Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Notre santé notre avenir – Dialogue national sur le poids santé Rapport sur le dialogue

[Page précédente] [Table des matières] [Page suivante]

2. Approache de mobilisation

Notre santé, notre avenir était une conversation pancanadienne qui a ressemblé les citoyens, y compris les adultes et les jeunes, les collectivités, l'industrie et d'autres intervenants, de toutes les régions, en vue d'échanger des idées sur la façon de surmonter les difficultés associées au poids santé chez les enfants.

Afin de faciliter ce vaste dialogue, les gouvernements FPT, par le truchement du Réseau pancanadien de santé publique, ont élaboré une stratégie de mobilisation à volets multiples qui s'appuie sur un ensemble d'outils complémentaires pour favoriser la conversation et recueillir des commentaires. Cette approche a permis aux Canadiens de s'impliquer de différentes façons.

Le présent chapitre décrit les approches de participation stratégique utilisées pour recueillir les idées des Canadiens sur le poids santé, soit les activités en personne, la participation en ligne et les médias sociaux.

Échéancier du projet

Les gouvernements FPT participants ont lancé l'idée d'un dialogue national sur le poids santé en 2010. Les plans précis pour ce qui deviendrait l'initiative Notre santé, notre avenir ont été achevés au début 2011, en vue de lancer un dialogue national qui s'étendrait sur plusieurs mois.

Notre santé, notre avenir, lancé officiellement le 7 mars 2011, a été suivie de six mois de dialogue dans l'ensemble du Canada, au moyen d'activités en personne, de conversations en ligne et des médias sociaux.

Stratégie de mobilisation

La stratégie visant à mobiliser les Canadiens reposait sur trois modes de participation :

Mode de participation Raison de l’utilisation
Activités en personne Les dialogues en petits groupes ont permis à des groupes de participants d’examiner la question de l’obésité en détail et de travailler de concert pour cerner les mesures individuelles et conjointes à prendre afin de réduire l’obésité juvénile.
En ligne Un site Web et des outils de participation en ligne favorisaient un accès facile permettant aux Canadiens d’établir des liens, d’échanger leurs idées et d’afficher leurs points de vue. 
Médias sociaux Avec plus de 16 millions de Canadiens qui ont un compte Facebook, les médias sociaux ont permis aux gens de faire valoir leur opinion et de mettre en commun leurs idées avec des amis, des abonnés et d’autres participants sur Facebook et Twitter.
Activités en personne
  • Intervenants fédéraux, provinciaux et territoriaux
  • Jeunes
  • Fournisseurs de soins
  • Industrie
  • Organisations autochtones
  • ONG, chercheurs
En ligne
  • Forum d'idées
  • Présentations
  • Guide de conversation
  • Renseignements sur le programme
Médias sociaux
  • Facebook
  • Twitter

Sujets de discussion

Grâce à ces différentes méthodes, Notre santé, notre avenir a favorisé un dialogue sur les stratégies présentées dans le Cadre d'action FPT.

En s'inspirant du Cadre et des stratégies qui y sont proposées pour promouvoir le poids santé, quatre sujets de discussion ont été établis. L'objectif était de recueillir des idées et des recommandations sur la façon dont chacune de ces stratégies pourraient être mises en place.

Sujets de discussion Précisions
Intervenir tôt Façons de rendre les milieux sociaux et physiques propices à l’activité physique et à la saine alimentation
Créer des milieux propices Mesures pour cerner tôt les risques d’obésité chez les enfants
Augmenter la disponibilité des aliments nutritifs et l’accès à ces aliments Idées pour accroître l’offre d’aliments nutritifs et l’accès à ces aliments
Diminuer la commercialisation d’aliments et de boissons à teneur élevée en gras, en sucre ou en sodium visant les enfants Façons de réduire le marketing d’aliments et de boissons riches en gras, en sucre et en sodium à l’intention des enfants

Bien que la plupart des discussions traitaient des quatre sujets, certaines séances portaient sur quelques‑uns seulement. Par exemple, le thème Intervenir tôt semblait plus pertinent pour les professionnels de la santé et n'était pas abordé lors d'activités destinées aux jeunes.

Activités en personne

Notre santé, notre avenir a rassemblé certains groupes de participants pour une série de discussions en personne. Les listes de participants invités ont été élaborées par les gouvernements FPT et les groupes d'intervenants en vue d'attirer un éventail de publics cibles pour discuter du problème de l'obésité juvénile. Au total, 20 séances de dialogue se sont déroulées dans l'ensemble du Canada entre mars et septembre 2011, auxquelles participaient de 20 à 50 personnes. Des sous-groupes ont été créés par domaine d'intérêt afin de faciliter la conversation. Ces groupes étaient les suivants :

Public cible Description
Universitaires et chercheurs (U et C) Chercheurs professionnels qui étudient l’obésité juvénile, le poids santé et la santé des enfants.
Organisations de soins de santé sans but lucratif (ONG) Organisations sans but lucratif canadiennes actives dans le domaine de la santé des enfants par la recherche, la prestation de services ou la promotion. 
Professionnels de la santé Travailleurs de la santé canadiens qui fournissent différents soins de santé aux enfants, aux jeunes et aux familles – notamment les médecins, les infirmières et les professionnels paramédicaux.
Intervenants provinciaux et territoriaux Groupes et personnes qui participent activement à la santé des enfants, y compris les travailleurs de la santé publique, les organismes de promotion, les organismes qui assurent la prestation de services et d’autres résidents intéressés. Les participants invités ont été choisis par les organisations provinciales et territoriales en fonction de leurs propres réseaux d’intervenants.
Jeunes Groupes de jeunes âgés de 13 à 18 ans. Les activités destinées aux jeunes ont été organisées en partenariat avec les organismes YMCA-YWCA et ont favorisé la participation des jeunes faisant partie des programmes de ces organismes.
Fournisseurs de soins Personnes qui fournissent des soins aux enfants et aux jeunes, notamment les parents, les autres membres de la famille et les fournisseurs de soins professionnels.
Autochtones Membres des diverses communautés autochtones du Canada, y compris les Premières nations, les Métis et les Inuits.
Industrie Représentants du milieu des affaires canadien dans les secteurs des aliments et boissons, de la santé, de la vente au détail, de la publicité, des services financiers, du divertissement, de l’urbanisme et du conditionnement physique.
Médias Représentants des différents médias imprimés et électroniques et d’associations de l’industrie.

Chaque discussion était conçue pour permettre aux participants de se renseigner sur les questions complexes entourant l'obésité juvénile, de réfléchir aux possibilités d'intervention pour faire face à la situation et d'échanger leurs idées et leurs expériences. Les discussions faisaient aussi office de forum pour mettre en commun les pratiques exemplaires entre les administrations et déterminer les possibilités de collaboration.

De petits groupes de discussion ont été créés pour chaque dialogue afin de permettre à tous de participer à la discussion. Pour chaque secteur stratégique, les questions suivantes ont été posées aux groupes de participants :

  1. Quelles sont selon vous les mesures qui permettraient le plus d'atteindre l'objectif?
  2. Qui devrait être le responsable ou le champion pour que votre ou vos mesures soient mises en œuvre?
  3. Quels indicateurs nous permettraient de faire le suivi et de rendre compte des progrès?

Les groupes disposaient de feuilles de travail pour y inscrire des mesures et des idées et pour orienter la discussion. À la suite des discussions en petits groupes, tous les participants se sont réunis en plénière, laquelle a permis de cerner les points d'entente ou de désaccord entre les participants.

Tout au long des discussions, des questions à choix de réponse ont été utilisées afin d'avoir une meilleure idée des perspectives représentées pour chaque activité. De façon générale, les participants étaient invités à fournir des renseignements démographiques pertinents, à déterminer l'importance de chaque secteur stratégique du Cadre d'action pour lutter contre l'obésité juvénile, et à déterminer dans quelle mesure ils peuvent avoir une incidence sur chaque secteur stratégique dans leur vie professionnelle.

Le tableau suivant indique les activités en personne réalisées dans le cadre de Notre santé, notre avenir, ainsi que les participants collaborateurs.

Liste des activités en personne de l'initiative Notre santé, notre avenir
Collaborateurs Endroit
ONG nationales :
Réseau canadien en obésité (RCO) Montréal (Québec)
Partenariat canadien contre le cancer (PCC) Ottawa (Ontario)
Intervenants provinciaux et territoriaux Charlottetown (Î.-P.-É.)
Saskatoon (Sask.)
Winnipeg (Manitoba)
Whitehorse (Yukon)
Yellowknife (T.N.-O.)
Jeunes Vancouver (C.-B.)
Toronto (Ontario)
Iqaluit (Nunavut)
Port Coquitlam (C.-B.)
St. John’s (T.-N.-L.)
Fournisseurs de soins et responsables des programmes après l’école Vancouver (C.-B.)
Toronto (Ontario)
Industrie Ottawa (Ontario)
Organisation autochtone nationale : Aklavik (T.-N.-L.)
Inuit Tapiriit Kanatami (ITK)
Comité inuit national de la santé
Organisation autochtone nationale : Saskatoon (Sask.)
Ralliement national des Métis (RNM)
Comité national de la santé
Organisation autochtone nationale : Ottawa (Ontario)
Congrès des Peuples autochtones
Médias Toronto (Ontario)

Les commentaires issus de toute autre activité seront ajoutés plus tard en annexe au présent rapport.

Mobilisation en ligne

La méthode de mobilisation en ligne pour Notre santé, notre avenir fait appel à un ensemble d'outils sur le Web pour permettre aux participants de partout au Canada d'échanger des idées et de participer à une discussion sur la promotion du poids santé. Ces outils sont régis par des conditions d'utilisation et des lignes directrices pour une participation appropriée.

Un site Web interactif et bilingue www.notresantenotreavenir.gc.caLien externe a été créé en tant que plateforme pour permettre aux participants d'en apprendre davantage sur les questions entourant l'obésité juvénile et de soumettre leurs idées et leurs commentaires. Le site Web comprenait le Forum d'idées et une section Présentations, ainsi qu'une page avec des directives sur la façon de participer. Les autres pages présentaient des renseignements généraux sur l'initiative Notre santé, notre avenir et d'autres initiatives gouvernementales sur la promotion du poids santé, ainsi qu'un ensemble de faits sur divers aspects de l'obésité juvénile, le poids santé, l'alimentation et l'activité physique. Plusieurs pages décrivaient aussi les conditions d'utilisation et les lignes directrices pour une participation appropriée.

Figure 2. Image de la page d'accueil du site Web de mobilisation Notre santé, notre avenir :

Favoriser une sensibilisation accrue à l'obésité

En plus de recueillir les points de vue des Canadiens, un autre objectif du site Web de mobilisation était de sensibiliser les Canadiens à l'égard du problème de l'obésité, de ses répercussions et des mesures déjà prises par les gouvernements FPT du Canada pour lutter contre ce problème de santé publique. Le site Web comprenait une série de ressources pédagogiques pour les participants, y compris des documents stratégiques pertinents, des présentations sur des initiatives gouvernementales et des faits sur l'obésité.

Les participants pouvaient consulter le document Cadre d'action, qui est le fondement de l'initiative.

Figure 3. Image de la section Ressources du site Web :

En outre, une section du site Web permettait aux visiteurs, grâce à une carte interactive du Canada, de voir quelles étaient les mesures prises par les gouvernements FPT à l'égard du poids santé.

Forum d'idées

Sur le site Web de mobilisation, deux outils ont été utilisés pour recueillir les points de vue des participants. Le Forum d'idées était un forum interactif de discussion où les participants affichaient leurs idées pour promouvoir le poids santé et formulaient des commentaires sur les idées des autres. Ce Forum, où il était possible de voter pour ou contre des idées, permettait aux participants de collaborer afin de cerner les meilleures idées et se terminait par une liste des priorités d'intervention relatives.

Figure 4. Image de la page du Forum d'idées : section Idées pour les adolescents :

Le Forum d'idées a aussi permis d'élargir la discussion en permettant aux participants de formuler des commentaires sur les idées affichées par les autres personnes et de faire connaître leurs propres idées, au moyen de Facebook, Twitter et du courriel, à des personnes qui ne prenaient pas part à la conversation.

Figure 5. Image d'un exemple d'idée proposée et commentaires affichés en réponse à cette idée :

Dans bien des cas, de nombreux commentaires ont été formulés sur les idées originales affichées par les participants et ont donné lieu à une discussion réfléchie sur les forces et les faiblesses des idées, ainsi que sur les améliorations possibles. Les personnes ont émis des commentaires sur leur propre expérience, ce qui ajoutait une dimension de situation réelle et aidait les participants à comprendre les points de vue des autres sur l'obésité.

Section Présentations

En plus de pouvoir s'exprimer sur le Forum d'idées interactif, les personnes et les organisations pouvaient soumettre des présentations directement aux gouvernements FTP sur les sujets de mobilisation. La section Présentations du site Web Notre santé, notre avenir permettait aux participants de soumettre des réponses officielles qui touchaient un ou plusieurs sujets de discussion, soit par une présentation en texte brut ou une pièce jointe.

Au contraire des idées affichées sur le Forum, les présentations n'étaient pas soumises aux commentaires du public. L'objectif était plutôt de veiller à ce que les réponses officielles des personnes et des organisations d'intervenants soient rendues publiques de manière transparente.

Un ensemble de lignes directrices établissait des paramètres pour ces réponses officielles, notamment l'exigence de rédiger un résumé et une limite de 3 000 mots (environ 10 pages) pour faire en sorte que les gouvernements puissent examiner toutes les présentations à l'aide des ressources d'analyse disponibles.

L'outil a été conçu afin de permettre aux participants de soumettre et d'envoyer leur présentation à l'équipe de projet Notre santé, notre avenir rapidement et facilement. Après leur réception, toutes les réponses ont été examinées par les membres de l'équipe de projet afin de s'assurer que le contenu respecte les conditions d'utilisation du site Web, puis les présentations approuvées étaient habituellement affichées dans les 24 heures suivant leur réception.

Les participants pouvaient lire toutes les présentations, les résumés et les pièces jointes affichés sur le site Web Notre santé, notre avenir.

La section Présentations était un complément au Forum d'idées axé sur le dialogue : elle permettait de recueillir les commentaires plus détaillés d'experts et de Canadiens. Les réponses comportaient souvent des données de recherche et d'analyse approfondies de la santé des enfants, ce qui a mis de l'avant d'importantes perspectives qui seront prises en compte par les gouvernements FPT participants.

Figure 6. Image d'un exemple de présentation d'une organisation d'intervenants :

Médias sociaux

Tandis que le site Web Notre santé, notre avenir servait de tribune pour rassembler les Canadiens en vue de lancer un dialogue sur le poids santé, les médias sociaux constituaient un mode de participation permettant de prendre part à des conversations existantes sur l'obésité juvénile qui se déroulaient sur Facebook, Twitter et d'autres médias sociaux.

L'esprit de communauté est au cœur des médias sociaux : la technologie fournit des espaces virtuels où les gens qui ont des expériences, des valeurs ou des points de vue communs peuvent échanger des connaissances et de l'information et s'entraider.

Notre santé, notre avenir comprenait une mobilisation au moyen des médias sociaux en vue de favoriser et d'appuyer un dialogue dans l'ensemble des communautés virtuelles canadiennes de jeunes, de parents, de chercheurs, d'intervenants, de professionnels des services sociaux et d'autres personnes qui s'intéressent au poids santé et à la santé des enfants. La présence en ligne de Notre santé, notre avenir a été créée au moyen de deux plateformes principales. Facebook a été utilisé afin de toucher un large éventail de Canadiens, y compris les jeunes et les parents. Twitter a été utilisé pour rassembler des réseaux d'experts reconnus, de chercheurs et d'organisations d'intervenants qui échangent des nouvelles et des points de vue sur l'obésité juvénile.

Facebook

Facebook est l'outil de réseautage social le plus utilisé au pays; plus de 16 millions de Canadiens sont membres. Bien que plus connu comme un outil favorisant les interactions entre amis ou réseaux personnels, des organisations et des « causes » particulières utilisent de plus en plus Facebook pour créer et mobiliser leur propre communauté de militants, de consommateurs ou de champions. La création de ces communautés permet de renforcer les liens entre l'organisation ou l'initiative et les personnes qui l'ont à cœur.

Dans le cadre de l'initiative Notre santé, notre avenir, Facebook a été utilisé pour créer une communauté de Canadiens qui partagent un intérêt commun pour la promotion du poids santé, et pour inciter les membres de cette communauté à participer à un dialogue sur les meilleures façons de faire cette promotion.

Une présence personnalisée sur Facebook a été créée pour Notre santé, notre avenir, qui comprenait un ensemble de pages visant à établir une communauté et à favoriser l'échange d'idées entre les membres. Ce processus a commencé lorsque de nouveaux visiteurs sont arrivés et ont décidé d'« aimer » la page, et , par le fait même, se sont joint à la communauté de participants. Le Forum d'idées du site Web principal Notre santé, notre avenir a été intégré à Facebook, ce qui permettait aux utilisateurs de Facebook de voter, de publier et d'échanger des idées et de formuler des commentaires facilement.

Figure 7. Image de la page d'accueil et du Forum d'idées de Notre santé, notre avenir sur Facebook :

En plus de pouvoir s'exprimer sur le Forum d'idées, les adeptes de Facebook pouvaient publier des messages ou des liens sur le « mur » de Notre santé, notre avenir et répondre aux questions de discussion ouvertes ou fermées affichées régulièrement par l'équipe de modération. Les participants cliquaient souvent sur le bouton « J'aime » des mises à jour du statut des modérateurs, ou affichaient des commentaires en réponse à des faits ou à des questions de discussion. Des questions de sondage ont aussi été utilisées afin de jauger la réaction des participants à l'égard des principales idées affichées sur le forum.

Une communauté d'intérêts a été créée autour de l'initiative, tant au moyen de recommandations par les pairs que du recrutement viral, ainsi qu'au moyen d'une campagne publicitaire sur Facebook même.

Figure 8. Image du « mur » de Notre santé, notre avenir avec messages affichés et questions de discussion :

Twitter

Twitter est une importante plateforme de réseautage social pour l'apprentissage et l'échange d'information entre les communautés d'intérêts professionnelles. Les utilisateurs affichent des messages et se lancent dans de courts dialogues grâce à des notes publiques de 140 caractères appelées tweets.

Afin de permettre une participation dans les deux langues, selon la préférence des participants, deux pages ont été créées sur Twitter pour Notre santé, notre avenir à www.twitter.com/Healthy_WeightsLien externe et www.twitter.com/Poids_SanteLien externe.

Figure 9. Image de la page Twitter de Notre santé, notre avenir (anglais) :

Une communauté a été créée autour de Notre santé, notre avenir, en partie grâce à des organisations d'intervenants telles que la Fondation des maladies du cœur et des causes comme « la province canadienne la plus en santé », qui encourageaient leurs abonnés et communautés à faire partie du dialogue sur le poids santé. À la fin de l'étape de participation active, la page anglaise de Notre santé, notre avenir comptait plus de 200 abonnées, notamment des médecins et d'autres professionnels de la santé, des chercheurs cliniciens, des organisations d'intervenants et des Canadiens intéressés.

Le dialogue sur Twitter a été favorisé au moyen d'une animation active en ligne par l'équipe de projet de Notre santé, notre avenir, qui a affiché des questions de discussion pour lancer des conversations entre les abonnés et les participants. Les messages, les réponses et les idées ont été consignés et analysés pour les ajouter aux principales constatations du projet de mobilisation.

La présence de Notre santé, notre avenir sur les médias sociaux a permis aux participants de partout au Canada de se joindre aux conversations sur le poids santé et d'inclure leurs amis, les abonnés et les membres de leurs réseaux sociaux élargis au dialogue. Les participants sur Twitter et Facebook ont affiché des idées qui s'ajoutaient à celles recueillies sur le site Web de mobilisation et lors des activités en personne.

[Page précédente] [Table des matières] [Page suivante]