont l’utilisation est autorisée au Canada, le vaccin contre la rubéole a fait l’objet de plusieurs tests rigoureux avant que son utilisation soit autorisée. Le vaccin contre la rubéole est administré grâce à des vaccins combinés, appelés RRO ou RROV.  Le vaccin RRO protège votre enfant contre la rougeole, les oreillons et la rubéole, alors que le vaccin RROV le protège de la rougeole, des oreillons, de la rubéole et de la varicelle.

Le vaccin RRO cause-t-il l’autisme?

Le vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO) ne cause pas l’autisme. Les chercheurs et les scientifiques du domaine de la médecine dans le monde ont étudié l’information recueillie pendant de nombreuses années pour savoir s’il existe un lien entre le vaccin RRO et l’autisme, un trouble permanent du développement. Ils n’ont découvert aucune preuve de l’existence d’un lien.

Existe-t-il des effets secondaires?

Les effets secondaires du vaccin contre la rubéole sont habituellement très faibles.  Votre enfant pourrait avoir une légère fièvre, être irritable ou somnolent et avoir moins d’appétit qu’à l’habitude. Le bras ou la cuisse de votre enfant pourrait être un peu rouge et il pourrait y avoir un peu de douleur au point d’injection. Ces effets secondaires sont très communs; ils se produisent de 12 à 24 heures après la vaccination immunisation et disparaissent au bout de quelques jours.

Dans de rares cas, les glandes peuvent être enflées et il peut y avoir une éruption cutanée. Occasionnellement, l’inflammation et la douleur peuvent durer jusqu’à trois mois. En ce qui  concerne le composant de la rougeole et des oreillons du vaccin combiné RRO, il est possible que, en de rares occasions, la personne soit atteinte de fièvre et qu’elle ressente de l’inconfort, le tout accompagné ou non d’une éruption cutanée, d’une durée pouvant atteindre 3 jours et se produisant de 7 à 12 jours après la vaccination.  Un enfant sur 3 000 touchés par la fièvre peut être atteint de convulsions.

À quel moment devais-je faire vacciner mon enfant contre la rubéole?

Les lignes directrices canadiennes recommandent de donner aux enfants deux doses de vaccin combiné ayant un composant antirubéoleux (RRO ou RROV). La première dose est habituellement donnée quand les enfants ont un an et la deuxième, quand ils ont 18 mois ou avant leur entrée à l’école (entre 4 et 6 ans). Les calendriers peuvent varier d’une province à l’autre. Établissez le calendrier personnel de vaccination de votre enfant pour savoir quand votre enfant devrait être vacciné contre les 13 maladies évitables par la vaccination, y compris la rubéole.

Est-ce que le fait d’administrer plusieurs vaccins à la fois à mon enfant risque de surcharger son système immunitaire?

Non. L’innocuité et l’efficacité des vaccins combinés, qui protègent contre plus d’une maladie par l’administration d’un seul vaccin, ont été démontrées. Les vaccins combinés permettent de protéger les enfants plus tôt et contre davantage de maladies. En plus de ces avantages, ils réduisent l’inconfort des enfants en diminuant le nombre d’injections nécessaires et permettent aux parents d’économiser temps et argent en évitant les consultations supplémentaires.

Y a-t-il des cas où le vaccin contre la rubéole ne devrait pas être administré?

Un enfant qui a eu une réaction allergique grave à une dose précédente du vaccin combiné contre la rubéole ne devrait pas recevoir le vaccin. Les femmes enceintes ou celles qui essaient de devenir enceinte, ne devraient pas recevoir le vaccin contre la rubéole.

Les signes d’une réaction allergique grave comprennent des problèmes respiratoires (respiration sifflante), l’enflure et l’apparition de plaques rouges sur le corps (urticaire) ou autour de la bouche.  Si vous voyez l’un de ces symptômes ou que l’état de santé de votre enfant vous inquiète, il est toujours mieux d’en parler avec un médecin ou de communiquer avec la clinique de santé publique (CLSC au Québec).

Renseignements connexes