Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Mini-AVC

Qu’est-ce qu’un « mini-AVC »?

« Mini-AVC » est le terme courant utilisé pour parler de l’accident ischémique transitoire (AIT). Le mot transitoire signifie qu’il s’agit d’un état passager, et le mot ischémique décrit le phénomène associé à l’obstruction d’un vaisseau sanguin. Si le blocage ou le déficit cognitif dure moins de 24 heures, il est appelé AIT ou mini-AVC.

Quels en sont les symptômes?

Les symptômes de l’AIT sont les mêmes que ceux de l’AVC. Même si les symptômes disparaissent rapidement, il est important de consulter un médecin si vous croyez avoir subi un AIT. Sans traitement, un tiers des personnes ayant eu un AIT auront un AVC au cours des cinq années suivantes. Un AIT est un avertissement qu’il y a un grave problème de circulation sanguine vers le cerveau.

Quelle en est la cause?

Un AIT est généralement causé par :

  • des caillots ou des morceaux de caillots qui obstruent un vaisseau sanguin;
  • une couche de plaque ou des morceaux de plaque qui obstruent un vaisseau sanguin.

Quel en est le traitement?

Le traitement de l’AIT peut notamment comprendre :

  • des médicaments pour prévenir la formation de caillots;
  • une réduction de la tension artérielle, du cholestérol sanguin ou de la glycémie;
  • un changement de mode de vie, comme l’adoption d’une alimentation moins riche en gras et d’un programme d’activité physique d’intensité modérée;
  • une intervention chirurgicale (pour enlever des dépôts de plaque ou des caillots).

Puisque l’AIT peut mener à l’AVC, ces deux affections ont plusieurs facteurs de risque en commun. Vous pouvez agir sur de multiples facteurs de risque de l’AVC. Renseignez-vous sur la prévention de l’AVC.

Rédigé par la Fondation des maladies du cœur du Canada et adapté par Alberta Health Services.