Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Legionella

Qu’est-ce que Legionella?

Legionella est une sorte de bactérie présente dans l’eau qui est à l’origine de deux types de maladies chez les humains : la légionellose (ou maladie du légionnaire) et la fièvre de Pontiac.

La légionellose est une forme de maladie respiratoire grave qui provoque une pneumonie. Cette maladie a été baptisée ainsi après qu’une éclosion de pneumonie a causé le décès de 29 personnes à un congrès de la légion américaine à Philadelphie, en 1976.

Au Canada, le nombre moyen de cas déclarés annuellement est généralement inférieur à 100. On pense toutefois que le nombre réel de cas est beaucoup plus élevé puisqu’on ne procède pas nécessairement au dépistage de Legionella chez les personnes atteintes d’une pneumonie.

La fièvre de Pontiac est une infection bénigne, caractérisée par des symptômes s’apparentant à ceux de la grippe, mais elle ne provoque pas de pneumonie. Elle a été décrite pour la première fois à Pontiac, au Michigan, au début des années 1970. Les personnes atteintes se rétablissent généralement dans un délai de deux à cinq jours, sans traitement.

Quelle est la prévalence de la légionellose?

Des cas de légionellose ont été signalés partout en Amérique du Nord, de même qu’en Asie, en Afrique, en Australie, en Europe et en Amérique du Sud. Les cas sporadiques et les éclosions surviennent le plus souvent à l’été et à l’automne, mais il peut y en avoir tout au long de l’année.

La légionellose n’est pas une maladie courante, et le risque d’infection est généralement assez faible. Elle peut être difficile à détecter, car très peu des personnes exposées à la bactérie développent la maladie. Par exemple, dans un groupe de 100 personnes exposées, moins de cinq développeront la légionellose, alors que 95 seraient susceptibles de tomber malades s’il s’agissait de la fièvre de Pontiac.

Quels sont les symptômes de la légionellose?

En plus d’entraîner une pneumonie, la maladie peut s’accompagner des symptômes suivants : fièvre, toux, douleurs musculaires et maux de tête. Les symptômes apparaissent de deux à quatorze jours après l’infection et peuvent durer plusieurs mois.

Si les symptômes persistent, veuillez consulter votre professionnel de la santé. Dans la plupart des cas, la maladie peut être traitée à l’aide d’antibiotiques. L’efficacité du traitement varie selon l’âge et l’état de santé général de la personne, et peut dépendre de la rapidité avec laquelle le traitement approprié est administré.

Qui est à risque?

Le risque de maladie est plus grand chez les personnes suivantes :

  • les personnes de plus de 40 ans;
  • les fumeurs;
  • les personnes alcooliques;
  • les personnes atteintes d’une maladie pulmonaire ou rénale chronique;
  • diabétiques;
  • les personnes dont le système immunitaire est affaibli pour diverses raisons, comme le cancer ou une greffe d’organe.

Les personnes exerçant certains métiers, comme celles qui s’occupent de l’entretien de gros systèmes de conditionnement d’air, risquent davantage d’être exposées à la bactérie Legionella. La légionellose touche davantage les hommes que les femmes; de plus, elle est rarement observée chez les jeunes de moins de 20 ans.

Comment l’infection se contracte-t-elle?

La bactérie Legionella est généralement présente dans les sources d’eau naturelles, comme les lacs, les rivières, les étangs et les ruisseaux, à des concentrations trop faibles pour causer des maladies chez l’humain. Des cas de légionellose ont été signalés dans de nombreux milieux, dont des résidences privées, des immeubles commerciaux, des spas, des navires de croisière et des établissements de soins de santé. La légionellose ne se transmet pas de personne à personne. Le risque pour les humains dépend du nombre de bactéries présentes.

Certaines conditions parfois présentes dans les résidences privées et dans les immeubles sont propices à la prolifération de la bactérie, comme la présence d’eau stagnante, de biofilm, de dépôts calcaires et de sédiments, de même qu’une température de l’eau pas assez élevée (particulièrement entre 20 °C et 50 °C). On peut retrouver ces conditions dans les endroits suivants :

  • les tours de refroidissement, notamment celles utilisées pour les systèmes de conditionnement d’air des grands immeubles;
  • les bains à remous, les cuves thermales et les spas;
  • la plomberie (y compris les chauffe-eau, les robinets et les douches) des résidences privées ou des grands immeubles;
  • les humidificateurs.

Lorsque de l’eau contaminée par Legionella en concentrations élevées est rejetée dans l’air sous forme de gouttelettes ou de bruine, l’exposition à la bactérie se fait par la respiration de l’air contaminé.

Les tours de refroidissement sont un environnement propice à la prolifération de Legionella et peuvent libérer de grandes quantités de gouttelettes d’eau dans l’air. Elles sont donc souvent liées aux éclosions de légionellose. Des gouttelettes contenant de fortes concentrations de Legionella peuvent s’infiltrer à l’intérieur d’un immeuble, par exemple lorsque l’entrée d’air du système de ventilation est située à proximité de la tour de refroidissement. Dans certaines éclosions, il semblerait toutefois que les bactéries provenant des refroidisseurs atmosphériques aient survécu et qu’elles se soient propagées dans l’air sur une distance de plusieurs kilomètres. Les cas n’ont alors pas été liés à un immeuble ou à un espace public en particulier.

Comment puis-je réduire le risque?

Le risque de contracter la légionellose est généralement assez faible.

Dans votre maison, vous pouvez réduire le risque en entretenant bien tous les appareils générateurs de brume, comme les pommes de douche, les spas, les baignoires de massage et les humidificateurs. Prenez soin de nettoyer et de désinfecter régulièrement ces appareils, conformément aux instructions du fabricant. Vous pouvez également aider à prévenir la propagation de Legionella en maintenant la température de votre chauffe-eau à au moins 60 °C. Toutefois, pour éviter de vous ébouillanter, il est important de faire installer des robinets mélangeurs par un plombier qualifié pour que la température de l'eau chaude du robinet ne dépasse pas 49 °C.