Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada
Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web! Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Partagez cette page

Cancer des os

Qu’est-ce que le cancer des os?

Le cancer des os peut se former soit dans les cellules des os (appelé cancer primitif des os) ou prendre naissance ailleurs dans le corps et ensuite se propager aux os (appelé cancer secondaire des os ou métastases osseuses).

Il existe trois types de cancer primaire des os :

  • L’ostéosarcome est le type de cancer des os le plus courant. Généralement, il se développe dans les nouveaux tissus des os en croissance, la plupart du temps dans la région du genou ou du bras, et a tendance à se propager à d’autres parties du corps, en particulier aux poumons. Ce type de cancer est plus fréquent chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes.
  • Le chondrosarcome se forme dans le cartilage entourant les os, la plupart du temps dans la région du bassin, des cuisses et des épaules. Ce type de cancer évolue habituellement lentement et se propage rarement. Il est plus fréquent chez les personnes de 40 ans et plus.
  • Le sarcome d'Ewing est le type de cancer des os le plus agressif et est plus fréquent chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. Il se forme dans la cavité de l'os, le plus souvent dans un bras, une jambe, la colonne vertébrale ou le bassin. Il peut aussi se développer dans les tissus mous. Ce type de cancer tend à évoluer rapidement et à se propager à d'autres parties du corps.

Le cancer secondaire des os, ou métastases osseuses, est un cancer qui a pris naissance ailleurs dans le corps et qui s’est propagé aux os. La métastase est le processus par lequel un cancer se propage à d’autres parties du corps. Ce type de cancer des os est plus fréquent que le cancer primaire des os.

Le cancer secondaire des os découle souvent de la métastase d’un cancer du sein, de la prostate, du rein, du poumon ou de la glande thyroïde.

Comment savoir si je suis atteint du cancer des os?

Le principal symptôme du cancer des os est la douleur, notamment une douleur qui est plus vive la nuit. La douleur peut varier selon la taille et l’emplacement de la tumeur dans l’os. Les autres symptômes incluent les suivants :

  • enflure dans la région où se trouve la tumeur
  • fracture de l’os
  • difficulté de mouvement pour l’articulation dans la région où se trouve la tumeur.

De nombreuses autres causes que le cancer peuvent expliquer ces symptômes. Si l’un de ceux-ci est fréquent et ne s’estompe pas, consultez votre médecin.

Si votre médecin croit qu’il y a un problème, il vérifiera vos antécédents en matière de santé, dressera la liste de vos médicaments et analysera vos symptômes. Il procédera ensuite à un examen physique complet afin de déterminer ce qui provoque ces symptômes.

Votre médecin pourrait vous faire passer certains tests, notamment des analyses sanguines et des radiographies. Par la suite, vous pourriez passer un tomodensitogramme (ensemble de radiographies prises pour créer des images détaillées de l’ensemble du corps) ou un test d’IRM (imagerie par résonance magnétique, un balayage tridimensionnel du corps).

Ensuite, une scintigraphie osseuse pourrait être réalisée. Pour ce test, une substance (appelée marqueur) est injectée dans une veine du bras et des images sont prises à mesure que la substance se propage dans le corps. Puis, un spécialiste analyse les images afin de détecter tout problème osseux.

Si les tests révèlent la présence d’une tumeur, votre médecin voudra probablement faire une biopsie, qui consiste à prélever un petit échantillon de tissus (au moyen d’une petite aiguille ou d’une petite incision) afin de l’examiner au microscope.

Quels sont mes risques?

Le cancer primaire des os n’est pas attribuable à une cause en particulier. Toutefois, les facteurs qui suivent peuvent contribuer à la maladie. Chaque type de cancer des os a ses propres facteurs de risques notamment :

  • une radiothérapie ou une chimiothérapie antérieure, en particulier à un jeune âge
  • la maladie de Paget (maladie non cancéreuse des os)
  • des tumeurs non cancéreuses (appelées ostéochondromes ou chondromes)
  • des maladies et des syndromes héréditaires, comme le syndrome de Li-Fraumeni (changements génétiques des cellules souvent liés au cancer), le rétinoblastome (cancer dans une partie de l’œil) ou le syndrome de Rothmund-Thompson (affection cutanée rare).

Pour plus de renseignements sur les autres types de cancer