Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Rapport du Système national de surveillance des maladies chroniques L'hypertension au Canada, 2010

[Page précédente] [Table des matières] [Page suivante]

Introduction

Hypertension

L'hypertension est une condition chronique qui survient lorsque la pression artérielle demeure élevée pendant de longues périodes, ce qui endommage les artères et diminue le flux sanguin vers les organes touchés. La pression artérielle définit la pression ou la force qu'exerce le sang contre les parois des vaisseaux sanguins au cours de sa circulation. Elle est exprimée par deux chiffres : la pression artérielle systolique (le chiffre du haut ou chiffre le plus élevé) est la valeur de la pression dans l'artère au moment où le cœur se contracte, tandis que la pression diastolique (le chiffre du bas ou le chiffre le plus faible) est la valeur de la pression dans l'artère lorsque le cœur est au repos entre deux contractions. L'hypertension se définit comme une pression artérielle systolique supérieure ou égale à 140 mm Hg ou une pression artérielle diastolique supérieure ou égale à 90 mm Hg.Note de bas de page 4 Toutefois, si cette personne est atteinte de diabète ou de néphropathie chronique, elle est considérée souffrir d'hypertension lorsque ces valeurs sont respectivement supérieures à 130 mm Hg ou 80 mm Hg.

Souvent appelée le « tueur silencieux », l'hypertension est un facteur de risque modifiable majeur pour les maladies cardiovasculaires et la mortalité dans le monde entier. Dans la plupart des cas, l'hypertension est asymptomatique et seule une mesure adéquate de la pression artérielle permet son diagnostic. En l'absence d'un traitement, l'hypertension peut augmenter les risques d'accident vasculaire cérébral, de coronaropathie, de démence, d'insuffisance rénale ou cardiaque et d'autres maladies chroniques.Note de bas de page 5 Note de bas de page 6

L'hypertension touche tous les groupes d'âge, mais le risque d'en souffrir augmente avec l'âge. En effet, grâce à son étude de cohorte longitudinale, la Framingham Heart Study a démontré que 90 % des hommes et des femmes d'âge moyen ou âgés risquent de souffrir d'hypertension à un moment ou un autre de leur vie.Note de bas de page 7 Toutefois, il est possible de réduire les risques de complications de l'hypertension en la diagnostiquant tôt, en la traitant et en maintenant une pression artérielle dans les valeurs cibles recommandées. Même une faible diminution de la pression artérielle suffit pour réduire les risques d'insuffisance cardiaque, d'accident vasculaire cérébral ou d'autres maladies cardiovasculaires.Note de bas de page 5 Note de bas de page 8

Les risques de développer de l'hypertension peuvent être réduits en adoptant une saine alimentation, en réduisant son apport quotidien en sel, en modérant sa consommation d'alcool, en maintenant un poids santé, en gérant son stress et en pratiquant une activité physique sur une base régulière.

Pour les personnes faisant de l'hypertension, il est possible de réduire leur pression artérielle en adoptant un mode de vie sain et/ou en prenant des médicaments antihypertenseurs. De plus, il est important pour ces personnes de faire vérifier régulièrement leur taux de cholestérol et de glycémie ainsi que leur fonction rénale puisque la présence de ces facteurs de risque peut augmenter les risques de dommages liés à l'hypertension.

L'hypertension s'accompagne très souvent de diabète en plus d'autres facteurs de risque de maladies cardiovasculaires comme l'obésité et des taux élevés de lipides ou de gras dans le sang. Plus une personne présente de facteurs de risque, plus elle est susceptible d'être victime d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral.Note de bas de page 9



Note de bas de page 4
Agence de la santé publique du Canda. Suivi des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux au Canada (en ligne). Ottawa : Agence de la santé publique du Canada; 2009 (cité le 7 décembre 2009).118 p.
Note de bas de page 5
MacMahon S, Peto R, Cutler J, Collins R, Sorlie P, Neaton J, et al. Blood pressure, stroke, and coronary heart disease. Part 1. Prolonged differences in blood pressure: prospective observational studies corrected for the regression dilution bias. Lancet 1990; 335 (8692): 765-74.
Note de bas de page 6
Duron E, Hanon O. Hypertension, cognitive decline and dementia. Arch of Cardiovas Dis. 2008; 101 (3): 181-189.
Note de bas de page 7
Vasan RS, Beiser A, Seshadri S, Larson MG, Kannel WB, D'Agostino RB, et al. Residual lifetime risk for developing hypertension in middle-aged women and men: The Framingham Heart Study. JAMA 2002; 287 (8): 1003-1010.
Note de bas de page 8
Pression artérielle Canada (page d'accueil en ligne). (cité le 7 décembre 2009)
Note de bas de page 9
Australian Institute of Health and Welfare. Chronic diseases and associated risk factors in Australia (en ligne). Canberra: Australian Institute of Health and Welfare; novembre 2006. (cité le 7 décembre 2009). 82p.

[Page précédente] [Table des matières] [Page suivante]