Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Outils utilisés pour la gestion des éclosions de maladie d’origine alimentaire

Les gouvernements travaillent de concert lorsque que survient une éclosion nationale ou internationale de maladie d’origine alimentaire. Ils comptent donc sur certains outils clés pour les aider à intervenir efficacement contre l’éclosion.

Le Protocole d’intervention lors de toxi-infection d’origine alimentaire (PRITIOA 2010) est le protocole technique et opérationnel qui guide la façon dont les autorités fédérales, provinciales et territoriales responsables de la santé publique et de la salubrité des aliments collaborent pour faire enquête sur des éclosions nationales et internationales de maladies d’origine alimentaire et pour gérer de telles éclosions.

Si une éclosion progresse au point où le gouvernement fédéral doit fournir une aide et un leadership supplémentaires, alors le portefeuille fédéral de la Santé a recours au Plan d’intervention d’urgence en cas de maladie d’origine alimentaire (PIUMOA) pour assurer la coordination à l’échelle nationale et la liaison entre les ministères fédéraux. Le PIUMOA s’appuie sur le PRITIOA, mais il établit les critères servant à déterminer à quel moment une intervention en cas d’éclosion est considérée comme urgente ainsi que les rôles du soutien fédéral supplémentaire. Parmi les critères sur lesquels pourrait être fondée la décision de passer au prochain niveau d’intervention, mentionnons la gravité et l’ampleur de la maladie, un agent pathogène inhabituel et une progression rapide de la maladie même après que des mesures sanitaires ont été mises en place.

Par ailleurs, le Canada respecte également le Règlement sanitaire international (RSI), qui permet d’assurer la collaboration internationale entre les pays en ce qui a trait à la surveillance, à la déclaration et à l’intervention en cas d’incident lié à la santé publique. En vertu du RSI, tout pays qui a connaissance d’une urgence de santé publique de portée internationale doit en aviser l’Organisation mondiale de la Santé afin de faciliter l’échange de renseignements avec d’autres pays pour que les mesures de santé publique qui s’imposent puissent être mises en place.

De même, les divers ordres de gouvernement au Canada peuvent devoir échanger de l’information entre eux lorsqu’il y a éclosion. Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont conclu un protocole d’entente sur le partage de renseignements pendant une urgence de santé publique qui est conforme au RSI. Comme son titre l’indique, ce protocole établit les modalités de partage rapide de l’information pendant une urgence possible de santé publique de portée nationale ou internationale et définit les critères de ce qui constitue une urgence de santé publique ainsi que le processus décisionnel fédéral-provincial-territorial.

Chaque année, des Canadiens tombent malades après avoir consommé des aliments. Les éclosions de maladie d’origine alimentaire sont assez courantes et il peut être complexe de faire enquête sur elles. Ces outils importants sont en place pour aider les autorités responsables de la santé publique et de la salubrité des aliments à intervenir rapidement et efficacement afin de protéger la population contre ces éclosions.