Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada
Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web! Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Partagez cette page

ARCHIVÉ - Réduire les disparités sur le plan de la santé en lien avec le diabète : leçons retenues grâce au Programme communautaire de la Stratégie canadienne sur le diabète

Avertissement Cette page a été archivée

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du CanadaLien externe, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à la page « Contactez-nous ».

Étude de cas nº6: Stratégie de lutte contre le diabète dans les communautés anglophones minoritaires du Québec : Accroître l'accès à l'information en matière de santé dans les régions rurales et isolées

Organisation responsable

  • Servizi Comunitari Italo-Canadesi del Quebec

Partenaires clés

  • Committee for Anglophone Social Action—New Carlisle
  • Council for Anglophone Magdalen Islanders (Conseil des Anglophones madelinots)
  • East Island Montréal
  • Coalition pour la santé de la Basse-Côte-Nord
  • Agence de la santé et des services sociaux de l'Outaouais
  • Association des Townshippers—Cowansville et Estrie
  • Vision Gaspé—Percé maintenant

Bailleur de fonds

  • Agence de la santé publique du Canada

Groupe cible

  • Jeunes, adultes et aînés anglophones

Communautés

  • Partout au Québec

Contexte

La prévention de l'obésité chez les enfants et les aînés est essentielle à la lutte contre le diabète de type 2 et les autres maladies chroniques. L'accès à l'information en matière de santé et aux services de soins pour les personnes diabétiques est limité dans certaines communautés anglophones du Québec, particulièrement celles des régions isolées et rurales.

Ce programme vise à sensibiliser les personnes à risque ainsi que les décideurs des communautés anglophones minoritaires aux avantages de s'alimenter sainement et de faire de l'exercice. De plus, il vise le développement de partenariats entre les organismes communautaires et les Centres de santé et de services sociaux (CSSS).

Mise en oeuvre

Les communautés anglophones régionales se sont associées aux établissements sanitaires pour offrir diverses activités axées sur la prévention et l'autogestion, notamment :

  • des présentations dans les écoles élémentaires;
  • des stands mobiles sur la prévention du diabète;
  • des tests de dépistage du diabète effectués par des infirmières lors de festivals pour tous;
  • la distribution de trousses de survie pour les diabétiques de type 2;
  • un cours de cuisine pour jeunes pour qu'ils apprennent à préparer des biscuits convenant aux diabétiques; les fonds amassés ont été versés à un refuge local pour sans-abris.

Évaluation

Les mesures d'évaluation du processus comportaient la tenue d'un registre, des sondages qualitatifs auprès des aînés et des membres du comité directeur, ainsi que des sondages visant à mesurer la prise de conscience, la sensibilisation et les comportements avant et après la mise en oeuvre du programme.

Les élèves et les aînés ont reçu des questionnaires adaptés en fonction de l'âge, à remplir avant et après les tests, ainsi que des formulaires de satisfaction. De plus, des groupes de discussion composés de jeunes et d'aînés ont eu lieu dans deux des communautés ciblées. Les aînés et les jeunes étaient les groupes cibles de cette évaluation, puisque les activités liées aux projets les visaient directement.

Résultats

Les résultats révèlent une connaissance et une sensibilisation accrues à l'égard du diabète chez les participants, mais il a été difficile d'évaluer si ces derniers ont modifié leurs habitudes d'alimentation ou d'activité physique. L'évaluation a également confirmé que d'importants partenariats ont été formés entre les partenaires du projet (organismes communautaires) et le système de santé publique.

Les commentaires fournis dans les évaluations portaient principalement sur :

  • l'importance du suivi, particulièrement auprès des aînés (puisqu'ils ne font plus partie d'un environnement d'apprentissage continu comme l'école);
  • la nécessité d'utiliser des méthodes d'enseignement personnalisées au sujet des habitudes de vie saines, p. ex. en accordant de l'attention individuelle durant les présentations et en offrant du soutien de groupe;
  • la nécessité de cibler les fournisseurs de soins aux aînés dans les futures activités du programme, puisqu'ils jouent un rôle important dans les habitudes d'alimentation et d'activité physique des aînés.

Rejoindre la population

  • Les activités du programme se sont déroulées dans des régions où la proportion d'anglophones est élevée.
  • Pour joindre la population générale, des activités ont été organisées dans des centres commerciaux et des supermarchés et à l'occasion d'événements publics.
  • Pour joindre les élèves, des activités portant sur la prévention du diabète ont été organisées dans les camps de jour et les écoles élémentaires.
  • Pour joindre les aînés, l'équipe du programme a visité les cliniques médicales et les centres pour personnes âgées.

Leçons retenues

  • Au départ, il était plus difficile de joindre les aînés que les étudiants, parce que les aînés ne se trouvent pas tous dans un même établissement (une école). Cependant, il a été beaucoup plus facile de collaborer avec les comités de personnes âgées qu'avec les comités d'école, car les processus décisionnels des premiers sont plus simples que ceux du milieu scolaire.
  • La présence de représentants de la santé du gouvernement aux événements anglophones a été couronnée de succès, car elle a permis de dégager une meilleure entente entre les communautés anglophones minoritaires et les décideurs gouvernementaux.
  • Compte tenu des modifications des priorités, tant au gouvernement provincial que fédéral, l'organisation responsable et les communautés partenaires mettent l'accent sur la gestion des soins des maladies chroniques pour les diabétiques de type 2. Ils sont à travailler à un projet de télémonitorage nécessitant la participation des réseaux communautaires au Québec et des centres de santé locaux. Les patients transmettront leur taux de glucose aux infirmières et aux coordonnateurs de projet au moyen d'appareils portatifs, comme un BlackBerry. Des diététistes ont été embauchés pour répondre aux questions et animer des séances d'information par vidéoconférence. L'acquisition des habiletés d'auto-surveillance chez les patients sera mesurée pour déterminer la pertinence de cette technologie.

« Le secteur public commence à réaliser la valeur des groupes communautaires. Il était sceptique au début, mais les considère maintenant comme de précieux partenaires et voit ce qu'ils [groupes communautaires] peuvent faire avec le peu d'argent qu'ils reçoivent. »

Coordonnatrice de projet

Ressources

Un certain nombre de ressources ont été élaborées dans le cadre de ce programme :

  • des trousses de formation à l'intention des jeunes portant sur le diabète et l'importance d'une saine alimentation;
  • des modules éducatifs pour les enfants fréquentant les écoles élémentaires;
  • des dépliants pour tous les groupes d'âge;
  • des livres de recettes santé et un vidéoclip de musique Rap portant sur une saine alimentation et la prévention du diabète (YouTube : bit.ly/oKdZ Le lien suivant vous amène à un autre site web (lien externe)

Pour en savoir davantage
Maria Maiolo
Courriel : mmaiolo@scciq.com