Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada
Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web! Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Partagez cette page

Réduire les risques de la maladie cardiovasculaire au minimum

Le type le plus répandu de maladie cardiovasculaire, la cardiopathie ischémique, affecte autant les hommes que les femmes. Les artères peuvent perdre de la souplesse avec le temps, contribuant au risque de maladie cardiovasculaire chez les personnes plus âgées, et des facteurs héréditaires peuvent également être en cause, mais la majorité des cas de maladie cardiovasculaire est attribuable à des facteurs de risque modifiables. Voici les principaux facteurs de risque modifiables :

Tabagisme

Le tabagisme contribue au blocage des artères, augmente le risque de formation de caillots sanguins, réduit la teneur en oxygène du sang et fait augmenter la pression artérielle. Le tabagisme ou l'exposition indirecte à la fumée du tabac sont nuisibles pour la santé de manière générale, et augmentent le risque de cardiopathie ischémique et d'accident vasculaire cérébral. Plus de 37 000 Canadiens et Canadiennes meurent prématurément chaque année à cause du tabagisme. La fumée indirecte peut également entraîner le décès prématuré des non-fumeurs, et le tabagisme augmente de près du double le risque d'AVC.

Arrêter de fumer produit des avantages immédiats et durables. Le risque de crise cardiaque commence à diminuer après seulement quelques heures. Après 15 ans, le risque de crise cardiaque pour un ancien fumeur est le même que pour une personne qui n'a jamais fumé.


Manque d'exercice

Les personnes inactives physiquement doublent leur risque de cardiopathie et d'AVC. Malheureusement, plus de la moitié des Canadiens se disent inactifs. Il est important de s'adonner à une activité physique à la suite d'une crise cardiaque, pour ainsi réduire le risque d'un autre événement du genre et améliorer ses chances de survie.


Mauvaises habitudes alimentaires

Ce n'est qu'une minorité des Canadiens qui rapporte consommer les quantités de fruits et légumes frais recommandées dans le Guide alimentaire canadien. Quelque 56 p. 100 des Canadiens mangent moins de cinq portions de fruits et légumes frais par jour, des aliments qui peuvent protéger le cœur et les vaisseaux sanguins. Les fruits et légumes frais constituent un apport de fibres alimentaires, et contiennent des antioxydants, substances qui freinent le développement de blocages artériels.

Taux de cholestérol élevé

Le cholestérol est une substance grasse dans le sang, qui contribue à la croissance de toutes les cellules du corps. Le foie produit le cholestérol, avec un apport moindre provenant des aliments gras. Un excès de cholestérol peut entraîner le blocage des artères.

Il y a deux types principaux de cholestérol, soit :

  1. la lipoprotéine de basse densité (LDL), communément appelée le " mauvais " cholestérol, parce qu'un niveau élevé contribue au blocage des artères;
  2. la lipoprotéine de haute densité (HDL), souvent appelée le " bon " cholestérol, qui aide à éliminer le cholestérol LDL sur les parois des artères.

Les triglycérides, un autre type de substance grasse dans le sang, ne sont pas une forme de cholestérol. On associe un taux élevé de triglycérides au surpoids, à la consommation excessive d'alcool et au diabète.


Hypertension artérielle

La pression artérielle est une mesure de la force exercée par le sang sur les parois des artères. Le premier nombre d'une lecture de pression artérielle représente la pression lorsque le cœur se contracte et expulse le sang (pression systolique), et le deuxième nombre représente la pression à son plus bas, lorsque le cœur est au repos entre les battements (pression diastolique).

Une pression artérielle régulièrement supérieure à 140/90 mm de Hg est jugée élevée. Pour les personnes atteintes de diabète, le seuil de pression élevée, c'est-à-dire d'hypertension, est établi à 130/80 mm de Hg.

Avec le temps, l'hypertension peut endommager les parois des vaisseaux sanguins, causant une cicatrisation qui favorise l'accumulation de plaque adipeuse, une substance qui peut rétrécir et éventuellement bloquer les artères. Les plaques adipeuses imposent également un effort accru au muscle cardiaque, qui commence d'abord à s'épaissir, pour éventuellement s'affaiblir. Une hypertension très levée peut faire éclater des vaisseaux sanguins du cerveau, provoquant un AVC.

L'hypertension représente l'un des principaux facteurs de risque d'une cardiopathie, mais il s'agit également du facteur de risque d'AVC le plus facile à influencer. Au Canada, plus de 4,6 millions de personnes ont reçu un diagnostic d'hypertension, et il y en a peut-être autant qui sont atteintes sans le savoir. L'hypertension devrait éventuellement affecter plus de 90 p. 100 des personnes de 55 à 65 ans ayant une pression artérielle normale.

En 2007, 21,1 millions de consultations médicales au Canada concernaient l'hypertension. De plus, on a observé une hausse dans la prescription d'ordonnances pour des médicaments antihypertenseurs. Le coût direct de l'hypertension au Canada représenterait environ 2,3 milliards $ par année.


Sodium

Compte tenu du lien de plus en plus solidement établi entre la consommation excessive de sodium alimentaire et le développement de l'hypertension, le gouvernement du Canada créait en 2007 un groupe de travail réunissant de multiples intervenants, chargé d'élaborer, d'implanter et de superviser, d'ici le printemps 2009, une stratégie pour réduire la consommation de sodium chez les Canadiens dans une perspective de santé de la population. De plus, la nouvelle édition du Guide alimentaire canadien souligne les avantages de l'activité physique et d'une saine alimentation, en insistant sur l'importance d'éviter les aliments qui présentent une teneur élevée en sodium, en sucre, en graisses saturées et en gras trans, pour prévenir l'hypertension et les maladies cardiovasculaires.

Récemment, l'Agence de la santé publique du Canada accordait un soutien à Pression artérielle Canada pour le développement d'un portail d'échange du savoir, et des initiatives d'enrichissement des connaissances et de traduction relatives à la réduction du sodium alimentaire. Ce projet permettra aux cliniciens, aux scientifiques, aux décideurs politiques et au grand public canadien d'avoir accès à l'information scientifique la plus à jour sur la réduction du sodium alimentaire.

Stress

Le principe du stress est connu de tous, mais il est difficile à décrire, et encore plus à mesurer. Le stress peut parfois être utile, mais un excès de stress peut devenir nuisible, relevant le risque de cardiopathie et d'AVC. La cause du stress (le stresseur) présente moins d'importance que la réaction individuelle à ce stress. Il est très important d'apprendre à composer avec le stress pour prévenir l'hypertension, en particulier lorsqu'il est impossible d'éliminer ou de modifier le stresseur.

Types de stresseurs

De nombreux événements de la vie peuvent être source de stress, par exemple un déménagement, l'abandon des études, un nouvel emploi ou une perte. Les frustrations du quotidien, comme un embouteillage, un échéancier difficile ou une situation de conflit, peuvent aussi provoquer le stress. Une gestion efficace du stress commence par l'identification des stresseurs, pour ensuite les contrôler.

Cardiopathie, AVC et stress

Le lien entre le stress et la cardiopathie et les AVC n'est pas entièrement clair, principalement à cause de certaines difficultés à mesurer le niveau de stress. Il est toutefois certain qu'un niveau élevé de stress ou un stress prolongé peuvent entraîner un taux élevé de cholestérol sanguin, une pression artérielle accrue ou des perturbations du rythme cardiaque.

Une personne dont la vie est remplie de stress peut éprouver de la difficulté à maintenir un mode de vie sain. Au lieu de s'adonner à une activité physique pour soulager le stress, certains ont comme réaction de manger trop, ou de manger des aliments mauvais pour leur santé, ou encore de consommer trop d'alcool ou de fumer. Ces réactions peuvent augmenter le risque de cardiopathie ou d'AVC. Une réaction de colère au stress peut également être nuisible. Les gens qui se laissent aller à la colère ont aussi plus tendance à se tourner vers des comportements malsains, comme fumer, consommer excessivement de l'alcool et trop manger.


Diabète

Le diabète se développe lorsque l'insuline ne contrôle pas le taux de sucre dans le sang (la glycémie), parce que l'organisme ne produit pas suffisamment d'insuline, ou parce qu'il ne réagit pas de façon appropriée à l'insuline produite. L'insuline est nécessaire pour transformer le sucre en énergie.

Le diabète augmente le risque d'hypertension, d'insuffisance coronaire et d'AVC, en particulier lorsque le niveau de glycémie est mal contrôlé. Il peut endommager les vaisseaux sanguins, et ainsi créer des problèmes de circulation.

Trois types de diabète

Le diabète se manifeste dans les trois formes suivantes :

  1. Le diabète de type 1, ou diabète insulino-dépendant (qui affecte 10 p. 100 des Canadiens diabétiques), se développe habituellement chez l'enfant, l'adolescent, le jeune adulte, et même chez des personnes dans la trentaine. Comme le pancréas cesse de produire de l'insuline, qui est nécessaire à l'organisme pour tirer de l'énergie du sucre, le traitement du diabète type 1 exige de l'insuline.
  2. Le diabète de type 2 (qui affecte 90 p. 100 des Canadiens diabétiques) découle d'une production insuffisante d'insuline par l'organisme, et d'une réaction inefficace de l'organisme à la quantité d'insuline produite. Le diabète de type 2 se développe souvent chez l'adulte ayant un surpoids.
  3. Le diabète gestationnel touche de 2 à 4 p. 100 des femmes pendant la grossesse, et disparaît habituellement après l'accouchement. Il peut accroître le risque d'être atteint par le diabète plus tard dans la vie, à la fois pour la mère et l'enfant.

Plus