Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada
Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web! Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Partagez cette page

Le grand risque du diabète : les maladies cardiovasculaires

Le diabète et les maladies cardiovasculaires : quel est le lien?

Bien qu'on ne sache pas exactement pourquoi les personnes souffrant du diabète de type 1 ou de type 2 sont plus susceptibles d'être frappées par une maladie cardiovasculaire, les recherches ont démontré que les taux élevés de glucose sanguin qui ne sont pas gérés efficacement peuvent nuire aux artères coronaires. On remarque également des taux d'insuline élevés chez certaines personnes atteintes de diabète, lesquels peuvent contribuer au développement de dépôts de gras ou de plaque sur les artères.

La coronaropathie, ou le durcissement des artères, est la maladie cardiovasculaire la plus fréquente chez les diabétiques.

De plus, les gens qui vivent avec le diabète risquent davantage de présenter des conditions associées aux maladies cardiovasculaires, telles que :

  • l'hypertension artétielle
  • des taux élevés de mauvais cholestérol (LDL) et la présence d'autres gras dans leur sang - souvent, cette condition n'est accompagnée d'aucun symptôme.
  • des taux faibles de bon cholestérol (HDL) - le cholestérol qui aide à réduire le risque de maladies cardiovasculaires.
  • l'épaississement du ventricule gauche du cœur, ce qui peut nuire au fonctionnement du cœur.

L'embonpoint constitue également un facteur de risque relié aux maladies cardiovasculaires.

Risques additionnels

Le risque d'être frappé par une maladie cardiovasculaire augmente encore plus si le diabète est mal géré. Les antécédents familiaux et les facteurs associés au mode de vie, tels que l'utilisation du tabac et le manque d'activité physique, contribuent aussi à ce risque. Un diabète qui n'est pas géré efficacement peut entraîner des taux de cholestérol anormaux et des taux de glycémie élevés.

La maladie cardiovasculaire constitue un risque d'autant plus sérieux pour les gens qui souffrent de diabète de type 1 que leur taux de glucose peut être plus difficile à gérer comparativement à ceux qui sont atteints de diabète de type 2. Par ailleurs, le diabète de type 1 sera vraisemblablement diagnostiqué plus jeune, permettant ainsi à la maladie cardiovasculaire de se manifester tout au long de la vie.

Les symptômes du diabète peuvent ne pas être détectés pendant 7 ans - ou jusqu'à ce qu'il y ait un problème.

Parmi les 2 millions de Canadiens qui sont aux prises avec le diabète, au moins le tiers ignorent qu'ils en souffrent. Les symptômes du diabète passent souvent sous silence et ce n'est que lorsqu'une complication se manifeste, bien souvent une maladie cardiovasculaire, que l'on apprend le diagnostic.

Une bonne gestion du diabète : une approche tripartite

Trois aspects importants de la gestion du diabète peuvent réduire le risque de maladies cardiovasculaires pour une personne diabétique :

  1. Contrôler le taux de glucose sanguin
    Il est très important que les diabétiques maintiennent leur taux de glycémie près du niveau souhaité.
  2. Contrôler l'hypertension artérielle
    Les diabétiques devraient faire examiner leur pression artérielle par leur fournisseur de soins de santé lors de chaque visite reliée au diabète.
  3. Réduire les taux de cholestérol élevés
    Les diabétiques devraient subir un examen une fois par année ou tous les trois ans afin de s'assurer que leurs taux de cholestérol et que les lipides et autres gras dans leur sang sont normaux. Ceux qui prennent des médicaments pour contrôler leur cholestérol devraient être testés plus souvent.

Prioriser la prévention des maladies cardiovasculaires

Le diabète et les maladies cardiovasculaires constituent une combinaison grave. La réduction du risque des maladies cardiovasculaires devrait être une priorité pour tous ceux et celles qui sont atteints du diabète.

Heureusement, une gestion efficace du diabète peut diminuer les risques associés à toutes les complications du diabète, y compris la plus importante - la maladie cardiovasculaire.

Adaptation d’un article par l'Association Canadienne du diabète. À l’origine, l’article était affiché sur le site Web du Réseau canadien de la santé et a été révisé aux fins de publication par l’Agence de la santé publique du Canada.