Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Botulisme

Le botulisme est une maladie rare, mais grave, provoquée par une toxine qui affecte le système nerveux et qui peut entraîner la paralysie. La bactérie Clostridium botulinum, qui est répandue dans la nature, produit cette toxine. Il existe plusieurs formes de botulisme, notamment le botulisme d’origine alimentaire qui est causé par la consommation d’aliments qui contiennent la toxine botulinique.

Le botulisme est une maladie grave qui devrait être traitée comme une urgence médicale.

Causes

Qu’est-ce qui cause le botulisme d’origine alimentaire?

Le botulisme d’origine alimentaire est causé par la consommation d’aliments ou de boissons contaminés par la toxine de la bactérie Clostridium botulinum.

La consommation des aliments suivants a été associée au botulisme :

  • les aliments peu acides (par exemple, le maïs, les haricots verts, les pois, les asperges, les betteraves, les champignons, la sauce à spaghetti et le saumon) dont la mise en conserve domestique a été inadéquate;
  • les jus de fruits peu acides (par exemple, le jus de carotte) dont la conservation est inadéquate;
  • les restes de pommes de terre au four conservés dans du papier d’aluminium;
  • le miel, qui a été associé au botulisme infantile et qui ne devrait pas être servi aux enfants âgés de moins d’un an.

Des populations inuites du Canada ont été touchées par des éclosions de botulisme après avoir consommé des aliments traditionnels préparés de façon inadéquate, crus ou partiellement cuits, notamment de la viande de phoque, du gras de baleine fermenté, du saumon fumé et des œufs de saumon fermentés.

Symptômes

Quels sont les symptômes du botulisme?

Voici quelques symptômes du botulisme :

  • fatigue, faiblesse et étourdissements;
  • vision double ou brouillée;
  • sécheresse de la bouche, de la gorge et du nez, difficulté d’élocution et difficulté à avaler;
  • maux de tête;
  • nausée, vomissement, douleur abdominale et, moins couramment, diarrhée;
  • paralysie partant des épaules et des bras et progressant vers le bas du corps.

Les cas graves de botulisme peuvent entraîner la paralysie des muscles respiratoires et une insuffisance respiratoire ou cardiaque et la mort.

Les symptômes du botulisme d’origine alimentaire commencent généralement à se manifester dans les 12 à 36 suivant la consommation d’aliments contaminés; toutefois, une personne peut être affectée seulement six heures ou dix jours après avoir été exposée à la bactérie.

Quelle est la durée des symptômes?

Les symptômes peuvent durer plusieurs semaines puis disparaître lentement au cours d’une période de plusieurs mois.

Risques

Certains aliments augmentent-ils le risque de contracter la botulisme?

Le botulisme est une maladie grave qui devrait être traitée comme une urgence médicale.

Les cas graves de botulisme peuvent entraîner la paralysie des muscles respiratoires et une insuffisance respiratoire ou cardiaque et la mort.

Si la maladie n’est pas diagnostiquée et traitée, le décès par insuffisance respiratoire peut survenir entre 24 heures et 10 jours.

Toute personne qui montre des signes ou des symptômes ou qui a des antécédents de botulisme devrait être hospitalisée immédiatement.

Est-ce que certains aliments sont plus susceptibles que d’autres de causer le botulisme?

La consommation des aliments suivants a été associée au botulisme :

  • les aliments peu acides (par exemple, le maïs, les haricots verts, les pois, les asperges, les betteraves, les champignons, la sauce à spaghetti et le saumon) dont la mise en conserve domestique a été inadéquate;
  • les jus de fruits peu acides (par exemple, le jus de carotte) dont la conservation est inadéquate;
  • les restes de pommes de terre au four conservés dans du papier d’aluminium;
  • le miel, qui a été associé au botulisme infantile et qui ne devrait pas être servi aux enfants âgés de moins d’un an.

Des populations inuites du Canada ont été touchées par des éclosions de botulisme après avoir consommé des aliments traditionnels préparés de façon inadéquate, crus ou partiellement cuits, notamment de la viande de phoque, du gras de baleine fermenté, du saumon fumé et des œufs de saumon fermentés.

Pourquoi les jeunes enfants sont-ils à risque d’attraper le botulisme en consommant du miel?

Il ne faut pas servir de miel (même pasteurisé) à des enfants âgés de moins d’un an. La bactérie qui cause le botulisme ne peut se développer ni produire de toxines dans le miel, mais elle peut le faire dans le corps d’un bébé.

Traitement

Comment le botulisme est-il diagnostiqué et traité?

Le diagnostic résulte de la combinaison d’une évaluation clinique par un médecin et de tests spécialisés visant à éliminer la possibilité d’une autre maladie ou affection comme l’accident vasculaire cérébral, la myasthénie grave ou le syndrome de Guillain‑Barré, dont les symptômes peuvent être similaires à ceux du botulisme. Les tests peuvent inclure une scintigraphie cérébrale, une analyse du liquide rachidien et un examen de l’activité électrique produite par les muscles. Le diagnostic peut aussi être confirmé par des tests sanguins et l’analyse des selles.

Le botulisme d’origine alimentaire est traité à l’aide d’antitoxines, ce qui prévient l’aggravation de la maladie et réduit les chances de complications. En outre, un médecin peut essayer d’éliminer les aliments non digérés de l’appareil gastro-intestinal du patient en provoquant des vomissements ou en administrant un lavement.

Un cas grave de botulisme peut nécessiter des soins médicaux et infirmiers intensifs et entraîner la paralysie et une insuffisance respiratoire, auquel cas le patient peut avoir besoin d’un appareil respiratoire. Le traitement peut prendre de plusieurs semaines à plusieurs mois selon la gravité du cas.

Si la maladie n’est pas diagnostiquée et traitée, le décès par insuffisance respiratoire peut survenir entre 24 heures et 10 jours.

Toute personne qui montre des signes ou des symptômes ou qui a des antécédents de botulisme devrait être hospitalisée immédiatement.

Prévention

Comment prévenir les infections causées par le botulisme?

Une bonne hygiène et des habitudes de salubrité pour la préparation et de la manipulation des aliments sont essentielles pour prévenir toutes les maladies d’origine alimentaire, y compris le botulisme.

Il y a un certain nombre de précautions que vous pouvez prendre pour réduire le risque d’être infecté par la bactérie du botulisme.

  • Il ne faut jamais consommer d’aliments provenant de conserves qui fuient ou dont les extrémités sont gonflées ou bosselées. Même si les aliments ont une apparence et une odeur normales, ils peuvent quand même contenir la toxine.
  • Lors de la mise en conserve d’aliments à la maison, assurez-vous de transformer les produits peu acides (par exemple, les légumes, les champignons et les fruits de mer) dans un cuiseur sous pression et de suivre attentivement les instructions du fabricant.
  • Prenez des précautions en ce qui a trait aux aliments maison conservés dans l’huile (par exemple, les légumes, les herbes et les épices). Si ces produits ont été préparés avec des ingrédients frais, ils devraient être gardés au réfrigérateur et jetés après dix jours.
  • Si vous achetez un des produits décrits ci-dessus dans une foire agricole, un marché public ou un étalage routier, ou si vous le recevez en cadeau, vous devriez demander quand il a été préparé et le jeter s’il a plus d’une semaine.
  • N’enveloppez pas les pommes de terre et les autres légumes dans du papier d’aluminium au moment de la cuisson, sauf s’ils sont cuits et consommés immédiatement. Si vous souhaitez entreposer les légumes après la cuisson, sortez-les de l’emballage et réfrigérez-les immédiatement.
  • Il ne faut pas servir de miel (même pasteurisé) à des enfants âgés de moins d’un an. La bactérie qui cause le botulisme ne peut se développer ni produire de toxines dans le miel, mais elle peut le faire dans le corps d’un bébé.
  • Datez et étiquetez toutes les conserves et toutes les denrées mises en conserve et respectez rigoureusement toutes les consignes de mise en conserve.
  • Les surfaces de travail, les aliments, les ustensiles, l’équipement et les mains doivent être gardés propres à toutes les étapes de la mise en conserve.
  • Réfrigérez tous les aliments dont l’étiquette porte la mention « garder réfrigéré ».
  • Si vous souffrez de symptômes associés au botulisme, consultez un médecin immédiatement.

Pendant combien de temps les gens atteints sont-ils contagieux?

Le botulisme ne se transmet pas par le contact entre personnes.

Surveillance

L’Agence de la santé publique du Canada surveille-t-elle l’évolution des cas de botulisme à l’échelle du pays?

Oui, l’Agence de la santé publique du Canada collabore avec les provinces et les territoires pour surveiller le nombre de cas de botulisme à l’échelle du pays. Si un cas de botulisme d’origine alimentaire est détecté par une province ou un territoire, l’Agence de la santé publique du Canada en est informée afin de participer à l’enquête sur la source alimentaire potentielle de contamination. L’Agence de la santé publique du Canada collabore avec le laboratoire des services de référence sur le botulisme de Santé Canada afin de détecter les cas de botulisme dans la population canadienne.

Les éclosions de botulisme sont-elles courantes au Canada?

Bien que les éclosions de maladies d’origine alimentaire au Canada soient relativement courantes, les éclosions de botulisme sont assez rares. Au cours des dernières années, environ deux cas par année ont été signalés au Canada.

Habituellement, un cas fait allusion à la maladie chez une seule personne malade, tandis qu’une éclosion fait référence à deux personnes ou plus qui sont liées par une exposition commune dans une période de temps déterminée. Toutefois, puisque le botulisme est à la fois une maladie rare et grave, un seul cas est habituellement traité avec la même attention que l’éclosion d’un autre type de maladie d’origine alimentaire plus courante.

Une éclosion est nationale lorsque la maladie apparaît dans au moins deux provinces ou territoires.

Protégez-vous contre les maladies associées aux aliments en adoptant des pratiques sûres de manipulation des aliments. Pour plus d'informations sur la salubrité des aliments, visitez www.salubritedesaliments.gc.caLien externe.