Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Les maladies du cœur, les femmes sont-elles à risque?

Qu'est-ce qu'une maladie du cœur?

L'expression maladie du cœur peut désigner bon nombre de problèmes cardiaques différents. La cardiopathie la plus courante est la coronaropathie. Elle se déclare lorsqu'une substance graisseuse appelée plaque obstrue les artères qui transportent l'oxygène et les éléments nutritifs jusqu'au cœur. La crise cardiaque survient lorsqu'une artère est complètement bloquée.

Quelle est l'incidence des maladies du cœur sur les femmes?

Les maladies cardiovasculaires, dont les maladies du cœur font partie, sont la première cause de décès parmi les Canadiennes. Les femmes ont plus de chances de mourir d'une maladie cardiovasculaire que de toute autre maladie.

L'obstruction des vaisseaux sanguins se produit lentement. Les dommages causés au cœur au fil des ans peuvent entraver les activités quotidiennes.

Quels sont les facteurs de risque de maladie du cœur dans le cas des femmes?

Ménopause :

À la ménopause, les femmes courent beaucoup plus de risques de contracter une maladie du cœur. Les chercheurs ne savent pas précisément pour quelle raison. Ils croient que le risque accru est peut-être lié à la diminution du taux d'estrogène chez les femmes au moment de la ménopause. Il n'y a pas si longtemps, on croyait que la thérapie hormonale pouvait contribuer à réduire les risques dans le cas des femmes ménopausiques. Toutefois, selon de récentes études, certains types d'hormones (estrogène combiné à la progestagène) peuvent en fait accroître le risque de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral, de caillots sanguins et de cancer du sein chez certaines femmes. Par conséquent, la thérapie hormonale n'est plus recommandée désormais comme mesure de prévention des maladies du cœur, bien qu'elle puisse être utile pour soulager d'autres symptômes de la ménopause, comme les bouffées de chaleur. Les femmes doivent toujours discuter avec leur prestataire de soins de la pertinence de suivre une thérapie hormonale.

Hypertension :

L'hypertension (ou pression artérielle élevée) oblige le cœur à travailler plus fort qu'à la normale et impose un stress additionnel à ce muscle. Elle endommage également les parois des vaisseaux sanguins et augmente les chances qu'ils s'obstruent.

Cholestérol :

Le cholestérol est un type de matière grasse présente dans les aliments et également produite par le foie. C'est un élément nutritif essentiel pour le corps. Cependant, un excès de cholestérol peut obstruer les artères et accroître le risque de contracter une maladie du cœur.

Diabètes :

Les femmes diabétiques courent plus de risques de souffrir d'une maladie du cœur. Un certain nombre de facteurs, notamment l'hypertension, l'hypercholestérolémie et la glycémie anormalement élevée, entrent en ligne de compte dans la détérioration des artères qui transportent le sang jusqu'au cœur. La plaque se forme plus facilement une fois que les artères sont endommagées.

Tabagisme :

Les femmes qui fument, en particulier celles qui ont moins de 50 ans, ont plus de chances de faire une crise cardiaque que celles qui ne fument pas. Les risques sont encore plus élevés dans le cas des fumeuses de plus de 35 ans qui prennent également des contraceptifs oraux. Les femmes qui ne fument pas mais qui sont fréquemment exposées à la fumée secondaire courent elles aussi plus de risques.

Inactivité physique :

Les femmes inactives ont deux fois plus de chances de contracter une maladie du cœur que les femmes actives. Trente minutes d'exercice, de quatre à six fois par semaine, aident à renforcer le cœur et à prévenir les maladies du cœur.

Excès de poids :

Plus la surcharge pondérale est importante chez une femme, plus les risques qu'elle contracte une maladie du cœur sont élevés. La perte de poids, ne serait-ce que de quelques livres, peut réduire ces risques.

Antécédents familiaux :

Une femme est plus à risque de contracter une maladie du cœur si l'un de ses proches parents par le sang (par exemple, son père ou sa mère) a reçu un diagnostic de cardiopathie avant l'âge de 65 ans.

Race :

Même si les femmes de toutes races sont à risque de contracter une maladie du cœur, ce risque est plus élevé dans le cas des femmes de race noire et les Asiatiques du sud.

Facteurs sociaux et économiques :

Les femmes dont les niveaux d'instruction et de revenu sont moins élevés sont plus à risque de souffrir d'une cardiopathie. Cela s'explique peut-être par les obstacles qu'elles doivent surmonter en vue d'adopter et de conserver un mode de vie sain pouvant prévenir la maladie.

Ressources additionnelles

Sélection d'ouvrages

Women Are Not Small Men: Life-Saving Strategies for Preventing and Healing Heart Disease in Women. Nieca Goldberg, 2003.

The Women's Heart Book: The Complete Guide to Your Healthy Heart. Frederic J. Pashkow & Charlotte Libow, 2001.

Rédigé par le Réseau canadien pour la santé des femmes et revisé par femmesensante.ca à Women's College Hospital. À l’origine, l’information était affichée sur le site Web du Réseau canadien de la santé.