Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

L'apnée du sommeil

L'apnée du sommeil est une pathologie sérieuse qui provoque des arrêts répétitifs du flux respiratoire durant le sommeil. Ces arrêts respiratoires, ou « apnées » durent environ de 10 à 30 secondes et peuvent survenir à plusieurs reprises au cours de la nuit.

Le type d'apnée du sommeil le plus commun est le syndrome d'apnées obstructives du sommeil, qui se produit lorsque les voies aériennes supérieures s'obstruent durant le sommeil. Souvent, l'obstruction survient durant la nuit lorsque les tissus mous du fond de la gorge s'affaissent et bloquent les voies respiratoires. Des muscles de la gorge relâchés, des voies respiratoires étroites, une langue épaisse ou un surplus de tissus adipeux dans la gorge peuvent également contribuer à l'obstruction. L'apnée centrale et l'apnée mixte sont deux autres types d'apnée du sommeilLien externe moins fréquents.


Signes et symptômes de l'apnée du sommeil

Les membres de la famille et les conjoints sont souvent les premiers à remarquer les signes de l'apnée du sommeil. Bon nombre de personnes atteintes de l'apnée du sommeil ne savent pas qu'elles ronflent ou manquent de souffle durant la nuit. Celles qui présentent les signes qui suivent devraient consulter un médecin.

  • somnolence diurne
  • ronflement sonore suivi de pauses silencieuses
  • manque de souffle ou étouffement durant le sommeil
  • mal de tête matinal
  • irritabilité et saut d'humeur
  • mauvaise concentration ou perte de mémoire
  • perte de libido
  • somnolence au volant

Ronfler n'est pas synonyme d'apnée du sommeil. Il est vrai que les personnes qui font de l'apnée du sommeil ont tendance à ronfler fortement, mais il y a une grande différence entre ces deux phénomènes.

Une apnée du sommeil non traitée peut causer de sérieux problèmes de santé et entraîner les complications qui suivent :

  • hypertension artérielle
  • accident vasculaire cérébral
  • crise cardiaque
  • collision en véhicule motorisé
  • dépression
  • diminution de la libido
  • blessure au travail

Traitement

Il existe des manières simples et efficaces de traiter l'apnée du sommeil. Les traitements varient selon la gravité de l'apnée. Les médecins peuvent aider à déterminer le type de traitement approprié. Le traitement le plus utilisé est la ventilation spontanée en pression positive continue (VPPC). La VPPC consiste à porter un masque spécial qui veille à ce que la gorge ne soit pas obstruée et prévient le ronflement et les arrêts respiratoires.

Pour commencer les traitements, il s'agit d'abord de déterminer si une personne souffre d'apnée du sommeil. Les personnes qui présentent l'un des signes ou des symptômes susmentionnés devraient consulter un médecin. Le médecin les référera à un centre des troubles du sommeil qui effectuera un test durant la nuit afin d'examiner attentivement leur situation. Ces personnes devront peut-être subir des examens à la maison.

Des changements au mode de vie - comme la perte de poids et l'exercice - sont un moyen d'atténuer les symptômes de l'apnée du sommeil; ils peuvent aussi contribuer à réduire d'autres facteurs de risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral. Si vous faites de l'apnée du sommeil légère, certains changements à votre mode de vie pourraient l'éliminer complètement; dans les cas plus sévères, ils pourraient en atténuer les symptômes. Voici des choses que vous pouvez faire :

Perdre du poids

Faire de l'embonpoint accroît le risque de faire de l'apnée du sommeil. Les personnes qui font de l'embonpoint devraient consulter leur médecin afin qu'il les conseille sur les moyens de perdre du poids en toute sécurité. Une perte de poids de seulement 10 % (ce qui correspond à 9 kg pour un homme de 90 kg) peut grandement réduire le nombre d'arrêts respiratoires qui surviennent chaque nuit.

Faire de l'exercice

L'exercice n'est pas seulement une excellente manière de conserver un poids santé, c'est aussi une façon de s'assurer un sommeil réparateur. (Il est préférable de ne pas faire d'exercice au moins trois heures avant de se coucher. Un entraînement intensif avant d'aller au lit peut causer de l'insomnie.)

Cesser de fumer

La cigarette peut aggraver les symptômes de l'apnée du sommeil puisqu'elle irrite la gorge et provoque la toux durant la nuit. Les personnes qui cessent de fumer ont plus d'énergie pour pratiquer leurs activités physiques quotidiennes.

Maintenir un horaire de sommeil régulier

Se coucher et se lever approximativement à la même heure tous les jours favorise les bonnes nuits de sommeil. Il est nécessaire d'expérimenter tous les stades du cycle du sommeil, notamment les stades de sommeil léger et de sommeil profond, afin de se sentir reposé. Un horaire de sommeil habituel prévient l'épuisement, qui pourrait accroître les symptômes de l'apnée du sommeil.

Éviter de consommer de l'alcool et des somnifères

Les personnes qui souffrent d'insomnie devraient se servir une tasse de tisane décaféinée ou un verre de jus plutôt que de boire un verre de vin. L'alcool et certains médicaments (somnifères et analgésiques) peuvent occasionner un relâchement anormal des muscles de la gorge, qui risque d'entrainer une obstruction des voies respiratoires. L'alcool et les médicaments peuvent également réduire la capacité du cerveau à se réveiller et à déceler un manque d'oxygène dans l'organisme. Cette réduction de capacité peut entrainer des arrêts respiratoires plus longs et dangereux. Lire un livre et prendre un bain chaud sont des méthodes recommandées pour chasser l'insomnie.

Dormir sur le côté

Dormir sur le côté plutôt que dormir sur le dos peut atténuer les symptômes de l'apnée du sommeil. La gravité exerce une pression sur les tissus du fond de la gorge et du cou des personnes qui dorment sur le dos. Cette pression peut partiellement ou complètement obstruer les voies aériennes supérieures. Les moyens qui suivent permettent de s'exercer à dormir sur le côté :

  • appuyer un oreiller contre son dos afin de rester couché sur le côté.
  • Utiliser une balle de tennis. Il s'agit de coudre une pochette sur le dos de son pyjama et d'y insérer une balle de tennis. La balle empêchera le dormeur de se retourner sur le dos durant la nuit, la pression exercée par la balle l'incitera à se replacer sur le côté.

Publications

Ressource additionnel

À propos de l'apnée du sommeil : qu'est-ce que c'est? External link - L'Association pulmonaire du Canada