Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada
Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web! Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Partagez cette page

Feuille de renseignements – Zona (Herpes Zoster)

Qu’est-ce que le zona?

Zona est le nom courant de herpes zoster, infection se manifestant par une éruption cutanée douloureuse avec des cloques, qui touche habituellement une partie d’un côté du corps (le gauche ou le droit) et a souvent la forme d’une bande. Le zona est causé par le virus varicelle-zona.

Comment développe-t-on un zona?

Le zona résulte de la réactivation du virus varicelle-zona, à l’origine de la varicelle. Même après qu’une personne s’est remise de la varicelle, le virus varicelle-zona persiste dans son corps. Il peut se réactiver, souvent plusieurs années plus tard, et provoquer un zona. La réactivation du virus survient habituellement lorsque le système immunitaire de la personne est affaibli par un autre problème de santé.

Quels sont les symptômes du zona?


Éruption cutanée caractéristique du zona.
(Photo gracieuseté des Centers for Disease
Control and Prevention)

Les personnes qui développent un zona ressentent souvent de la douleur, des fourmillements ou des démangeaisons, avant qu’une éruption douloureuse se déclare. Celle-ci peut toucher n’importe quelle partie du corps, mais elle apparaît habituellement sous la forme d’une bande du côté gauche ou droit du corps. L’éruption est caractérisée par des groupes de petits vésicules remplis de liquide qui se dessèchent, forment des croûtes et guérissent (comme la varicelle) au bout de quelques semaines. La plupart des personnes guérissent complètement, mais certaines gardent des cicatrices.

Quels sont les risques associés au zona?

Chez certaines personnes, la douleur au niveau de la zone touchée peut persister pendant un mois ou plus et être assez vive pour nuire à leur fonctionnement quotidien.

Le grattage de la zone touchée peut également provoquer une surinfection si des bactéries néfastes contaminent les plaies.

Au niveau du visage, le zona peut atteindre l’œil, où il peut laisser de graves cicatrices, voire provoquer la cécité.

La fréquence et la gravité des cas de zona et de leurs complications augmentent avec l’âge.

Quels sont les symptômes du zona?

La fréquence et la gravité des cas de zona et de leurs complications augmentent avec l’âge.

Comment puis-je savoir si j’ai le zona?

Un médecin peut diagnostiquer le zona en examinant l’éruption et, au besoin, en prélevant un échantillon de liquide d’une des vésicules.

Qui est le plus susceptible de développer un zona?

Quiconque a eu la varicelle peut développer un zona, mais les personnes de plus de 50 ans ou ayant un système immunitaire affaibli sont le plus souvent atteintes. Par exemple, une personne peut être vulnérable si elle a le cancer, si elle prend des médicaments qui affaiblissent son système immunitaire ou si elle est atteinte du VIH ou du sida, même si elle a moins de 50 ans.

Comment puis-je me protéger du zona?

La vaccination protège le mieux contre le zona. Les personnes vaccinées contre la varicelle peuvent néanmoins développer un zona, mais le risque est de 4 à 12 fois moins élevé. Le vaccin est recommandé à la majorité des personnes de 60 ans ou plus.

Certaines personnes ne devraient pas recevoir le vaccin, notamment celles qui souffrent de certaines allergies ou qui prennent certains médicaments. Un professionnel de la santé peut déterminer si le vaccin est contre-indiqué.

Les personnes de 50 à 59 ans peuvent demander le vaccin à un professionnel de la santé.

Comment traite-t-on le zona?

On traite souvent le zona au moyen de médicaments antiviraux pour réduire la gravité et la durée des symptômes. Ces médicaments ont une efficacité maximale lorsqu’ils sont pris pendant les trois premiers jours après la survenue de l’éruption. Le médecin peut également prescrire d’autres médicaments contre la douleur et l’enflure.