Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Partagez cette page

Capacités en santé publique et gestion du savoir au Canada atlantique

La Division des capacités en santé publique et de la gestion du savoir de l'ASPC Atlantique a le mandat de renforcer la capacité de l'Agence et de ses intervenants en mettant en oeuvre les initiatives fédérales au niveau régional et en créant des partenariats solides.

Au moyen de l'évaluation, la surveillance, la coordination régionale des services sur le terrain et le transfert des connaissances, la Division fait la promotion de l'amélioration des compétences, facilite l'échange de connaissances, appuie les objectifs en matière de politiques et des programmes et adapte les méthodes pour transférer les preuves dans la pratique.

Évaluation

À l'ASPC, l'évaluation permet de présenter des constatations sur les forces et les faiblesses des programmes ainsi que de recommander des mesures à prendre. Les rapports d'évaluation fournissent à la direction de l'information sur la pertinence et l'efficacité des programmes de l'ASPC, avec comme but ultime l'amélioration de la prestation des programmes.

Le personnel de l'évaluation offre une contribution régionale aux stratégies de mesure du rendement et d'évaluation, y compris :

  • la détermination et l'élaboration d'outils de surveillance et d'évaluation;
  • la collecte et l'analyse des données sur la mesure du rendement et l'évaluation afin d'appuyer la gestion des programmes et la prise de décisions;
  • le renforcement de la capacité d'évaluation à l'interne comme à l'externe.

Surveillance

La surveillance de la santé publique consiste en la collecte, l'intégration, l'analyse et l'interprétation régulières de données afin de dresser rapidement le portrait de l'état de santé d'une population.

Le personnel de la surveillance assure la liaison avec les intervenants, tels que le bureau principal national, des organisations non gouvernementales et les gouvernements provinciaux, afin de collaborer aux activités de surveillance. Ces activités peuvent comprendre l'élaboration d'indicateurs de surveillance, de normes relatives aux données ou de nouvelles sources de données.

Le personnel de la surveillance synthétise et interprète également des données de surveillance afin de contribuer à la prise de décision éclairée à l'échelle communautaire. Il cherche également à corriger les lacunes en matière de surveillance en collaboration avec les partenaires régionaux.

Coordination des services sur le terrain

Par services sur le terrain, on entend les services assurés par des employés de l'ASPC qui sont majoritairement en poste dans des organismes autres que l'Agence. Les services sur le terrain comprennent divers secteurs de programmes :

  • Le programme du Service de la santé publique du Canada (SSPC) vise à accroître la capacité du Canada en matière de santé publique grâce à la désignation, dans plusieurs provinces et territoires, d'administrateurs de la santé publique compétents chargés de répondre aux besoins courants et nouveaux en matière de santé publique.
  • Le Programme canadien d'épidémiologie de terrain (PCET) vise à renforcer la pratique en santé publique au Canada en offrant une formation pratique en épidémiologie appliquée.
  • Les agents de surveillance du VIH sur le terrain s'efforcent d'améliorer la surveillance du VIH/sida au Canada en offrant de l'aide aux provinces et territoires, par l'entremise du réseau d'agents de surveillance sur le terrain, en vue d'élaborer et de mettre en œuvre le système et d'appuyer les activités de surveillance.
  • Le programme d'agents techniques de laboratoire chargés de la liaison est axé sur le renforcement de la capacité des laboratoires relativement à la préparation en cas de grippe pandémique et aux tests et à la surveillance des maladies transmissibles grâce à la création, financée par le gouvernement fédéral, d'un réseau d'agents de santé publique dans les laboratoires.
  • Le Bureau des services de la quarantaine prévient l'introduction et la propagation de maladies transmissibles dans le cas des voyageurs qui entrent au Canada ou qui sortent du pays, en veillant à que la Loi sur la mise en quarantaine soit respectée. Le Bureau des services de la quarantaine joue un rôle clé dans le cadre des mesures de protection des frontières et des situations internationales d'urgence du domaine de la santé publique.

La coordonnatrice régionale de l'ASPC Atlantique est responsable du programme du SSPC dans la région de l'Atlantique et établit aussi des liens avec les autres services sur le terrain pour :

  • améliorer les liens établis entre les différents programmes et partenaires du milieu de la santé publique;
  • cerner les lacunes en matière de santé publique;
  • définir des occasions pour les employés des services sur le terrain du SSPC et du PCET afin de contribuer au développement de la capacité liée à la santé publique, par exemple lorsqu'une capacité d'appoint est requise lors d'une épidémie.

Transfert des connaissances

Les employés responsables du transfert des connaissances agissent à titre de courtiers du savoir en facilitant l'assimilation et l'application de connaissances à l'interne et à l'externe de façon à combler les lacunes en matière de données probantes et à éclairer les plans de recherche.

Ces employés appuient aussi la pratique fondée sur des données probantes en agissant à titre d'intermédiaires entre les producteurs et les utilisateurs de connaissances. Ils soutiennent l'apprentissage fondé sur la pratique en réunissant, résumant et communiquant des constatations sur des interventions ayant fait l'objet d'une évaluation critique.

Information additionnelle

Pour plus d'information, nous contacter à ph-sp-info@phac-aspc.gc.ca ou à 902-426-2700.