Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Campylobactéries

Le nom Campylobacter désigne un groupe de bactéries qui se trouvent couramment dans les intestins d’animaux comme les volailles, les oiseaux sauvages, les porcs, les bovins, les rongeurs et les animaux de compagnie. Campylobacter jejuni et Campylobacter coli sont les deux espèces qui infectent le plus souvent les humains. La maladie qu’elles causent est appelée campylobactériose.

Une personne peut être infectée par la consommation d’aliments contaminés, d’eau contaminée, de lait cru ou non pasteurisé contaminé, ou encore par un contact étroit avec des animaux ou des nourrissons infectés.

La campylobactériose s’attaque au système digestif, causant diarrhée, douleurs abdominales, malaises, fièvre, nausées et vomissements.

Causes

Qu’est-ce qui cause la campylobactériose? Comment l’infection se propage-t-elle?

La consommation de viande pas assez cuite ou d’aliments contaminés, de lait non pasteurisé (cru) ou d’eau potable non traitée peut entraîner la campylobactériose.

Il est aussi possible de contracter la maladie par un contact étroit avec des nourrissons infectés (par le changement de couches) ou avec des animaux infectés (chiots, chatons ou animaux d’élevage).

La contamination des aliments et de l’eau par ces bactéries provient de l’environnement, par exemple du sol ou d’eaux usées.

Les aliments peuvent également être contaminés s’ils sont manipulés par des personnes qui ne se sont pas correctement lavé les mains après avoir touché de la viande crue ou avoir utilisé les toilettes. Les bactéries peuvent aussi se propager à partir d’une source primaire, comme le poulet, et contaminer d’autres aliments ou surfaces, notamment les planches à découper, les couteaux et les assiettes.

Symptômes

Quels sont les symptômes de la campylobactériose?

Comme c’est le cas pour d’autres maladies d’origine alimentaire, les symptômes de la campylobactériose sont surtout gastro-intestinaux. Les symptômes peuvent inclure les suivants :

  • diarrhée (sanguinolente ou muqueuse);
  • douleurs abdominales;
  • nausées;
  • vomissements;
  • malaises;
  • fièvre.

Quelle est la durée des symptômes?

Les symptômes de la campylobactériose apparaissent généralement de deux à cinq jours après l’exposition à la bactérie et durent en moyenne jusqu’à dix jours. Il peut toutefois s’écouler aussi peu qu’une journée ou jusqu’à un mois avant l’apparition des symptômes.

Combien de temps les personnes infectées sont-elles contagieuses?

Les personnes infectées par des campylobactéries peuvent les transmettre à d’autres tout au long de leur maladie et peuvent être contagieuses pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Certaines personnes infectées ne présentent aucun symptôme, mais peuvent toutefois transmettre les bactéries à d’autres.

Risques

Certains aliments augmentent-ils le risque de campylobactériose?

La consommation de certains aliments augmente le risque de campylobactériose :

  • volaille, bœuf, porc et agneau crus ou pas assez cuits;
  • œufs crus;
  • lait non pasteurisé (cru), produits laitiers non pasteurisés;
  • légumes crus;
  • fruits de mer.

Certaines personnes sont-elles plus susceptibles que d’autres de contracter la campylobactériose?

Personne n’est à l’abri des campylobactéries. Toutefois, dans les pays industrialisés, les enfants âgés de moins de cinq ans et les jeunes adultes sont plus susceptibles de contracter la campylobactériose.

La campylobactériose est-elle dangereuse? L’est-elle davantage pour certaines personnes?

Bien que la plupart des personnes atteintes de campylobactériose se rétablissent complètement dans l’espace de dix jours, des complications peuvent survenir dans de rares cas. Les personnes âgées, les jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont plus à risque de développer des complications.

Voici certaines complications possibles de la campylobactériose :

  • arthrite réactionnelle;
  • méningite (infection du cerveau ou de la moelle épinière);
  • syndrome de Guillain-Barré (maladie auto-immune du système nerveux);
  • colite chronique (inflammation du côlon);
  • inflammation soudaine de la vésicule biliaire;
  • syndrome du côlon irritable.

Traitement

Comment la campylobactériose est-elle diagnostiquée? Comment est-elle traitée?

La campylobactériose est diagnostiquée par l’analyse en laboratoire des selles des personnes possiblement infectées.

La plupart des personnes qui contractent la campylobactériose se rétablissent sans recevoir de traitement.

Les personnes atteintes de campylobactériose devraient boire beaucoup de liquides afin de prévenir la déshydratation, une conséquence parfois grave pour la santé des maladies d’origine alimentaire. Les boissons les plus utiles pour combattre la déshydratation sont les solutions orales de réhydratation. Ces produits, faciles à trouver en pharmacie, sont vendus sous forme de liquides prémélangés. D’autres boissons ne contenant pas de caféine ni d’alcool peuvent également être utiles contre une déshydratation légère, mais elles pourraient ne pas remplacer les nutriments et les minéraux perdus en cours de maladie.

Les jeunes enfants, les personnes âgées et les personnes vivant déjà avec d’autres maladies sont les plus à risque de déshydratation. Chez les adultes et les enfants, les symptômes de la déshydratation incluent une diminution des urines, une sécheresse de la bouche ou de la gorge et des étourdissements au lever. Un enfant déshydraté peut pleurer en versant peu ou pas de larmes, dormir plus longtemps ou être plus grincheux qu’à l’habitude. Une déshydratation grave peut être très préoccupante, et la personne malade peut devoir être réhydratée à l’hôpital. Si vous croyez être déshydraté ou qu’une personne dont vous avez soin est déshydratée, communiquez avec un professionnel de la santé.

Prévention

Comment est-il possible de prévenir la campylobactériose?

Le lavage des mains est l’une des meilleures façons de prévenir la propagation des maladies d’origine alimentaire.

Il est également important de bien faire cuire les aliments pour détruire les bactéries. Un aliment contaminé peut avoir une odeur et un aspect normaux.

Les conseils qui suivent vous aideront à réduire vos risques de contracter la campylobactériose ou une autre maladie d’origine alimentaire.

  • Cuisez bien tous les aliments, en particulier la volaille, jusqu’à ce qu’ils atteignent la bonne température de cuisson et utilisez un thermomètre numérique pour aliments.
  • Achetez vos œufs et vos fruits de mer de sources d’approvisionnement dignes de confiance.
  • Ne buvez que de l’eau traitée ou bouillie et ne consommez que du lait pasteurisé et des produits laitiers pasteurisés.
  • Les bactéries peuvent proliférer dans la zone de températures dangereuses, soit de 4 °C à 60 °C (de 40 °F à 140 °F). Conservez les aliments au frais, à une température égale ou inférieure à 4 °C (40 °F), ou au chaud, à une température égale ou supérieure à 60 °C (140 °F).
  • Placez la viande, la volaille, les poissons et les fruits mer crus dans des contenants sur la tablette du bas du réfrigérateur. Utilisez des contenants qui sont assez grands pour empêcher ces aliments de toucher à d’autres produits et éviter que leurs liquides s’égouttent sur d’autres produits.
  • Séparez les aliments crus des autres aliments au moment d’acheter, de ranger, de préparer ou de servir des aliments.
  • Lavez les fruits et les légumes frais avant de les manger, nettoyez les comptoirs et les planches à découper et lavez-vous les mains régulièrement.
  • Lisez les étiquettes et respectez les directives de cuisson et de conservation de tous les aliments. Vérifiez la date « meilleur avant », et si vous voyez un aliment périmé en magasin, dites-le à un employé.
  • Utilisez de l’eau chaude savonneuse pour nettoyer les couteaux, les planches à découper, les ustensiles, les mains et toute surface ayant été en contact avec des aliments, en particulier de la viande et du poisson.
  • Réfrigérez ou congelez les aliments périssables dans les deux heures suivant leur cuisson.
  • Congelez ou consommez les restes dans les quatre jours suivant leur cuisson. Réchauffez toujours les restes jusqu’à ce qu’ils soient fumants avant de les manger.
  • Gardez les réfrigérateurs propres et à une température inférieure à 4 °C (40 °F). Placez un thermomètre dans votre réfrigérateur pour vérifier.

Si vous croyez avoir contracté la campylobactériose ou toute autre maladie d’origine alimentaire, ne préparez pas d’aliments pour d’autres personnes à moins de porter des gants jetables et d’employer des pratiques de manipulation sûre des aliments.

Surveillance

L’Agence de la santé publique du Canada recense-t-elle les cas de campylobactériose à l’échelle du pays?

Oui, l’Agence collabore avec les provinces et les territoires pour surveiller le nombre de cas confirmés en laboratoire de campylobactériose à l’échelle du pays.

Les éclosions de campylobactériose sont-elles courantes au Canada?

La campylobactériose est la maladie d’origine alimentaire la plus couramment signalée au Canada. Bon nombre des cas signalés sont isolés, mais certains font partie d’éclosions.

Les éclosions de campylobactériose ne sont pas fréquentes au Canada, mais il y en a.

Le terme « cas » renvoie à une maladie chez une seule personne, tandis que le terme « éclosion » renvoie à deux personnes ou plus qui sont liées par une exposition commune au cours d’une période de temps déterminée.

Une éclosion est dite nationale lorsque la maladie apparaît dans au moins deux provinces ou territoires.

Protégez-vous contre les maladies associées aux aliments en adoptant des pratiques sûres de manipulation des aliments. Pour plus d'informations sur la salubrité des aliments, visitez www.salubritedesaliments.gc.caLien externe.