Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Statistiques canadiennes sur le cancer 2012

Survol

Le gouvernement du Canada reconnaît que le cancer est un problème de santé important pour les Canadiens. 

Le rapport Statistiques canadiennes sur le cancer 2012 contient des renseignements détaillés sur l’incidence et le taux de mortalité ainsi que d’autres données concernant les types de cancer les plus fréquents au Canada et dans les provinces et territoires. Ces renseignements sont fondés sur des données de surveillance du cancer tirées du Registre canadien du cancer, une base de données dynamique tenue par Statistique Canada qui contient les dossiers de tous les nouveaux cas de cancer diagnostiqués au Canada.

L’Agence de la santé publique du Canada est heureuse de collaborer avec la Société canadienne du cancer, Statistique Canada et d’autres partenaires à la préparation du rapport Statistiques canadiennes sur le cancer 2012.
 
Une copie intégrale du rapport se trouve sur le site Web de la Société canadienne du cancer.

Au sujet du rapport Statistiques canadiennes sur le cancer 2012

Statistiques canadiennes sur le cancer, qui fait partie d’une série annuelle inaugurée en 1987, est l’œuvre des membres du Comité directeur des statistiques sur le cancer, soutenu par la Société canadienne du cancer. Le Comité directeur est responsable des aspects suivants : élaboration du contenu, examen et interprétation des données statistiques et rédaction du texte. Il est formé de membres de la Société canadienne du cancer, de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), de Statistique Canada, du Conseil canadien des registres du cancer, de même que de chercheurs du milieu universitaire et d’organismes provinciaux et territoriaux de lutte contre le cancer.

Faits saillants du rapport annuel Statistiques canadiennes sur le cancer 2012

Le cancer demeure une cause majeure de décès

  • En 2012, le Canada verra encore une hausse du nombre de diagnostics de cancer.
  • Le cancer constitue la principale cause de mortalité au Canada. On s’attend à une augmentation du nombre de nouveaux cas principalement en raison de l’accroissement et du vieillissement de la population.
  • En 2012, il est estimé que 186 400 nouveaux cas de cancer (sans compter le cancer de la peau non mélanique) seront diagnostiqués au Canada et qu’il y aura 75 700 décès liés au cancer.
  • Près de 40 % des décès causés par le cancer au Canada sont liés au cancer du poumon et au cancer colorectal.
  • L’incidence et le taux de mortalité chez les hommes dépassent ceux des femmes vers l’âge de 55 ans.

Le cancer affecte surtout les personnes de 50 ans et plus

  • L’incidence du cancer chez les Canadiens augmente avec l’âge, surtout à partir de 50 ans.
  • En général, 70 % des nouveaux cas et 61 % des décès surviennent chez les personnes âgées de 50 à 79 ans.
  • La plus grande proportion de décès liés au cancer surviennent chez les Canadiens de 80 ans et plus (33,5 %).

Les taux de mortalité liés au cancer sont à la baisse au Canada

  • De façon globale, les taux de mortalité liés au cancer sont à la baisse au Canada, et ce, depuis 1988 chez les hommes et depuis le milieu des années 1990 chez les femmes.
  • Plus particulièrement, les taux de mortalité liés au cancer du poumon, au cancer colorectal, au lymphome non hodgkinien, au cancer de l’estomac et au cancer du larynx ont connu une baisse importante chez les hommes.
  • Quant aux femmes, les taux de mortalité liés au cancer du sein, au cancer du col de l’utérus, au lymphome non hodgkinien et au cancer de l’estomac ont connu une baisse importante.
  • Le seul cancer ayant connu une hausse importante du taux de mortalité au Canada est le cancer du foie.

L’incidence de certains cancers est toujours en hausse

  • Au cours des dix dernières années, les taux d’incidence de cancer standardisés restent stables, avec des hausses marginales de près de  0,1 % par année chez les hommes, et de 0,3 % par année chez les femmes.
  • L’incidence du cancer du foie et du cancer de la thyroïde connaît une forte augmentation chez les hommes et les femmes. Il en va de même pour le cancer du rein chez les hommes.
  • L’incidence du cancer du larynx connaît une baisse importante chez les hommes et les femmes. Il en va de même pour le cancer de l’estomac chez les hommes.

La version PDF intégrale du rapport annuel de 2012 se trouve sur le site Web de la Société canadienne du cancer.