Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada
Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web! Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Partagez cette page

Obésité au Canada

[page suivante]

Aperçu

Le rapport intitulé L’obésité au Canada est le fruit d’un partenariat entre l’ASPC et l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS).

Diffusé le 20 juin 2011, ce rapport fournit ce qui suit :   

  • les taux d’obésité chez les adultes, les enfants, les jeunes et les Autochtones;
  • une nouvelle analyse des déterminants de l’obésité et des conséquences que peut avoir la lutte contre ces déterminants sur la prévalence de l’obésité;
  • une estimation à jour des coûts de l’obésité pour la santé et l’économie;
  • un résumé des principales leçons tirées de la documentation internationale concernant la prévention et la gestion de l’obésité.

Faits saillants du rapport

  • Environ un adulte canadien sur quatre est obèse, selon les données recueillies sur la taille et le poids de 2007 à 2009. Chez les enfants et les jeunes de six à dix-sept ans, 8,6 % sont obèses.
  • Entre 1981 et 2007-2009, les taux d’obésité ont presque doublé chez les hommes et les femmes et dans la plupart des groupes d’âge chez les adultes et les jeunes.
  • Au Canada, les taux d’obésité chez les adultes varient de 5,3 % à Richmond, en Colombie‑Britannique, à 35,9 %, dans la région de Mamawetan‑Keewatin‑Athabasca, en Saskatchewan.
  • Les coûts économiques de l’obésité ont été évalués à 4,6 milliards de dollars en 2008, soit une hausse de 19 % par rapport aux 3,9 milliards de dollars en 2000, si l’on tient compte des coûts associés aux huit maladies chroniques les plus souvent liées à l’obésité. Les estimations s’élèvent à près de 7,1 milliards de dollars quand elles sont fondées sur les coûts associés aux 18 maladies chroniques liées à l’obésité.
  • Les facteurs qui influent sur l’obésité sont, notamment, l’activité physique, la diète, le statut socio-économique, l’ethnicité, l’immigration et les facteurs environnementaux.
  • Les stratégies permettant de lutter contre l’obésité et les milieux favorisant l’obésité sont divisées en trois catégories principales :
    1. les services de santé et les interventions cliniques ciblant les individus;
    2. les interventions en milieu communautaire qui influent directement sur les comportements de l’individu et du groupe;
    3. les politiques publiques ciblant les grands déterminants sociaux et environnementaux.
  • Tout comme l’abandon du tabagisme, il est possible que, pour prévenir efficacement l’obésité, il faille une stratégie à multiples facettes et à long terme comprenant des interventions complémentaires fonctionnant à plusieurs niveaux.

Tables des matières

Liste des illustrations

Liste des tableaux

[page suivante]