Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Administrateur en chef de la santé publique du Canada

Nous sommes à la recherche d'un nouvel administrateur en chef de la santé publique ou d'une nouvelle administratrice en chef de la santé publique. Renseignez-vous sur le processus de présentation de candidature. Rencontrez la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique par intérim.

Administrateur en chef de la santé publique du Canada p.i.

Dre Theresa Tam, BMBS (UK), FRCPC

La Dre Tam est l'administratrice en chef de la santé publique (ACSP) par intérim à l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC).

Précédemment, la Dre Tam a été l'administratrice en chef adjointe de la santé publique de l'ASPC. Dans le cadre de ce rôle, elle a fourni du soutien à l'administrateur en chef de la santé publique du Canada dans les activités quotidiennes et la réponse aux questions de santé publique de grande importance pour les Canadiens.

Elle a déjà été la sous-ministre adjointe responsable de la Direction générale de la prévention et du contrôle des maladies infectieuses de l'Agence. Dans ce rôle, la Dre Tam a supervisé les activités de l'Agence qui visent à rendre les Canadiens moins vulnérables aux répercussions des maladies infectieuses. Cette supervision englobe la surveillance, les diagnostics de laboratoire, la recherche scientifique, l'élaboration de politiques et le leadership national concernant un vaste éventail de menaces de maladies infectieuses. La Dre Tam a précédemment assuré la haute direction d'initiatives et de programmes clés de l'Agence en matière d'immunisation, d'infections respiratoires, de mesures et d'interventions d'urgence en santé, de santé publique aux frontières canadiennes et dans les transports publics, de biosécurité des laboratoires, des capacités de l'effectif, de la surveillance et des autres infrastructures en santé publique et de mise en œuvre du Règlement sanitaire international.

La Dre Tam est une spécialiste des maladies infectieuses pédiatriques et une épidémiologiste sur le terrain qui possède une vaste expérience de la gestion des éclosions et des situations complexes d'urgence en santé, notamment l'éclosion du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), la pandémie d'influenza H1N1 et l'éclosion de la maladie à virus Ebola en Afrique occidentale. Elle a agi à titre d'experte internationale au sein de certains comités de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et dans le cadre de missions internationales, y compris le premier Groupe de travail sur la pandémie d'influenza de l'OMS. Elle a également agi à titre de consultante de l'OMS dans le cadre de plusieurs missions internationales liées à l'influenza et à l'éradication de la poliomyélite au Bangladesh.

Dr Gregory W. Taylor, BSc, MD, CCFP, FRCPC (Retraité le 16 décembre 2016)

Le Dr Gregory Taylor est l'administrateur en chef de la santé publique de Canada, nominé le 24 septembre 2014.

Il a obtenu son doctorat en médecine à l'Université Dalhousie à Halifax, où il a aussi complété une résidence en médecine familiale. Après de nombreuses années de pratique dans le domaine des soins primaires actifs en Ontario, il a obtenu une bourse en médecine communautaire à l'Université d'Ottawa et s'est joint à l'équipe du Laboratoire de lutte contre la maladie de Santé Canada. Ses responsabilités initiales étaient principalement axées sur les maladies cardiovasculaires et il a aussi participé à une vaste gamme d'activités fédérales portant sur la prévention des maladies chroniques.

Il s'est joint au Bureau de la pratique en santé publique de l'ASPC en 2007. Ses principales fonctions étaient axées sur le renforcement de la capacité en santé publique au Canada. De plus, il a exercé de nombreux rôles de premier plan au sein de l'Agence et du Réseau de la santé publique.

En 2012, Dr Taylor est devenu sous-administrateur en chef de la santé publique. Ses responsabilités consistent à appuyer directement l'administrateur en chef de la santé publique ainsi que la sous-ministre déléguée.

Il conserve encore des liens avec l'Université d'Ottawa à titre de professeur associé en épidémiologie et en médecine communautaire.